mardi 19 janvier 2016

La CHAIRE de Saint PIERRE à ROME (18 janvier)



« L’Église ou le Pape, car c’est tout un, 
ne peut jamais donner des mauvais avis. »

(Saint François de Sales)
 


« Là où est Pierre, là est l’Église, 
et là où est l’Église 
nulle mort mais la vie éternelle. »

(Saint Ambroise)


« Q.107- Quelle est l’Église de Jésus-Christ ?

R. L’Église de Jésus-Christ est l’Église Catholique Romaine, 

car elle seule est une, sainte, catholique et apostolique, 
comme Lui-même l’a voulue. »


« Q.117- En dehors de l’Église Catholique Romaine, 
une autre Église peut-elle être l’Église de Jésus-Christ 
ou du moins en faire partie ?

R. En dehors de l’Église Catholique Romaine, 

aucune Église ne peut être l’Église de Jésus-Christ ou en faire partie, 
car aucune autre ne peut avoir en même temps qu’elle 
les notes distinctives qui caractérisent la véritable Église, 
et qui sont l’unité, la sainteté, la catholicité et l’apostolicité. 
De fait, 
aucune des autres Églises soi-disant chrétiennes 
ne possède ces notes. »

(Catéchisme de la doctrine chrétienne, publié par ordre de St Pie X en 1912,

en PDF ici : https://gloria.tv/album/UCfM7fksoAxY3epXGVMqzG2Tn/text/3pp2eUjnvrsu1jkGg9RyNaMPr )
 




« Volonté du Pape, Volonté de Dieu. » 

(Saint Alphonse de Liguori)




« Le Pape est infaillible quand il parle comme Pape, 
mais non quand il parle comme homme ; 
et il parle comme Pape 
lorsqu’il enseigne publiquement et officiellement 
des vérités qui intéressent toute l’Église, 
au moyen de ce qu’on appelle 
une bulle ou une encyclique 
ou quelque autre acte de ce genre. »

(Mgr de Ségur)



« L’on ne doit pas penser que ce qui est proposé 
dans les lettres encycliques 
n’exige pas de soi l’assentiment, 
sous le prétexte que les Papes 
n’y exerceraient pas le pouvoir suprême de leur magistère. 
C’est bien en effet du magistère ordinaire que relève cet enseignement ; 
et pour ce magistère vaut aussi la parole : 
“ Qui vous écoute m’écoute.” 
Et le plus souvent, 
ce qui est proposé et imposé dans les encycliques 
appartient depuis longtemps d’ailleurs à la doctrine catholique. 
Que si dans leurs actes, 
les Souverains Pontifes portent à dessein un jugement 
sur une question jusqu’alors disputée, 
il apparaît donc à tous que, 
conformément à l’esprit et à la volonté de ces mêmes Pontifes, 
cette question ne peut plus être tenue 
pour une question libre entre théologiens. »

(Pie XII, Lettre encyclique "Humani generis" du 12 août 1950)



 « Le Pape est le gardien du dogme et de la morale ; 
il est le dépositaire des principes qui rendent 
la famille honnête, les nations grandes, les âmes saintes ; 
il est le conseiller des princes et des peuples ; 
il est le chef sous lequel personne ne se sent tyrannisé 
parce qu’il représente Dieu lui-même ; 
il est le père par excellence qui réunit en lui 
tout ce qu’il peut y avoir d’aimable, de tendre, de divin. 

Et comment doit-on aimer la Pape ? 
Lorsqu’on aime une personne, 
on cherche à se conformer en tout à ses pensées, 
à exécuter ses volontés, à deviner ses désirs. 
Aussi est-il nécessaire, 
pour prouver notre amour au Pape, 
de lui obéir. 
Donc, lorsqu’on aime le Pape, 
on ne discute pas sur ce qu’il dispose ou exige 
ou pour savoir jusqu’où doit aller l’obéissance 
et dans quelles choses il doit être obéi. 
Lorsqu’on aime le Pape, 
on ne dit pas qu’il n’a pas parlé assez clairement, 
comme s’il était obligé de répéter à l’oreille de chacun 
cette volonté clairement exprimée de nombreuses fois, 
non seulement par ses paroles, 
mais par ses lettres et ses autres documents publiés ; 
on ne met pas en doute ses ordres, 
alléguant le prétexte fallacieux de celui qui ne veut pas obéir, 
que ce n’est pas le Pape qui commande mais ceux qui l’entourent ; 
on ne limite pas le domaine 
dans lequel il peut et doit exercer son autorité ; 
on ne place pas au-dessus de l’autorité du Pape 
celle des autres personnes, même savantes, 
qui ne sont pas du même avis que le Pape, 
et qui, si elles sont savantes ne sont pas saintes 
parce que celui qui est saint 
ne peut pas être en opposition avec le Pape.»

(Saint Pie X, allocution du 18 novembre 1912)
 


« Il ne saurait y avoir de sainteté 
là où il y a dissentiment avec le Pape. »

(Saint Pie X, allocution du 18 novembre 1912)

 

« Si quelqu’un se sépare de l’obéissance due au Pape, 
il est sans aucun doute en état de damnation, 
à moins qu’il ne change avant de mourir. »

("Le Dialogue" de sainte Catherine de Sienne)






« Le Pape a les promesses divines ; 
même dans sa faiblesse humaine, 
il est invincible et inébranlable, 
héraut de la vérité et de la justice, 
principe de l’unité de l’Église. 
Sa voix dénonce les erreurs, les idolâtries, les superstitions, 
condamne les iniquités, 
fait aimer la charité et les vertus. »

(Pie XII en 1949)



« Croire que l’Église peut se tromper 
dans la canonisation des Saints, 
ce serait une hérésie 
ou du moins une erreur qui approche de l’hérésie, 
selon saint Bonaventure, Bellarmin, Suarez et d’autres, 
puisque dans la canonisation des Saints, 
le Souverain-Pontife est guidé 
par l’assistance infaillible du Saint-Esprit, 
ainsi que l’enseigne le Docteur angélique. »

(Saint Alphonse de Liguori)


 

« L’Esprit-Saint n’a pas été promis aux successeurs de Pierre 
pour dévoiler par son inspiration une nouvelle doctrine, 
mais pour qu’avec son assistance 
ils gardent saintement et exposent fidèlement 
la Révélation transmise par les Apôtres, 
c’est-à-dire le Dépôt de la Foi. »

(Constitution dogmatique "Pastor Aeternus" du Concile Vatican I)

 

« Le premier siège n’est jugé par personne. » 

(canon 1556 du code de 1917) 


« ... Puisqu’ils [les vieux catholiques] cherchent à prendre au piège 
le Pontife romain et les évêques, successeurs de Saint Pierre et des Apôtres 
et à ruiner la réalité du pouvoir de juridiction 
en le transférant au peuple ou, comme ils disent, à la communauté ; 
puisqu’ils rejettent et attaquent obstinément 
le magistère infaillible du Pontife romain d’une part, 
de toute l’Église enseignante d’autre part ; 
et puisqu’ils affirment avec une audace incroyable, 
et en cela ils pèchent contre l’Esprit-Saint 
promis par le Christ à son Église pour qu’il demeure toujours en elle, 
que le Pontife romain ainsi que tous les évêques, les prêtres, 
les peuples unis à lui dans une même communion, 
sont tombés dans l’hérésie quand ils ont ratifié 
et reconnu publiquement les définitions du Concile œcuménique du Vatican : 
c’est donc l’indéfectibilité même de l’Église qu’ils nient de la sorte 
et ils blasphèment 
lorsqu’ils proclament son anéantissement dans le monde entier 
pour en déduire que sa tête visible et ses évêques lui ont manqué ; 
ils peuvent ainsi prétendre que la nécessité s’est imposée à eux 
d’instaurer un épiscopat légitime en la personne de leur pseudo-évêque, 
lequel, pour s’être élevé dans la hiérarchie sans passer par la porte 
mais en empruntant une autre voie tel un voleur et un brigand, 
appelle sur sa propre tête la condamnation du Christ... »

(Pie IX, Lettre encyclique "Etsi multa luctuosa" du 21 novembre 1873, 

portant condamnation des erreurs des vieux-catholiques)
  


« Sans la sanction du Saint-Siège, 
les enfants de l’Église ne peuvent rien constituer 
de durable ni de régulier. »

(Mr Hamon, curé de Saint-Sulpice, "Notre-Dame de France")



 


« Aussi moi je te dis 
que tu es Pierre,
et sur cette pierre je bâtirai mon Église,
et les portes de l’enfer 
ne prévaudront point contre elle. »

  

« Les portes de l’enfer sont, 
à mon avis, les vices et les péchés des hommes, 
ou du moins les doctrines des hérétiques 
qui séduisent les hommes et les entraînent dans l’abîme. »

(Saint Jérôme)

 
« Notre-Seigneur ne précise pas si c’est contre la pierre, 
que ces portes de l’enfer ne prévaudront pas. 
Mais il est évident qu’elles ne prévaudront 
ni contre la pierre, ni contre l’Église. »
 

(Origène)
  

« D’après cette promesse du Seigneur, 
l’Église apostolique, placée au-dessus de tous les évêques, 
de tous les pasteurs, de tous les chefs des Églises et des fidèles, 
demeure pure de toutes séductions 
et de tous les artifices des hérétiques 
dans ses Pontifes, 
dans sa foi toujours entière 
et dans l’autorité de Pierre. »
 

(Saint Cyrille)
 

« Ce sont aussi les œuvres mauvaises des incrédules, 
et leurs discours absurdes, 
parce qu’ils font connaître le chemin de la perdition. »
 

(Raban Maur)
 

« Nous ne perdons pas de vue ce qui a été promis au sujet de la sainte Église, 
c’est-à-dire les paroles qu’Il a Lui-même prononcées : 
"Les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle",
ces portes nous apparaissent 
comme étant les langues délétères des hérétiques. »

(Saint Vigile, Pape, deuxième Concile de Constantinople)


« La sainte Église construite sur un roc, 
qui est le Christ, et sur Pierre [...] 
parce qu’elle ne sera jamais vaincue par les portes de l’enfer, 
autrement dit les arguties des hérétiques 
qui conduisent les âmes vaines à la destruction. »

(Saint Léon IX, Pape, 2 septembre 1053)


« La sagesse peut emplir les cœurs des fidèles 
et faire taire la redoutable folie des hérétiques, 
qu’on surnomme à juste titre les portes de l’enfer. »

(Saint Thomas d’Aquin)

 
« "Et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle". 
Voici la portée de cette divine parole : 
l’Église, appuyée sur Pierre, 
quelle que soit la violence, 
quelle que soit l’habileté que déploient ses ennemis visibles et invisibles, 
ne pourra jamais succomber 
ni défaillir en quoi que ce soit. »

 (Léon XIII, Encyclique  "Satis Cognitus")


« La sainte Église Romaine, 
qui toujours a été sans tache, 
par la Providence de Dieu et avec le secours de saint Pierre, 
se conservera à jamais, 
sans que l’hérésie puisse l’atteindre ; 
elle subsistera ferme et immobile éternellement. »

 (Saint Jérôme)




 « Si jamais un jour la Rome matérielle devait s’écrouler, 
même alors l’Église ne s’en trouverait pas pour autant abattue : 
la Papauté durerait toujours, 
comme aussi l’Église une et indestructible 
fondée sur le Pape alors vivant.

La Rome éternelle en un sens chrétien et surnaturel 
est supérieure à la Rome historique.

La nature et la vérité de la Rome éternelle 
sont indépendantes de la Rome historique. »

(Pie XII, allocution du 30 janvier 1949)




« Le soleil s’obscurcira et la lune 
ne donnera plus sa lumière 
parce que l’Église, 
anéantie pour ainsi dire 
sous les efforts redoublés des persécuteurs et des impies, 
ne paraîtra plus. »

(Saint Augustin)



« Le Pape légitime est le père universel des chrétiens 
et l’Église en est la Mère ; 
aussi, en prêtant obéissance à quelqu’un qui n’est pas Pape 
et en lui attribuant les honneurs papaux,
 on transgresse le premier précepte de la première table 
en lequel il est ordonné : 
“ Tu n’auras point de dieux étrangers ni d’idoles.” 
Or, qu’est-ce qu’un faux-pape, 
sinon un dieu étranger en ce monde, 
une idole, une statue, une image ou représentation fictive du Christ ? »

(Saint Vincent Ferrier)



« L’abomination désigne, 
selon l’Écriture dans l’Ancien-Testament, l’idole. 
On peut aussi entendre par Abomination de la désolation
la perversion de tout le dogme. 
Lors donc que nous la verrons dans le Lieu saint, 
c’est-à-dire dans l’Église, 
et se prétendre Dieu, 
il faudra fuir vers les montagnes. 
L’Apôtre dit également à ce sujet 
que l’Homme d’iniquité et l’Adversaire 
osera s’asseoir dans le temple de Dieu 
et prétendre qu’il est Dieu lui-même. »

 
(Saint Jérôme)

 


« Le Christ a permis ceci : 
que l’Antéchrist, tête de tous les schismatiques, 
siègerait dans le temple de Dieu, 
que les siens seraient exilés 
et que ceux qui ne sont pas les siens 
occuperaient un jour le Siège de Pierre. » 

(Saint Pierre le Vénérable)


« Quand vous verrez la perversité du dogme dans la société ecclésiastique 
et qu’on s’y honorera comme Dieu, 
vous saurez que c’est le temps. »
 
(Saint Jérôme)


« L’Église s’enfoncera de plus en plus profondément 
jusqu’à ce qu’elle semble finalement anéantie 
et que la succession de Pierre et des autres Apôtres 
semble avoir pris fin. 
Mais après cela, 
elle sera victorieusement exaltée 
à la vue de tous les septiques. »

(Saint Nicolas de Flue)



« Les triomphes que le Seigneur réserve à son Église 
seront d’autant plus éclatants 
que plus méchants ont été les efforts de la perversité humaine 
pour ruiner son œuvre. »

(Saint Pie X, encyclique "Communium rerum" du 21 avril 1909)


 
« Le Pape est celui qui juge tous les autres 
et n’est jugé par personne. » 

(Innocent III)


« Le Pape est inférieur à Dieu 
et supérieur à l’homme. » 

(Innocent III)


« Si le Pape est hérétique, 
il est inférieur à tout catholique. » 

(Jean Gerson)


« Bien que l’on constate avec évidence 
que Pierre est hérétique, 
on n’est pas tenu de le dénoncer, 
si l’on ne peut pas le prouver. »

 (Proposition condamnée par Alexandre VII le 24 octobre 1665)


« Quand le pape est hérétique exprès, 
ipso facto, 
il tombe de son grade hors de l’Église.»

(Saint François de Sales, "Controverses", Partie II, chap. VI, art. XV)



« Au moment où la tempête sera plus violente, 
où l’Église sera sans pilote, 
où le Sacrifice non-sanglant aura cessé en tout lieu, 
où tout semblera humainement désespéré, 
on verra, dit saint Jean, surgir deux Témoins. 
L’un est Hénoch, trisaïeul de Noé, 
l’ancêtre en ligne directe de tout le genre humain ; 
l’autre est Élie. »

(L’Abbé Arminjon)




« Nier l’avènement futur et personnel d’Élie, 
c’est une hérésie 
ou une erreur qui approche de l’hérésie. »

 (Saint Robert Bellarmin)



* * *

  LES SAINTS NOUS PARLENT



 LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=1bnrKS4XQpI

 


-1-

« Dans le cas où le pape deviendrait hérétique, 
il se trouverait, 
par ce seul fait et sans aucune sentence, 
séparé de l’Église. 
En effet, une tête séparée d’un corps ne peut, 
aussi longtemps qu’elle en reste séparée, 
être la tête de ce même corps dont elle s’est retranchée. 
Donc, un pape qui aurait été séparé de l’Église par l’hérésie, 
cesserait par cela-même d’être la tête de l’Église : 
il ne pourrait être hérétique et rester Pape, 
parce qu’étant hors de l’Église, 
il ne peut posséder les clefs de l’Église. »

(Saint Antonin)



-2-

« Un pape manifestement hérétique 
a cessé de lui-même d’être le Pape et la tête, 
de la même façon qu’il a cessé d’être catholique 
et membre du corps de l’Église. 
La raison en est qu’il ne peut pas être la tête 
s’il n’est pas membre. 
Or, l’acatholique n’est pas membre de l’Église, 
et un hérétique manifeste n’est pas catholique. 
C’est pourquoi, 
un hérétique manifeste ne peut pas être Pape. 
C’est la sentence de tous les anciens Pères 
qui enseignent que les hérétiques manifestes 
perdent aussitôt toute juridiction.
 Finalement, les saints Pères enseignent unanimement, 
non seulement que les hérétiques sont en dehors de l’Église, 
mais encore qu’ils sont, par le fait-même, 
privés de toute juridiction et dignité ecclésiastique. 
En effet, les hérétiques, 
avant même d’être excommuniés, 
sont hors de l’Église et privés de toute juridiction, 
car ils se sont condamnés par leur propre sentence, 
comme l’enseigne l’Apôtre, 
c’est-à-dire coupés du corps de l’Église sans excommunication, 
comme l’explique saint Jérôme. »
 

(Saint Robert Bellarmin)


-3-
 
« Rien ne doit être innové 
pendant la vacance du siège. » 

(Canon 436 du Code de 1917)

 

-4-

« Le pouvoir de juridiction est confié à un homme par simple injonction 
et n’adhère point à lui de manière inamovible ; 
c’est pourquoi elle ne demeure point dans les schismatiques et les hérétiques. 
Aussi, ils ne peuvent ni absoudre ni excommunier 
ni concéder des indulgences ou autres choses semblables ; 
que s’ils le font, rien n’est opéré. »

(Saint Thomas d’Aquin)

 

-5-
 
« Par tacite renonciation admise par le droit lui-même, 
tout office devient vacant par le fait-même 
et sans aucune déclaration, 
si le clerc défaille publiquement de la foi catholique. »

(Canon 188 paragraphe 4 du Code de 1917)


-6-

« Si jamais le Pape, 
comme personne privée, 
tombait dans l’hérésie, 
il serait à l’instant déchu du pontificat, 
car, comme il serait alors hors de l’Église, 
il ne pourrait plus être chef de l’Église. 
Dans ce cas, l’Église devrait donc, 
non le déposer puisque personne n’a autorité sur le Pape, 
mais le déclarer déchu du pontificat. 
Nous avons dit : 
“ Si le Pape, comme personne privée, tombait dans l’hérésie !” 
car le Pape, en tant que Pape, 
c’est-à-dire donnant ses enseignements ex-cathedra à l’Église universelle, 
ne peut enseigner aucune erreur contre la foi, 
attendu que la promesse de Jésus-Christ 
ne peut manquer de se réaliser, 
à savoir que les portes de l’enfer ne prévaudraient jamais contre l’Église. 
Il est hors de doute 
que si un pape était hérétique déclaré, 
comme le serait celui qui définirait publiquement 
une doctrine opposée à la loi divine, 
il pourrait, non pas être déposé par un concile, 
mais être déclaré déchu du pontificat 
en sa qualité d’hérétique. »

(Saint Alphonse de Liguori)



 -7-

« Et ces Pontifes,
qui osera dire qu’ils aient failli,
même sur un point,
à la mission qu’ils tenaient du Christ
de confirmer leurs frères dans la foi ? »

(Benoît XV dans "Principi apostolorum" du 5 octobre 1920, parlant de tous les Papes)
 


* * *


« Il n’y a pas de charité vraie 

si la foi ne s’y joint pas. »

(Pie XI, allocution du 8 février 1932)


« L’Église est là où se trouve la vraie foi. » 

(Saint Jérôme)


LES LUMIÈRES DE LA FOI

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)


(les 2 vidéos se suivent)

   
LIENS de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :
1- http://www.mp3tunes.tk/download?v=yiLxWj2uZWA
2- http://www.mp3tunes.tk/download?v=K_k9bc3-yy8 

 

  1- Je suis une lumière pure
Qui fait tout croire sûrement,
Dès lors que c’est Dieu qui l’assure
Et l’Église conjointement.

2- Je suis toute surnaturelle,
On ne m’apprend point par les sens ;
Je suis obscure, mais très belle,
Toute ma gloire est au-dedans.

3- Je suis la base inébranlable
De ce qu’on espère ici-bas,
Je suis l’argument admirable
De tout ce que l’on ne voit pas.

4- Je suis cette lampe luisante
Qui brille en un lieu ténébreux,
Je suis cette colonne ardente
Qui dans la nuit conduit aux cieux.

5- Je suis vraiment très nécessaire,
On ne voit Dieu que par la foi :
Aucun sans foi ne lui peut plaire,
Quand ce serait le plus grand roi.

6- Les sens font la bête charnelle,
La raison fait l’homme de bien ;
Mais moi je fais l’homme fidèle,
L’homme de Dieu, le bon chrétien.

6- Je suis la lumière de vie
Qui conduit à la vérité ;
Il faut ou que je sois suivie
Ou qu’on reste en l’obscurité.

7- C’est moi qui fais chanter victoire
À de pauvres petits enfants,
C’est moi qui mérite la gloire
À tous les fidèles croyants.

8- C’est moi qui frappe et qui terrasse
Le démon, ce prince orgueilleux ;
C’est moi qui lui résiste en face,
C’est moi qui le plonge en ses feux.

10- Je suis la victoire du monde,
Lequel a tant d’autorité.
Il faut que sur moi l’on se fonde
Pour en voir la malignité.

11- Je captive et je mortifie
La chair et ses désirs charnels,
En lui montrant dans l’autre vie
Les douceurs des biens éternels.

12- Je rends l’homme pur sans malice
Dans le corps, l’esprit et le cœur,
Et puis j’en fais un sacrifice
Agréable aux yeux du Seigneur.

13- Je rends l’âme souple à la grâce
Et la chair soumise à l’esprit,
Et je fais voir que ce qui passe
Trompe, souille, damne et périt.

14- Je tue et je détruis les vices
Par ma divine pureté.
Sur les vertus et les justices
J’ai droit et pleine autorité.

15- Je suis en Dieu toute-puissante,
J’obtiens de lui ce que je veux ;
Par ma force une âme innocente
Fait des prodiges merveilleux.

16- J’ai fait tous ces grands personnages
Qui commandaient aux éléments,
J’ai fait tous les plus grands ouvrages
De tous les lieux, de tous les temps.

17- Samuel forma le tonnerre,
Élie a mis l’air tout en feu,
Moïse entrouvrit mer et terre
Par la foi qu’ils avaient en Dieu.

18- L’un tire de l’eau d’une pierre,
Un autre arrête le soleil,
Tous ont la victoire sans guerre :
Ma force n’a rien de pareil.

19- C’est moi qui donnais l’allégresse
Aux apôtres persécutés,
Qui les faisais courir sans cesse
Malgré toutes difficultés.

20- Au milieu des plus grands supplices
Je faisais rire les martyrs :
Je leur donnais plus de délices
Que leur cœur n’avait de désirs.

21- Je leur faisais voir la couronne,
Les biens et les plaisirs des cieux,
Et que le Seigneur ne les donne
Qu’aux fidèles victorieux.

22- La Sainte Vierge n’est louée
Que pour sa foi dans le Seigneur :
C’est la foi qui l’a consacrée
La Mère de son Créateur.

23- Écoute, écoute, créature :
Dieu même s’est servi de moi
Dans la grâce et dans la nature.
J’étais son bras, j’étais sa loi.

24- Il demandait pour l’ordinaire :
« Vous serez guéri, croyez-vous ?
Sans la foi je ne veux rien faire,
Selon la foi je fais à tous. »

25- Je fais voir à l’âme fidèle
En un moment tout l’univers,
La mort et la vie éternelle,
Le ciel, la terre et les enfers.

26- Je suis la clef qui donne entrée
Aux mystères de Jésus-Christ,
Aux merveilles de l’empyrée,
Aux grands secrets du Saint-Esprit.

27- Je suis cette divine armure
Dont les vrais chrétiens sont armés,
Desquels, comme Dieu nous assure,
On éteint les traits enflammés.

28- Je suis le trésor ineffable
Du bon pauvre dans ces bas lieux.
Je suis l’avare misérable :
Nous nous détruisons tous les deux.

29- Je fais bien plus, qu’on le médite !
C’est moi qui fais les bienheureux,
Je fais sur terre leur mérite
Et leur degré de gloire aux cieux.

30- Je suis, dans l’Église visible,
Ferme appui de la vérité,
Très sainte, infaillible, invincible
Malgré tout l’enfer irrité.

31- Mon Église est l’universelle,
Soumise en tout à Jésus-Christ :
Il n’est point de salut hors d’elle,
Et qui lui résiste périt.

32- Je déteste tout hérétique,
Le juif, le turc et le païen,
L’apostat et le schismatique ;
Le seul catholique est mon bien !

33- Voici des motifs, qu’on appelle
Motifs de crédibilité,
Afin qu’on me soit plus fidèle
Comme à la pure vérité.

34- Mes vérités sont très croyables :
Par les saintes prédictions,
Par les miracles innombrables,
Par les belles conversions,

35- Par l’accord de tous les mystères,
Par la pureté de la loi,
Par les merveilleuses manières
Dont le monde a reçu la foi,

36- Par la fermeté de l’Église
Par les chocs de ses ennemis.
Croyez donc d’une foi soumise,
Et tous les biens vous sont promis.

37- Recherchez-moi dans l’Évangile :
Je suis cachée en tous ses mots.
Il faut un cœur humble et docile
Pour m’y découvrir en repos.

38- Apprenez quelle est ma pratique
Pour m’avoir dans ma pureté :
Croyez tout ; c’est être hérétique
De nier une vérité !

39- Croyez les vérités pratiques
Et celles qui ne le sont point.
Hélas! combien de catholiques
Sont hérétiques en ce point !

40- La foi simple est très belle et bonne,
D’un grand mérite et d’un grand prix :
Je ne veux pas que l’on raisonne
Sur les vérités que je dis.

41- Il faut croire avec grand courage,
Malgré la chair, malgré les sens,
Malgré le démon et sa rage,
Malgré le monde et ses tyrans.

42- Soit qu’on menace ou qu’on caresse,
Soit même qu’on en vienne aux mains,
Professez la foi sans faiblesse
Devant les plus grands libertins.

43- Je suis un cadavre sans âme
Quand je suis dans l’oisiveté ;
Je suis vive comme la flamme,
Mais je meurs sans la charité.

44- Gardez-vous d’une foi stérile
Qui croit tout et qui ne fait rien,
Mais vivez selon l’Évangile :
Croyez-le tout, faites-le bien !

45- Gardez-vous d’une tromperie
Qui croit de moment en moment :
On croit l’Évangile en partie,
On le fait imparfaitement.

46- Parmi des millions d’infidèles
Perdus par l’infidélité,
Rendez des grâces immortelles
D’avoir connu la vérité.

47- Fuyez les nouvelles doctrines
Et les hérétiques nouveaux :
Ils sèment des erreurs bien fines
Qui causent partout de grands maux.

48- Ne donnez pas créance aux fables,
Aux histoires sans fondement ;
Pour les histoires véritables,
Croyez-les, mais pieusement.

49- Contentez-vous de ma lumière,
Ne cherchez point les visions,
Et de l’Église votre Mère
Embrassez les décisions.

50- Croyez Jésus dans son Vicaire,
Dans tout ce qui touche à la foi,
Et prenez ce qu’il dit en chaire
Comme un oracle et sûre loi.

51- Le propre esprit est diabolique,
Défiez-vous de son éclat :
C’est lui qui forme l’hérétique,
Le schismatique et l’apostat.

52- Vous me rendrez beaucoup de gloire,
Si vous enseignez aux petits
Tout ce qu’ils doivent faire et croire
Pour acquérir le Paradis.

53- Faites souvent cette prière :
« Augmentez-moi la foi, Seigneur,
Afin qu’elle aille tout entière
De mon esprit jusqu’à mon cœur.

54- « Donnez-moi la foi simple et pure
Qui croit tout sans voir ni sentir,
Malgré les sens et la nature
En leur donnant le démentir.

55- « Priez pour moi, Vierge fidèle,
Augmentez ma foi seulement,
Afin qu’à la vie éternelle
Je vous voie en Dieu clairement.

56- « Je crois d’une foi très soumise
De tout mon cœur, sans contredit,
Tout ce que croit la sainte Église,
Parce que c’est Dieu qui l’a dit.

57- « Je crois ce que dit le Saint-Père,
Malgré les fins suppôts d’enfer,
Il est mon chef et ma lumière :
Je ne vois goutte, il voit très clair.

58- « Seigneur, en tout, je veux vous croire,
Mais augmentez toujours ma foi,
Afin que je voie en la gloire
Plus clairement ce que je crois.

59- « Faites gronder le doux tonnerre
De votre Évangile en tous lieux :
Que la foi par toute la terre
Rende votre Nom glorieux ! »

DIEU SEUL



* * *


  ACTE DE FOI




LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=3wOcdKtSQ_k


Mon Dieu, je crois fermement
Toutes les vérités que vous nous avez révélées
Et que vous nous enseignez par votre Église,
Puisque vous ne pouvez
Ni vous tromper ni nous tromper.



* * *


  LES ACTES

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)





LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=gmx4oNKbjkA


ACTE DE FOI :
Je crois comme un fidèle
Ce que l’Église dit,
Car Dieu même, par elle,
Nous parle et nous instruit.
Dieu ne nous peut tromper, ni l’Église de même :
On marche droit en la suivant,
On s’égare, en l’abandonnant
Par une erreur extrême.



* * *

PRIÈRE

à

NOTRE-DAME AUXILIATRICE

ou

MARIE, SECOURS des CHRÉTIENS






Vierge très puissante,
aimable Auxiliatrice du peuple chrétien,
quelle reconnaissance ne vous devons-nous point 

pour l’assistance que vous avez donnée à nos pères, 
quand, menacés par les Turcs infidèles,
ils ont invoqué votre secours maternel
en récitant dévotement le saint Rosaire !
Du haut du Ciel vous avez vu leur danger,
vous avez entendu leur appel avec compassion :
vous avez accueilli favorablement
leur humble prière,
suggérée par le grand Pontife Saint Pie V,
et vous vous êtes hâtée de venir à leur secours.
Ah ! faites, ô Mère chérie,
qu’aujourd’hui encore
les longs gémissements de l’Épouse du Christ
arrivent jusqu’au trône de votre miséricorde ;
ayez encore pitié d’elle ;
levez-vous pour la délivrer
de tant d’ennemis qui l’environnent.

 

Aujourd’hui encore, de tous les coins de la terre
cette prière qui vous est chère s’élève vers votre trône,
pour vous rendre favorable à nous
dans les calamités présentes comme dans les passées.
Hélas ! nos péchés n’empêchent,
ou du moins ne retardent que trop l’effet de cette prière !
Mère très chère, obtenez-nous donc
une vraie douleur de nos péchés,
et une ferme résolution de mourir plutôt que d’offenser Dieu :
car c’est pour nous une trop grande douleur que le secours,
dont nous avons un si extrême besoin,
soit refusé ou retardé à cause de nous.

Montrez-vous favorable, Mère chérie,
aux prières de l’univers catholique,
et domptez l’orgueil de ces malheureux qui, 

dans leur insolence, osent insulter Dieu 
et qui voudraient voir la ruine de cette Église
contre laquelle, 

suivant l’infaillible parole de Jésus-Christ,
les portes de l’enfer ne prévaudront jamais.
Qu’une fois de plus le monde reconnaisse que,
lorsque vous prenez en main la défense de l’Église,
la victoire est certaine ; 

que le triomphe peut être retardé,
mais qu’il ne saurait manquer, 

comme la foi nous l’assure.
Animés de cette foi, nous espérons que, 

grâce à votre intercession,
Dieu nous exaucera. 

Ainsi soit-il.


Indulgence applicable : 200 jours, une fois par jour
http://www.montfort.kingeshop.com/Priere-a-Notre-Dame-Auxiliatrice-cbaaaaaEa.asp




SOURCE : Image pieuse "Prière à Notre-Dame Auxiliatrice",
  disponible sur notre petite boutique catholique en ligne ici :
http://www.montfort.kingeshop.com/Priere-a-Notre-Dame-Auxiliatrice-cbaaaaaEa.asp 






 



  http://montfortajpm.blogspot.fr/search/label/Proph%C3%A9tie%20de%20St%20Fran%C3%A7ois%20d%27Assise

Plus sur la Grande Apostasie :

Prophétie de St François d'Assise









Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"