jeudi 10 mars 2016

Dernières mises en ligne _ St Attale, Neuvaine à St Joseph

118

« Quand on meurt 
entièrement résigné à la Volonté divine, 
on meurt saintement. »

(Saint Alphonse de Liguori)


LIENS de TÉLÉCHARGEMENT des PDF de CANTIQUES & PAROLES de SAINTS



* * *




« Au monastère de Bobio,
saint Attale, abbé,
célèbre par ses miracles. »

(Le Martyrologe Romain au 10 mars)



* * *

 

NEUVAINE à SAINT JOSEPH





LITANIES chantées de SAINT JOSEPH





LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=Z2C2PJtrgCM




PAROLES de ces Litanies

+

PRIÈRE à SAINT JOSEPH pour l’ÉGLISE
composée par le Pape Léon XIII


+

TOUS les CANTIQUES à Saint JOSEPH
(avec liens de téléchargement),
ici :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/03/saint-joseph-19-mars.html






* * *

 

  Le ROSAIRE

1- Introduction

  sur les Ave Maria de Lourdes & Fatima

 

LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=U_sueuRpRGg

 

Interprète : Gilbert Chevalier (aveugle) 
Enregistrement : février 2016

  





* * *


  JÉSUS S'UNISSANT à MARIE par la SAINTE COMMUNION

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

  3ème version :

 

 

(Audio [mp3] à télécharger !)

 Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle)



1- Jésus ne peut quitter Marie
Tant l’amour qui les lie est fort !
C’est pourquoi, peu avant sa mort,
Il établit l’Eucharistie,
Pour, après son Ascension,
Être ici-bas sa consolation.

2- Ayant pris tant de complaisance
Dans son pur sein pendant neuf mois,
Derechef il veut plusieurs fois
Y reposer dans le silence,
Et s’offrir au Père Éternel
Dessus son Cœur comme sur un autel.

3- Banni du cœur de l ’homme impie,
Jésus vient dans ce Sacré Cœur
Recevoir un parfait honneur,
Car il le loue et glorifie
Par un chant si doux et si haut,
Que lui seul peut l’entonner comme il faut.

4- Il prend un repos agréable
Dans le lys de sa pureté ;
Dans le feu de sa charité
Il prend une joie ineffable.
Mais surtout son humilité
L’attire à soi, ravit sa majesté.

5- Jésus plein de reconnaissance,
Lui fait part de tous ses Trésors,
La nourrit de son propre Corps
Qu’elle a nourri dans son enfance.
Pour le lait de son très pur sein,
Il l’engraisse de son Sang tout divin.

6- Quels plaisirs et quelles caresses
Reçoit-elle en ce doux moment
Qu’elle tient son Fils, son amant,
L’unique objet de ses tendresses !
C’est pour lors que son Sacré Cœur
Tressaille d’aise en Jésus son Sauveur.

7- Son saint Cœur est un incendie,
Un brasier, un buisson ardent,
Dont Dieu seul, vrai Dieu consumant,
Est l’entretien, l’âme et la vie :
Il brûle sans se consumer,
Car il ne peut jamais assez aimer !

8- L’amour semble, en ce grand mystère,
De leurs Cœurs n’en faire rien qu’un :
Entre eux deux tout devient commun,
Car le Fils est tout dans sa Mère.
Dans la Mère on n’aperçoit plus
Que son cher Fils, que son amour : Jésus !

9- C’est alors que par sa prière
Elle obtient de notre Sauveur
Le pardon au pauvre pécheur :
Il est son Fils, Elle est sa Mère !
Son saint Cœur et son chaste sein
Lui font tomber les armes de la main.

10- Ô chrétien, la Vierge fidèle
Nous donne en ses communions
De très saintes dispositions :
Imitons ce parfait modèle,
Pour rendre très parfaitement
Tous nos devoirs au Très Saint-Sacrement.

11- C’est de vous, ô Vierge Marie,
Que nous vient ce Corps et ce Sang,
Qui nous met dans un si haut rang
Que l’ange même nous l’envie :
Vous, soyez bénite en tous lieux
Pour nous avoir fait ce don merveilleux !

12- Répandez, ô Mère admirable,
Dans nos cœurs toutes vos vertus,
Afin que le très doux Jésus
Y fasse un séjour agréable :
Répandez votre amour en nous,
Afin d’aimer votre cher Fils par vous !

13- Ô Jésus, votre Sainte Mère
Est notre parfait supplément :
Venez donc en nous promptement
Pour nous unir à votre Père,
Ou plutôt venez dans son Cœur
Qui suppléera notre peu de ferveur !


http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/12/la-communion-spirituelle.html


« Ô Jésus, présent dans la Sainte Eucharistie,
je vous adore et je vous désire.
Venez dans mon cœur par votre grâce,

en attendant d’y venir par votre Sacrement. »

Comment faire la COMMUNION SPIRITUELLE ?
Saint Alphonse vous répond ici :








* * *


LOUANGES à MARIE

  sur l'Ave Maria de Fatima

 

LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=gVGfebKu_AM

 

Interprète : Gilbert Chevalier (aveugle) 




PREMIER CANTIQUE :
 

1- Au Ciel, les saints Anges,
    En chœurs glorieux,
    Chantent vos louanges,
    Ô Reine des Cieux !

R./ Ave, ave, ave Maria !
    Ave, ave, ave Maria !


2- Mais nous sur la terre,
    Sommes vos enfants :
    Consolez, ô Mère,
    Tous les cœurs souffrants.

3- Soyez l’espérance
    Des pauvres pécheurs
    Pleins de repentance,
    Pleurant leurs erreurs.

4- Donnez assistance
    Aux cœurs délaissés,
    Et la patience
    Aux pauvres blessés.

5- Pensez au Calvaire,
    À Jésus mourant ;
    Consolez la mère
    Pleurant son enfant.

6- Protégez sans cesse
    L’enfant au berceau,
    La faible vieillesse
    Au bord du tombeau.

7- Montrez-vous propice
    Au pauvre orphelin :
    Soyez sa nourrice,
    Trouvez-lui son pain.

8- À l’heure dernière,
    Fermez-nous les yeux :
    À votre prière
    S’ouvriront les Cieux !


 

DEUXIÈME CANTIQUE :
 

1- Enfants de Marie,
    Chantons en ce jour
    La Reine bénie
    Du divin séjour.

2- À la voix des Anges,
    Aux chants des élus
    Mêlons nos louanges,
    Chantons ses vertus.

3- L’univers admire
    Ses divins attraits,
    Et de son empire
    Chante les bienfaits.

4- Ô Vierge bénie,
    Reçois notre amour :
    À toi notre vie,
    Jusqu’au dernier jour !

5- Mère de clémence,
    Pardonne au pécheur :
    Rends-lui l’espérance
    Et la paix du cœur.

6- Le démon sans cesse
    Rôde autour de nous :
    Dans notre détresse
    Nous t’implorons tous.

7- Ici sur la terre,
    Dans le Ciel un jour,
    De ton Cœur de Mère
    Nous dirons l’amour.

8- Ô céleste Mère,
    Accueille les chants
    Et l’humble prière
    De tous tes enfants.


Fichier PDF des Paroles de ce cantique ici :

http://www.montfortajpm.sitew.fr/fs/Root/csrvw-L_Angelus_Louanges_a_Marie_Ave_Maria_de_Fatima_.pdf
+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/csrvw-L_Angelus_Louanges_a_Marie_Ave_Maria_de_Fatima_.pdf







* * *


AUX POÈTES DU TEMPS

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

 

LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=9KyTucb5uGQ

 

Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle) 
Enregistrement : 2012


PREMIÈRE PARTIE :


1- Ceci n’est pas pour vous charmer,
Vous qui ne pensez qu’à rimer,
Grands poètes, gens incommodes.
Je laisse à d’autres vos méthodes.

2- Je sais bien que vous n’approuvez
Que les vers qui sont relevés,
Que des phrases à double étage,
Qui font un fou plutôt qu’un sage.

3- Vous ferez dix tours et contours
Pour faire un vers tout à rebours,
Pour exprimer une sornette,
Un vain combat d’une amourette.

4- Je pourrais, pour mille raisons,
Vous mettre aux petites maisons.
Que dis-je ? elles sont toutes vôtres :
Les rimeurs y placent les autres.

5- Vos vers sont polis avec art
Et souvent ce n’est que du fard,
Votre esprit est à la torture,
Vos vers le sont aussi, j’en jure.

6- Vos grands vers ne sont pas communs,
Oui, mais ils sont bien importuns,
Vous courez l’un et l’autre pôle
Pour dire une pauvre parole.

7- Si vos vers étaient vraiment grands,
Ils seraient compris des enfants ;
Ils sont si hauts, ils sont si rares,
Qu’ils en sont devenus barbares.

8- Grands poètes, je vous entends :
Vous rejetez les pauvres gens,
Vos vers sont pour les grands génies,
Aussi pleins que vous de manies.

9- À moins que les esprits du temps
N’y trouvent leurs contentements,
Fussent-ils des vers très sublimes,
Vous, vous en faites de grands crimes.

10- À la mode, un prédicateur,
À la mode, un subtil rimeur ;
À moins qu’on ne soit à la mode,
On est sot ou bien incommode.

11- Votre sublime et relevé
Montre votre goût dépravé.
Pour tout paiement, pauvres malades,
Vous voulez des louanges fades.

12- Vous cherchez par mille détours
Que quelque homme fou de nos jours
Vous dise, mais sans qu’il le pense :
Oh ! les beaux vers, la bonne stance !

13- Pauvres gens, je me ris de vous,
Puisque vous rimez presque tous
Pour qu’on applaudisse à vos veines.
C’est acheter trop cher vos peines.

14- Oui, vos vers sont trop achetés,
N’étant pleins que de vanités,
Que de cent sortes d’amourettes,
Indignes des âmes parfaites.

15- Car, sous la rime et la raison,
Vous cachez un mortel poison,
Un piège cruel mais si tendre,
Qu’à peine peut-on s’en défendre.

16- Vos vers sont bons, sans contredit ;
Rien n’est si beau, ni si bien dit,
Rime riche, bonne cadence,
Oui, mais quelle infâme impudence !

17- Si la rime était riche en Dieu,
Je ne l’estimerais pas peu,
Mais pauvre en vertu, riche en crime,
J’en hais le sens le plus sublime.

18- Vous débitez la vanité
Comme une pure vérité :
Vous ferez passer une fable
Pour une histoire véritable.

19- On dit que tout vous est permis,
Tant on vous croit les ennemis
Des vérités les plus certaines,
Amis des vanités mondaines.

20- Comme les poètes païens
Vous prenez les maux pour des biens,
Je pourrais vous nommer profanes,
Ou, pour bien rimer, de francs ânes.

21- Ô très méchants imitateurs,
Vous croyez vos vers sans grandeurs
S’ils n’ont emprunté quelque grâce
De ceux de Virgile et d’Horace.

22- Vos vers prêchent-ils les vertus ?
Y voit-on le nom de Jésus ?
Point du tout, mais la flatterie,
L’impureté, l’idolâtrie.

23- Parlez-vous des prédestinés ?
Vous ne louez que des damnés,
Que des hommes tout sanguinaires,
Que des amoureux téméraires.

24- Méchants poètes des faux dieux,
Vous me traitez de scrupuleux,
Ou vous croyez que, par bêtise,
Maintenant je vous scandalise.

25- Allez, je n’ose vous nommer,
Non de peur de vous diffamer,
Mais de peur de souiller ces pages
De si funestes personnages.





Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"