mardi 23 février 2016

Dernières mises en ligne _ St Pierre Damien

103

« Le principal effet de l’amour 
est d’unir les cœurs de ceux qui s’aiment, 
en sorte qu’ils aient la même volonté ; 
de là, plus on est uni à la Volonté de Dieu, 
plus grand est l’amour qu’on a pour lui. »

(Saint Denis l’Aréopagite)

 Téléchargement PDF du "Recueil de Paroles de Saints 1" :
  http://www.sitew.com/fs/Root/cohsg-Recueil_de_paroles_de_Saints_1.pdf



* * *




« À Faënza,
saint Pierre Damien,
confesseur de l'Ordre des camaldules,
cardinal et évêque d'Ostie,
docteur de l’Église,
célèbre par sa doctrine et sa sainteté.
Il s'envola au ciel la veille de ce jour. »

(Le Martyrologe Romain au 23 février)



* * *

À MARIE, NOTRE MÈRE

(cantique de Mgr Maiello, dans les œuvres complètes de St Alphonse)

 

 

       LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=2bSmDk7r_9o

 

Chant : Jean-Myriam Chevalier
  Mélodie &
accompagnement : Gilbert Chevalier (aveugle) 

  Enregistrement : 4 octobre 2015

 

« Je suis votre enfant, ô Marie !
Et quand je songe à ce bonheur,
Au même instant, Mère chérie !
Toute peine fuit de mon cœur. »

 

* * *


L’UTILITÉ des CANTIQUES

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

 


LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=HWiqx_BMCKo

 

Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle)
Enregistrement : 2012



1- Chantons, ma chère âme, chantons,
Faisons retentir nos cantons
D’une très sainte mélodie :
Le Ciel et tout nous y convie !

2- Notre grand Dieu toujours joyeux
Nous écoute du haut des Cieux,
Il aime beaucoup les cantiques :
Ce sont ses concerts angéliques.

3- Écoutons les anges chanter
Et chantons pour les imiter !
Ils sont anges par leurs louanges :
En chantant nous deviendrons anges.

4- Jour et nuit brûlant d’un saint feu,
Ils chantent les grandeurs de Dieu ;
Dieu même y prête les oreilles :
Chantons donc comme eux ses merveilles !

5- En chantant ils brûlent d’amour :
Chantons, brûlons à notre tour !
En chantant ils soufflent leurs flammes :
Chantons pour enflammer nos âmes !

6- Leurs airs font retentir les cieux,
Faisons un écho merveilleux :
Que tout chante et se réjouisse
Et que la terre au ciel s’unisse !

7- Chantons, mais chantons comme il faut
Pour chanter dans les Cieux plus haut :
Chantons, âme prédestinée,
Chantons pour être couronnée.

8- Mon cantique est désapprouvé
Du mondain et du réprouvé.
Tant mieux ! puisqu’il ne veut pas croire,
Sur lui je chanterai victoire.

9- Dieu veut que ses bons serviteurs
Chantent jour et nuit ses grandeurs :
Quand toute son Église chante,
Il triomphe à sa voix charmante.

10- Comme il est toujours bienheureux,
Il veut des serviteurs joyeux.
Le trouble le chasse d’une âme
Et la tristesse éteint la flamme.

11- Dieu fait chanter en tous les lieux
Le prêtre et le religieux :
Il leur fait chanter ses mystères
Les jours et les nuits même entières.

12- Il trouve un très parfait honneur
Dans leurs chants, s’ils partent du cœur.
Il veut qu’au plus lugubre office
On lui fasse ce sacrifice.

13- Les saints chrétiens des premiers temps
S’animaient au bien par leurs chants :
En chantant de divins cantiques
Ils devenaient tout séraphiques.

14- Le Saint-Esprit les y portait.
Souvent saint Paul leur répétait :
« Soyez joyeux, chantez, fidèles,
Quelques chansons spirituelles. »

15- Plusieurs fois les saints ont chanté,
C’est un secret de sainteté.
Marie a fait un beau cantique :
Chantons en prenant sa pratique.

16- Chantons donc, mais avec ferveur ;
Chantons, nous plairons au Seigneur ;
Chantons, nous lui donnerons gloire ;
Chantons, nous chanterons victoire !

17- Sachez qu’un cantique sacré
Rend notre esprit plus éclairé,
Chasse du cœur toute humeur noire
Et met Dieu dans notre mémoire.

18- Lorsque le cœur est abattu,
Le cantique porte vertu :
Chantez, malgré votre tristesse,
Et vous recevrez l’allégresse.

19- Le chant, ainsi qu’il est écrit,
Ouvre le cœur au Saint-Esprit :
Dieu descend dans un cœur qui chante
Et lui donne grâce abondante.

20- Le cantique charme nos maux
Et nous délasse en nos travaux :
C’est en chantant qu’on se dispose
À travailler à d’autre chose.

21- Le chant est un secret divin
Pour chasser tout esprit malin :
Un saint cantique que l’on chante
Le fait s’enfuir lorsqu’il nous tente.

22- Le monde a mêlé le péché
Dans des airs qu’il a recherchés :
Sa musique est l’apprentissage
De son plus fin libertinage.

23- Chantons et réparons l’honneur
Que ses chansons font au Seigneur :
Par de nouveaux airs de justice
Détruisons ceux de sa malice !

24- Chante, ivrogne, en buvant ton vin ;
Après avoir bu ce venin,
Va pleurer, va prendre avec rage
Le fiel des dragons pour breuvage !

25- Libertin, qu’il t’en coûtera
Pour ce vilain chant d’opéra !
Satan l’a fait par sa malice ;
En chantant tu lui rends service.

26- Avale, avale les poisons
De tes amoureuses chansons :
Un jour ces impures délices
Seront tes plus cruels supplices.

27- Le diable, par ce mot couvert,
Te fait rire, mais il te perd :
Il souffle ton chant, il t’enflamme
D’un tendre plaisir, mais infâme.

28- Tu prends un poison infernal
Et dis que ce n’est pas un mal :
Cette parole à double entente
Cache et fait ta perte évidente.

29- Tu nous appelles scrupuleux
Et nous t’appelons malheureux,
Car à ta chanson si plaisante
Tout le ciel pleure et l’enfer chante.

30- Loin de moi, chantres de Bacchus !
Loin de moi, chantres de Vénus !
Loin de moi, fins suppôts du diable !
Dont le malheur est déplorable.

31- Tu chantes cet air empesté
Devant tous pour être écouté,
Tu leur en apprends la cadence
Et tu corromps leur innocence.

32- Damne-toi si tu veux, mondain,
Mais ne damne pas ton prochain :
Il t’écoute, il apprend le crime,
Il le fait, il tombe en l’abîme.

33- Va, cloaque de saleté !
Vomir ailleurs l’impureté
Des chansons de tes amourettes
De tes paroles de fleurettes.

34- Amis de mon Dieu, tenons bon
Contre le monde et le démon :
Leur air est beau, leur voix est tendre,
Mais gardons-nous de les entendre !

35- Chantons en l’honneur de Jésus
L’excellence de ses vertus,
Pour les mettre en notre mémoire
Et les pratiquer avec gloire.

36- Faisons retentir l’univers
De nos chansons et de nos vers,
Afin que Dieu s’y glorifie
Et le prochain s’en édifie.






* * *

 

GLOIRE À NOTRE MÈRE !

  -7-

sur les Ave Maria de Lourdes & Fatima

 


LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

 http://www.mp3tunes.tk/download?v=SSx8rw4n2Ag



Interprète : Gilbert Chevalier (aveugle) 
Enregistrement : 2015-2016



* * *


  ADIEU AU MONDE

&

ADIEU POUR JAMAIS

sur le canon de Pachelbel

(cantiques attribués à St Louis-Marie Grignion de Montfort)







LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=4n6QKBNmQF0



ADIEU AU MONDE

1- Plaisirs trompeurs, retirez-vous !
Je méprise vos charmes :
Ce qu’on y trouve de plus doux
Nous coûte trop d’alarmes.
Vous avez beau flatter mes sens
Avec un soin extrême,
Tous vos efforts sont impuissants :
Ce n’est plus vous que j’aime !

2- Votre douceur m’avait surpris,
Je la croyais parfaite,
Mais j’en connais enfin le prix
Et mon cœur la rejette.
Retirez-vous ! Je suis vainqueur,
Fuyez sans plus attendre !
Je vous avais donné mon cœur,
Je viens de le reprendre.

3- Je ne trouve plus de douceurs,
Qu’en la source féconde
Des vrais plaisirs, des vrais honneurs
Que n’offre point le monde :
Le bel amour a pour objet
Un bien toujours durable !
Nul bien chez vous ne fut parfait,
Vous n’avez rien d’aimable.

4- C’est Dieu qui contente mon cœur
Et qui remplit mon âme !
Fut-il une plus noble ardeur,
Une plus digne flamme ?
Fut-il jamais bonheur pareil
Dans ce qui sut me plaire ?
Je n’ai trouvé sous le soleil
Que faiblesse et misère.



ADIEU POUR JAMAIS

1- Adieu pour jamais,
Monde plein de charmes !
Adieu pour jamais :
Je vais vivre en paix.
Que de larmes,
Que d’alarmes
M’ont coûté tes faux attraits !
Je veux m’en défendre
Et je veux me rendre
À ce Dieu d’amour
Qui m’éclaire en ce jour.

2- Aussitôt qu’il luit,
Tout éclat s’efface ;
Aussitôt qu’il luit,
Tout éclat s’enfuit.
Tout se passe,
Tout nous lasse,
Tout périt, tout se détruit,
Un seul bien durable
Me paraît aimable,
Ah ! qu’il a d’attraits !
Il ne finit jamais.

3- Pourquoi m’engager,
Si loin du rivage ?
Pourquoi m’engager
Si près du danger ?
Dans l’orage
Qui s’engage,
Aime à se voir submerger.
Une paix profonde
N’est pas dans ce monde.
Mon plus heureux sort,
C’est de gagner le port.

4- Je ne cherche plus
Les pompes mondaines,
Je ne cherche plus
Des biens superflus.
Que leurs chaînes
Font de peines !
J’en connais enfin l’abus.
Si mon cœur désire,
Si mon cœur soupire,
C’est pour un seul bien !
Les autres ne sont rien.


 


Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"