dimanche 3 juin 2018

ALBUM "Le SAINT-SACREMENT"

438

 «  Toute notre perfection consiste dans l’amour de Dieu ; 
or la perfection de l’amour divin 
consiste dans l’union de notre volonté à celle de Dieu ; 
donc la perfection chrétienne 
consiste à accomplir la sainte Volonté de notre Dieu. »

(Saint Alphonse de Liguori)

LIENS de TÉLÉCHARGEMENT des PDF de CANTIQUES & PAROLES de SAINTS

https://montfortajpm.blogspot.fr/2016/02/le-sommet-de-la-perfection-dapres-st.html


* * * * * * *






SOLENNITÉ de la FÊTE-DIEU (3 juin 2018)


SOMMAIRE de l'Album "CANTIQUES au SACRÉ-CŒUR & au SAINT-SACREMENT" (audios-vidéos) :
https://gloria.tv/album/xHR2w16v4X844HdVEbQ1ZMXnz


Les autres VERSIONS des CANTIQUES

de cette SEMAINE au SAINT-SACREMENT du Père de Montfort

sont disponibles à partir d'ici :

 

1) Deuxième Intégral


2) Troisième Intégral

 

 

CŒUR EUCHARISTIQUE de JÉSUS,  

ayez pitié de nous.

(jeudi suivant la fête du Sacré-Cœur : 14 juin 2018)



« Ô Jésus, présent dans la Sainte Eucharistie,
je vous adore et je vous désire.
Venez dans mon cœur par votre grâce,

en attendant d’y venir par votre Sacrement. »

(La Communion spirituelle expliquée par St Alphonse :
ou ici : http://catholique.forumactif.com/t4-la-contrition-parfaite-la-communion-spirituelle#4 )
 


* * *

 

ALBUM "Le SAINT-SACREMENT"




Les sept cantiques de l'Octave du Saint-Sacrement
de saint Louis-Marie Grignion de Montfort

 Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle)


Gilbert Chevalier joue à l'orgue et chante les cantiques en même temps, 

c’est-à-dire que, vu sa cécité, 

tout en lisant le braille de la main gauche, 

il s’accompagne de la droite et du pédalier à l'orgue.


Enregistrements de 1980 :

Pour lui donner une meilleure qualité d’écoute, 

la bande audio a été améliorée en enlevant autant que possible 

les défauts liés notamment aux différents repiquages 

(l’original et la première copie n’existant plus).

 

EXTRAIT du TROISIÈME CANTIQUE en DIAPORAMA

L’ÉCOLE du SAINT-SACREMENT :



Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

https://youtu.be/odVmW8gC3LU

(exemple de site de téléchargement :  



L’amour de l’humilité
L’attire de la gloire,
Pour cacher sa majesté
Dans un pauvre ciboire ;
C’est là qu’il nous fait à tous
Sa leçon ordinaire :
« Apprenez que je suis humble et doux,
Un Agneau débonnaire. »


La sainte pratique de la COMMUNION SPIRITUELLE par St Alphonse de Liguori

 


Les 7 CANTIQUES de cet Album :



-1-
Pour le DIMANCHE :
JÉSUS au TRÈS SAINT-SACREMENT
ou
Les ABAISSEMENTS de JÉSUS

Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

https://youtu.be/61VfUR_wFx0

 

  

1- Je suis hors de moi-même,
Voyant l’abaissement
Où la Grandeur Suprême
Est au Saint-Sacrement :
J’y vois notre vrai Dieu, j’y vois le Roi de Gloire
Caché dedans l’obscurité,
Sans éclat et sans majesté.
Oh ! qui le pourrait croire ? (bis)

2- Cet Agneau débonnaire
Se met dans cet état
Pour, auprès de son Père,
Être notre avocat.
C’est là que nuit et jour il est en sa présence,
Pour retenir son bras vengeur
Tout près de punir le pécheur
Qui l’irrite et l’offense. (bis)

3- Il s’y fait une hostie
Pour calmer son courroux,
Sans cesse il le supplie
D’avoir pitié de nous.
C’est là qu’il rend à Dieu tout honneur, tout hommage,
S’y faisant notre supplément,
L’aimant pour nous infiniment.
Que peut-il davantage ? (bis)

4- Il est en sa présence
En adoration,
Rempli de révérence
Et d’amour pour son nom.
C’est là qu’à tout moment son Sacré-Cœur désire
Que Dieu soit partout exalté,
Et que tout soit, en vérité,
Soumis à son empire. (bis)

5- C’est par lui que les anges
Et tous les bienheureux
Donnent mille louanges
À Dieu, dedans les cieux.
Ce qu’ils font dans le ciel, nous le pouvons bien faire,
Puisque Jésus est avec nous
Pour y devenir tout à tous,
Comme notre exemplaire. (bis)

6- Puisque Jésus s’abaisse
Par un excès d’amour,
Sa charité nous presse
D’user d’un grand retour !
Visitons-le souvent dedans ce grand mystère :
Unissons-nous à ce qu’il dit,
À ce qu’il y fait jour et nuit
Pour honorer son Père. (bis)

7- Ô Jésus tout aimable,
Nous nous donnons à vous !
Il est bien raisonnable
Vous donnant tout à nous.
Venez régner en nous comme dans votre temple
Pour l’adorer profondément
Et pour l’aimer parfaitement,
Et nous, à votre exemple. (bis)

8- Rendez, comme vous faites
Pour nous sur cet autel,
Des louanges parfaites
À cet Être immortel.
Sacré Cœur, entonnez le cantique ineffable,
Que vous seul pouvez bien chanter :
Tout le ciel prend, à l’écouter,
Une joie admirable ! (bis)

 



-2-
Pour le LUNDI :
Le MYSTÈRE du SAINT-SACREMENT
ou
Les TRÉSORS de JÉSUS

   

Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

https://youtu.be/yOb0xVeRskw



1- Celui dont la beauté ravit
Tous les saints dans la gloire
Est sur nos autels jour et nuit,
Caché dans un ciboire.
Le Tout-Puissant, en ses grandeurs
Égal à Dieu son Père,
Afin de nous ravir les cœurs
Est dans ce grand mystère.

2- Jésus possède en vérité
Dedans l’Eucharistie
Plénitude de charité,
Plénitude de vie.
Il est le trésor infini
Puisqu’il est la Sagesse,
Mais son éclat n’est pas terni
Quoiqu’à nous il s’abaisse.

3- C’est là qu’il ne s’épargne point,
Se livrant sans partage,
Tout à tous, et jusqu’à tel point
Qu’il ne peut davantage.
Il donne à tous sans s’appauvrir,
Sans excepter personne.
Donner, c’est son plus grand plaisir,
Il est content s’il donne.

4- Oh ! qui pourrait nous raconter
Les douceurs éternelles
Que cet Époux y fait goûter
À ses amants fidèles ?
Il est un vin délicieux
Qui n’a point son semblable.
Il est un parfum précieux,
Un nectar agréable.

5- C’est là qu’il se fait tout à tous,
Tant il est charitable :
Il est là notre cher Époux,
Notre Dieu véritable,
Notre doux maître et médecin,
Notre ami, notre frère,
Notre voie et notre chemin,
Notre douce lumière.

6- Tous ses trésors sont en son Cœur :
C’est là leur tabernacle,
Pour les répandre avec douceur
Si l’on n’y met obstacle ;
Ce saint Cœur désire ardemment
De donner, de répandre :
Il nous appelle incessamment,
Mais qui le veut entendre ?

7- « Venez, chers amis, venez tous !
Nous dit ce très bon Maître,
Venez voir combien il est doux
De m’aimer et connaître.
Je vous donne ma chair pour mets,
Mangez, car je vous aime !
Buvez de mon Sang à longs traits,
Enivrez-vous-en, même ! »

8- Jésus nous aime, aimons aussi,
N’est-il pas raisonnable ?
Sans crainte, approchons-nous de lui,
Car il est tout aimable.
Voulons-nous aimer ardemment
Comme dans la Patrie ?
Allons au Très Saint-Sacrement,
Il en est l’incendie.

9- Répandez, ô divin Jésus,
Votre grâce en notre âme,
Car nous ne résisterons plus
À votre douce flamme.
Rendez, par votre charité,
Notre âme courageuse,
Jetez sur notre pauvreté
Une œillade amoureuse.

10- Il y donne tout ce qu’il est
Sans faire de partage,
Et même jusqu’à tel excès
Qu’il ne peut davantage !
Il a des trésors infinis
De science et de sagesse
Pour en donner à ses amis,
Pour en faire largesse.

11- Celui dont la beauté ravit
Tous les saints dans la gloire
Est sur nos autels jour et nuit,
Caché dans un ciboire :
Visitons le Saint-Sacrement
Comme un moyen facile
Pour rendre notre cœur fervent
Courageux, prompt, agile.





-3-
Pour le MARDI :
L’ÉCOLE du SAINT-SACREMENT
ou
Les LEÇONS de JÉSUS


  Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

https://youtu.be/z3zYJ9DRXMY

 

 

1- Oh ! que le Saint-Sacrement
Est une bonne école
Pour apprendre en peu de temps,
Sans art et sans parole,
La vraie science des vertus,
La divine Sagesse !
Le docteur, c’est le très doux Jésus :
Il y prêche sans cesse.

2- C’est un Maître sans pareil,
Il éclaire notre âme,
Et comme un divin soleil
Il l’échauffe et l’enflamme ;
Dans ce mystère il se fait
Notre saint exemplaire,
Pratiquant jour et nuit en secret
Ce qu’il enseigne à faire.

3- Lorsqu’il descend sur l’autel,
C’est par obéissance :
La voix d’un homme mortel
L’y met sans résistance.
C’est là que son Sacré-Cœur
Brûle d’un très grand zèle :
Il y vient pour sauver le pécheur,
Il l’excite, il l’appelle.

4- L’amour de l’humilité
L’attire de la gloire,
Pour cacher sa majesté
Dans un pauvre ciboire ;
C’est là qu’il nous fait à tous
Sa leçon ordinaire :
« Apprenez que je suis humble et doux,
Un Agneau débonnaire. »

5- Quoique souvent le pécheur,
Par son immodestie,
Vienne insulter sa grandeur
Dedans l’Eucharistie,
On ne peut pas concevoir
Quelle est sa patience :
Son Saint Cœur souffre tout sans vouloir
En tirer la vengeance.

6- C’est là qu’il est en tout temps
Mort aux choses du monde,
Sans usage de ses sens,
Dans une paix profonde.
Son Cœur est plein de douceur,
C’est sa vertu très chère,
Supportant le pécheur sans aigreur,
Sans se mettre en colère.

7- Ce mystère est tout d’amour,
Ou plutôt l’amour même :
Jésus s’y tient nuit et jour,
Pour montrer qu’il nous aime !
Comme un très fidèle ami,
Sans cesse il nous y prie
De l’aimer, d’aller chercher en lui
La véritable vie.

8- Quel est son amour pour Dieu ?
Il n’a point de limite,
Puisqu’il l’aime dans ce lieu
Autant qu’il le mérite.
Enfin toutes les vertus
Ont pour leur source unique
Le Saint Cœur de l’aimable Jésus,
Lui seul les communique.

9- Chers amis, visitons tous
Ce Monarque suprême,
Puisqu’il veut rester chez nous
Pour montrer qu’il nous aime :
Nous apprendrons des secrets
Pour avoir la victoire,
Des moyens de devenir parfaits
Et d’acquérir la gloire.

10- Ô Jésus, éclairez-nous,
Ô Lumière infinie !
On ne peut trouver qu’en vous
Les paroles de vie.
Formez en nous vos vertus
Et votre vive image :
Notre cœur ne résistera plus
À ce divin ouvrage !


Toutes les PAROLES + autre Version, ici :






-4-
Pour le MERCREDI :
Les GRANDEURS du SAINT-SACREMENT
ou
Les ATTENTES du CŒUR de JÉSUS


 

Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

https://youtu.be/21qEZ3emv7U

 



1- Que partout ma langue publie
Pendant tous les jours de ma vie
Les grandeurs du Saint-Sacrement !
Venez-y voir le Sauveur de nos âmes,
Venez-y voir son Sacré-Cœur
Brûlant d’une divine ardeur :
Ce n’est que feux, (bis) ce n’est que flamme !

2- Ô chrétiens, venez loin du monde
Dans ce Cœur où tout bien abonde :
Il est dans le Saint-Sacrement !
Venez goûter dedans ce Cœur fidèle
Plus de douceurs, plus de plaisirs
Que le vôtre aura de désirs ;
Ne craignez rien (bis) : il vous appelle !

3- Dans ce Cœur jamais Dieu le Père
N’exerça sa juste colère
Contre le pécheur qui s’y tient :
Ce Sacré-Cœur le cache sous son aile,
Le couvre de sa charité,
Pour calmer son Père irrité.
Ô charité (bis) très paternelle !

4- « Viens, pécheur, dans l’Eucharistie
Trouver la véritable vie
Avec toutes sortes de biens :
Viens te cacher, te mettre en assurance
Au milieu de mon Sacré-Cœur,
Pour y rencontrer la douleur
Et le pardon (bis) de ton offense. »

5- Ce Cœur est ouvert à toute heure
Pour se faire notre demeure
Et notre refuge assuré !
Il est à tous un rempart imprenable
Où l’ennemi n’entre jamais :
C’est le royaume de la paix,
Où l’on devient (bis) insurmontable.

6- « Au milieu des plus grands tumultes,
Dans les mépris et les insultes,
Venez-y pour vous consoler.
Vos ennemis veulent-ils vous détruire ?
Mon Cœur soit votre rendez-vous,
Vous les y terrasserez tous,
Et ne ferez (bis) que vous en rire.

7- « Que tardez-vous, âmes ferventes,
Pour goûter les douceurs charmantes
Dont est rempli toujours mon Cœur ?
Reposez-y pour apprendre en silence
Le langage du Saint Amour,
Pour y parler à votre tour,
Avec amour (bis) et révérence. »

8- Ô Jésus, il faut donc me rendre,
Votre amour est trop fort, trop tendre :
Logez-moi dedans votre Cœur,
Pour remporter victoire sur moi-même
Et sur mes autres ennemis.
Que lui seul soit mon Paradis,
Où pour jamais (bis) le mien vous aime !

9- « Mon Saint Cœur devient toute chose
À toute âme qui s’y repose :
Il donne mais sans s’appauvrir !
Il enrichit, il aide, il encourage,
Sans cesse il défend, il instruit,
Il aime, il embrasse et conduit :
Il est à tous (bis) tout sans partage !

10- « Viens me voir, âme toute pure,
Abandonne la créature :
Oh ! je t’attends d’un saint désir !
Entre en mon Cœur, demeures-y cachée ;
Ne crains rien, car c’est ta maison :
Savoure combien je suis bon
À tout jamais (bis), ma bien-aimée ! »



-5-
Pour le JEUDI :
MYSTÈRE d'AMOUR
ou
Les PRODIGALITÉS de JÉSUS :

Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

https://youtu.be/4MTCHcpFPB0

 


1- Le bon Jésus, en vérité,
Me paraît par sa charité
Prodigue de lui-même.
Non content de trente et trois ans
Dans les travaux et les tourments,
Par un amour extrême
Il veut demeurer avec nous
Pour y devenir tout à tous :
Loué soit le Saint-Sacrement !
Qu’on l’adore et qu’on l’aime !

2- Il nous aime jusqu’à l’excès,
Car pour nous donner libre accès
À sa sainte présence,
Il cache sa divinité,
Son éclat et sa majesté
D’une vile apparence.
Il semble oublier ses grandeurs,
Afin de nous ravir les cœurs :
Loué soit le Saint-Sacrement !
Son amour est immense !

3- Dieu nous aime si tendrement,
Qu’il s’épuise en ce sacrement.
Ah ! qui le pourrait croire ?
Il donne tout sans partager :
Il donne sa chair à manger,
Son propre sang à boire,
Son âme et son être infini,
Afin de nous changer en lui.
Loué soit le Saint-Sacrement !
Il est digne de gloire !

4- Si sa puissance, à tout moment,
Y fait des prodiges très grands
En changeant la nature,
Son amour est plus surprenant
Puisqu’il l’unit dès maintenant
Avec sa créature :
Jésus et l’âme n’y font qu’un,
Tout entre eux deux devient commun.
Loué soit le Saint-Sacrement !
Il aime sans mesure !

5- « Venez à moi, venez, pécheurs !
Vous dit cet aimable Sauveur,
Venez, hommes et femmes :
Je m’appelle un feu consumant
Et mon Cœur désire ardemment
D’en embraser vos âmes.
Je ne suis descendu des cieux
Que pour le répandre en tous lieux. »
Loué soit le Saint-Sacrement !
Son Cœur est tout de flammes.

6- « Si vous voulez avoir ce feu,
Venez à mon Cœur, c’est son lieu !
C’est là que l’on s’adresse,
C’est là que les Saints l’ont puisé ;
Venez pour en être embrasé,
J’en donne avec largesse :
Vous n’avez rien qu’à demander,
Puisque je veux tout accorder. »
Loué soit le Saint-Sacrement !
Sa charité nous presse.

7- « Je me suis fait votre Sauveur,
Je vous porte écrits dans mon Cœur
D’un divin caractère.
Mon Cœur s’est épuisé pour vous,
Afin que vous deveniez tous
Les enfants de mon Père.
Il est ouvert pour vous loger,
Pour vous défendre et soulager. »
Loué soit le Saint-Sacrement !
C’est un très grand mystère.

8- Chrétiens, usons d’un saint retour :
Rendons tous amour pour amour !
Notre Dieu le mérite :
Les eaux de nos iniquités
N’ont pas pu mettre en ses bontés
De fin ni de limite.
Malheur, anathème au pécheur
Qui n’aime pas ce doux Sauveur !
Loué soit le Saint-Sacrement
À jamais dans la suite !

9- Disons, d’un accent tendre et doux :
Ô Sacré-Cœur, embrasez-nous !
Ô divin incendie !
Voilà nos cœurs, consumez-les,
Près de vos autels, faites-les
Une agréable hostie,
Afin de chanter nuit et jour
Ce doux cantique de l’amour :
Loué soit le Saint-Sacrement !
Lui seul est notre vie ! 

 

Le Cantique intégral :


 

Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

https://youtu.be/SXF16kvm0YA

 

 

Autres Versions, ici :

 

 


-6-
Pour le VENDREDI :
Les OUTRAGES FAITS au SAINT-SACREMENT
ou
Les OUBLIS et ABANDONS dont JÉSUS est VICTIME


Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

https://youtu.be/VqQiIa4l0pU

 



1- Écoutez ma juste plainte,
Amantes de mon Sauveur ;
Je vais vous dire sans crainte
Les sentiments de mon cœur :
On oublie, on abandonne
Jésus au Saint-Sacrement !
L’on n’y voit presque personne,
Je le dis en soupirant.

2- Les maisons des grands sont pleines
D’un très grand nombre de gens
Qui n’ont souvent pour leurs peines
Que la perte de leur temps ;
Mais l’église est délaissée,
Son séjour est ennuyeux :
Une heure y semble une année...
Ah ! pleurez, pleurez, mes yeux !

3- Voyez-vous le Roi de gloire
Délaissé sur nos autels
Et banni de la mémoire
De la plupart des mortels ?
Celui qui ravit les anges
Par ses divines splendeurs
Est dans des mépris étranges :
Ah ! coulez, coulez, mes pleurs !

4- Souvent ce tout adorable
Est logé très pauvrement :
L’église semble une étable
Malpropre et sans ornement ;
Tandis que les grands du monde
Ont chez eux tout bien paré,
Rien n’y manque, tout abonde,
Tout reluit, tout est doré.

5- Tout est dans un grand silence
Dedans la chambre des rois,
On révère leur présence,
Leurs paroles sont des lois ;
Tandis qu’on voit l’homme impie
Sans respect devant son Dieu
Et par son immodestie
Déshonorer son saint lieu !

6- Ce meilleur de tous les maîtres,
Après avoir tout donné,
Est, par mille et mille traîtres,
Trahi, moqué, profané :
On lui donne pour demeure
Celle même du démon,
Où son Cœur souffre à toute heure
Une amère passion !

7- On a vu les hérétiques
Renverser les lieux sacrés,
Et malgré les catholiques
Fouler l’Hostie à leurs pieds !
Voilà comme l’homme offense
Son aimable bienfaiteur !
Je frémis lorsque j’y pense :
Quel sensible crève-cœur !

8- Quoi ! peut-on être insensible
À ces mépris, ces abus ?
Non, non, il n’est pas possible,
Pleurons donc ce doux Jésus !
Rendons-lui souvent visite
Au lieu de tant de chrétiens :
Son Cœur nous en sollicite,
Il nous veut combler de biens.

9- Pour réparer ces outrages,
Aimons-le d’un grand amour !
Rendons-lui tous mille hommages,
Allons lui faire la cour ;
Faisons amende honorable
À son Cœur si méprisé,
Puisque ce Cœur très aimable
S’est pour nous tout épuisé !

10- Régnez partout, puissant Maître,
Même au Très Saint-Sacrement !
Grand Dieu, faites-vous connaître,
Car enfin n’est-il pas temps ?
Empêchez qu’on vous aborde
Pour vous couvrir de mépris,
Et faites miséricorde
À nos cœurs vraiment contrits.

11- Puisque nos biens sont les vôtres,
Les ayant reçus de vous,
Que vos mépris soient les nôtres
Et qu’ils retombent sur nous !
Pour réparer tous ces crimes,
Voilà nos cœurs, prenez-les !
Pour les rendre des victimes
Aux pieds de vos saints autels.

12- Vous, soyez loué sans cesse,
Jésus au Saint-Sacrement !
Chacun vous y reconnaisse
Pour notre Dieu Tout-Puissant !
Ô Jésus miséricorde !
Pour cet oubli, ces mépris ;
Ô Jésus miséricorde !
Exaucez les cœurs contrits.


Autres Versions, ici :

  

 

 

-7-
Pour le SAMEDI :
JÉSUS S'UNISSANT à MARIE par la SAINTE COMMUNION
ou
L'UNION de JÉSUS et de MARIE



Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

https://youtu.be/PFaYNZbZn50

 



1- Jésus ne peut quitter Marie
Tant l’amour qui les lie est fort !
C’est pourquoi, peu avant sa mort,
Il établit l’Eucharistie,
Pour, après son Ascension,
Être ici-bas sa consolation.

2- Ayant pris tant de complaisance
Dans son pur sein pendant neuf mois,
Derechef il veut plusieurs fois
Y reposer dans le silence,
Et s’offrir au Père Éternel
Dessus son Cœur comme sur un autel.

3- Banni du cœur de l’homme impie,
Jésus vient dans ce Sacré Cœur
Recevoir un parfait honneur,
Car il le loue et glorifie
Par un chant si doux et si haut,
Que lui seul peut l’entonner comme il faut.

4- Il prend un repos agréable
Dans le lys de sa pureté ;
Dans le feu de sa charité
Il prend une joie ineffable.
Mais surtout son humilité
L’attire à soi, ravit sa majesté.

5- Jésus plein de reconnaissance,
Lui fait part de tous ses Trésors,
La nourrit de son propre Corps
Qu’elle a nourri dans son enfance.
Pour le lait de son très pur sein,
Il l’engraisse de son Sang tout divin.

6- Quels plaisirs et quelles caresses
Reçoit-elle en ce doux moment
Qu’elle tient son Fils, son amant,
L’unique objet de ses tendresses !
C’est pour lors que son Sacré Cœur
Tressaille d’aise en Jésus son Sauveur.

7- Son saint Cœur est un incendie,
Un brasier, un buisson ardent,
Dont Dieu seul, vrai Dieu consumant,
Est l’entretien, l’âme et la vie :
Il brûle sans se consumer,
Car il ne peut jamais assez aimer !

8- L’amour semble, en ce grand mystère,
De leurs Cœurs n’en faire rien qu’un :
Entre eux deux tout devient commun,
Car le Fils est tout dans sa Mère.
Dans la Mère on n’aperçoit plus
Que son cher Fils, que son amour : Jésus !

9- C’est alors que par sa prière
Elle obtient de notre Sauveur
Le pardon au pauvre pécheur :
Il est son Fils, Elle est sa Mère !
Son saint Cœur et son chaste sein
Lui font tomber les armes de la main.

10- Ô chrétien, la Vierge fidèle
Nous donne en ses communions
De très saintes dispositions :
Imitons ce parfait modèle,
Pour rendre très parfaitement
Tous nos devoirs au Très Saint-Sacrement.

11- C’est de vous, ô Vierge Marie,
Que nous vient ce Corps et ce Sang,
Qui nous met dans un si haut rang
Que l’ange même nous l’envie :
Vous, soyez bénite en tous lieux
Pour nous avoir fait ce don merveilleux !

12- Répandez, ô Mère admirable,
Dans nos cœurs toutes vos vertus,
Afin que le très doux Jésus
Y fasse un séjour agréable :
Répandez votre amour en nous,
Afin d’aimer votre cher Fils par vous !

13- Ô Jésus, votre Sainte Mère
Est notre parfait supplément :
Venez donc en nous promptement
Pour nous unir à votre Père,
Ou plutôt venez dans son Cœur
Qui suppléera notre peu de ferveur !


   Autre Version, ici :

 

 



Ô Mère bien-aimée, malgré ma petitesse,
Comme toi je possède en moi Le Tout-Puissant,
Mais je ne tremble pas en voyant ma faiblesse :
Le trésor de la mère appartient à l’enfant ;
Et je suis ton enfant, ô ma Mère chérie :
Tes vertus, ton amour, ne sont-ils pas à moi ?
Aussi lorsqu’en mon cœur descend la blanche Hostie,
Jésus, ton Doux Agneau, croit reposer en toi !...

(POURQUOI JE T’AIME, Ô MARIE !, 

poésie de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus :

https://montfortajpm.blogspot.com/2019/10/pourquoi-je-taime-o-Marie--poesie-de-ste-Therese.html )


La sainte pratique de la COMMUNION SPIRITUELLE

 

Jésus, c’est toi qui malgré les blasphèmes
Des ennemis du Sacrement d’Amour,
C’est toi qui veux montrer combien tu m’aimes,
Puisqu’en mon cœur tu fixes ton séjour :
Ô Pain de l’exilé ! Sainte et Divine Hostie,
Ce n’est plus moi qui vis, mais je vis de ta vie !
Ton ciboire doré
Entre tous préféré,
Jésus, c’est moi !

Jésus, c’est moi, ton vivant sanctuaire
Que les méchants ne peuvent profaner :
Reste en mon cœur, n’est-il pas un parterre
Dont chaque fleur vers toi veut se tourner ?
Mais si tu t’éloignais, ô blanc Lys des vallées,
Tu le sais bien, mes fleurs seraient bien vite effeuillées.
Toujours, mon Bien-Aimé
Jésus, Lys embaumé,
Fleuris en moi !...

(JÉSUS, MON BIEN-AIMÉ, RAPPELLE-TOI !... , 

poésie de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus :

https://montfortajpm.blogspot.com/2017/10/Jesus-mon-bien-aime-rappelle-toi--poesie-de-Ste-Therese.html  )

 

 

 

AUDIO comprenant l'INTÉGRALITÉ de cet ALBUM de 7 CANTIQUES

(avec écho supplémentaire) :
 

 
https://montfortajpm.blogspot.com/2018/05/album-mp3-Dieu.html





Autre ALBUM de CANTIQUES :








https://montfortajpm.blogspot.fr/p/le-chapelet-recite-avec-vous.html


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »
Alors, rendez-vous ici :