mardi 21 novembre 2017

RECUEIL de PAROLES de SAINTS 2 (paroles d'Espérance)

387

« L’entrée de cette contrée heureuse du Paradis 
ne peut s’ouvrir que devant celui 
qui aura longtemps soupiré après elle. »

(Saint Robert Bellarmin)


LIENS de TÉLÉCHARGEMENT des PDF de CANTIQUES & PAROLES de SAINTS


* * * * * * *

NOTRE-DAME de la PRÉSENTATION (21 novembre) :

http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/presentation-de-la-tres-sainte-vierge.html


  Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes


Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

  (exemple de site de téléchargement :  

https://www.onlinevideoconverter.com/fr/video-converter )

 

1- Ô divine Marie !
Patronne de ces lieux,
Au matin de la vie,
Vous vous donnez aux Cieux ;
Toujours pur et sans tache,
Déjà brûlant d'ardeur,
Votre Cœur ne s'attache
Qu'à votre Créateur.

...

  Plus de détails avec TÉLÉCHARGEMENTS des PAROLES  

& de la PARTITION originale pour quatre voix mixtes, ici :

http://cantiques-anciens.blogspot.fr/2015/12/4-presentation-de-la-sainte-vierge.html



CONSÉCRATION montfortaine "À JÉSUS par MARIE" :

  Ô Marie Immaculée,
moi N..., pécheur infidèle,
je renouvelle et ratifie aujourd’hui,
entre vos mains
les vœux de mon Baptême :
je renonce pour jamais
à Satan, à ses pompes et à ses œuvres,
et je me donne tout entier
à Jésus-Christ, la Sagesse incarnée,
pour porter ma croix à sa suite
tous les jours de ma vie ;
et afin que je lui sois plus fidèle
que je n’ai été jusqu’ici,

Je vous choisis aujourd’hui,
en présence de toute la Cour céleste,
pour ma Mère et ma Maîtresse ;
je vous livre et consacre,
en qualité d’esclave,
mon corps et mon âme,
mes biens intérieurs et extérieurs,
et la valeur même de mes bonnes actions
passées, présentes et futures,
vous laissant un entier et plein droit
de disposer de moi
et de tout ce qui m’appartient,
sans exception, selon votre bon plaisir,
à la plus grande gloire de Dieu,
dans le temps et l’éternité.
Ainsi soit-il.

Texte complet 
avec les Oraisons à Jésus et à Marie,
+ Version chantée ici :


 http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/mois-des-ames-du-purgatoire-novembre-12.html



CANTIQUES & PRIÈRES pour NOVEMBRE 2017 :
+ NOTRE-DAME de BON-SECOURS (21 novembre)


 

PAROLES d'ESPÉRANCE -4-



Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :




Malgré que de nombreuses Paroles de Saints de ces vidéos 
se retrouvent dans l'un ou l'autre des 10 Recueils
il s'agit de deux séries différentes quant à l'ordre et au contenu.



RECUEIL de PAROLES de SAINTS 2

Tirées en grande partie
des Œuvres de saint Alphonse de Liguori,
plus particulièrement des “Gloires de Marie”
&
de “La Mine d’or” ou 100 000 sentences
du R.P. Robert (1865)


Fichier PDF de ce Deuxième Recueil de Paroles de Saints, ici :

 

207- « Ah ! si tous les pécheurs recouraient à Marie avec le désir de s’amender, qui jamais se perdrait ! On se perd quand on ne recourt pas à elle. C’est pourquoi Denis le Chartreux l’appelle l’Avocate de tous les criminels qui recourent à elle. »
(Saint Alphonse de Liguori)

***************************************************************************************
208- « Marie accueille avec empressement et bonté les plus grands pécheurs qui recourent à elle. »
(St Basile)

***************************************************************************************
209- « Il suffit d’invoquer Marie pour être sauvé. »
(Saint Bonaventure)

***************************************************************************************
210- « Combien d’âmes ont dû, même en des circonstances humainement désespérées, leur suprême conservation et leur salut éternel au Scapulaire dont ils étaient revêtus. Qui le porte fait profession d’appartenir à Notre-Dame. »
(Pie XII, allocution du 11 octobre 1950)

***************************************************************************************
211- « Tous considèrent cet habit (du Scapulaire) comme le témoignage de cette consécration au très saint Cœur de la Vierge Immaculée, que nous recommandions récemment encore. »
(Pie XII, lettre du 11 février 1950)

***************************************************************************************
212- « Les tribulations qu’on éprouve dans la vie présente sont une grande marque de prédestination. »
(Saint Alphonse de Liguori)

***************************************************************************************
213- « À la fin, mon Cœur-Immaculé triomphera. »
(Notre-Dame de Fatima, le 13 juillet 1917)

***************************************************************************************
214- « Si j’aime Marie, je suis assuré de la persévérance. »
(Saint Jean Berchmans)

***************************************************************************************
215- « Ô ma Reine, celui qui persévère à vous servir est loin de la damnation. »
(Saint Bonaventure)

***************************************************************************************
216- « La miséricorde de Marie est plus prompte à nous secourir que nous ne sommes à l’invoquer. »
(Saint Bonaventure)

***************************************************************************************
217- « Se troubler pour une faute commise, c’est la plus grande faute qu’on puisse commettre, car dans le trouble, l’âme ne peut plus rien faire de bon. »
(Saint Alphonse de Liguori)

***************************************************************************************
218- « Si vous tombez dans un péché grave, faites tout de suite un acte de contrition parfaite par lequel on rentre déjà dans la grâce de Dieu, avec le bon propos de ne plus retomber, et le plus tôt possible allez vous confesser. »
(Saint Alphonse de Liguori)

***************************************************************************************
219- « Une famille qui prie
Est une famille unie. »
(Le Père Peyton)

***************************************************************************************
220- « Le saint Rosaire est une épée,
Le Scapulaire un bouclier. »

**************************************************************************************
221- « Les démons et leurs suppôts ne peuvent rien contre ceux que défend Marie. »
(Le R.P. Texier)

**************************************************************************************
222- « Le Rosaire est un moyen admirable de conversion et de persévérance. »
(Le R.P. Texier)

**************************************************************************************
223- « Lorsque les peuples accueillaient le Rosaire avec empressement et se mettaient à pratiquer cette dévotion, le bienheureux de Montfort ne doutait pas du succès de la mission. »
(Le R.P. Texier)

**************************************************************************************
224- « Le bienheureux de Montfort savait que les bonnes dispositions persévèreraient dans la mesure où l’on serait fidèle au pieux exercice du saint Rosaire. »
(Le R.P. Texier)

**************************************************************************************
225- « Abandonner son Rosaire, c’était blesser le bienheureux de Montfort au cœur, car c’était refuser la grâce qui conservait les fruits de ses prédications. »
(Le R.P. Texier)

**************************************************************************************
226- « Les paroisses qui laissaient la dévotion au Chapelet, le bienheureux de Montfort le savait par expérience, retombaient dans les mêmes désordres et dans de pires encore qu’avant la mission. »
(Le R.P. Texier)

**************************************************************************************
227- « Divin Cœur de Jésus, donnez-nous pour partage de vous aimer toujours davantage ! »

**************************************************************************************
228- « Les démons et leurs suppôts ne peuvent rien contre ceux que défend Marie. Le Rosaire est un moyen admirable de conversion et de persévérance. Lorsque les peuples accueillaient le Rosaire avec empressement et se mettaient à pratiquer cette dévotion, le bienheureux de Montfort ne doutait pas du succès de la mission. Il savait aussi que les bonnes dispositions persévèreraient dans la mesure où l’on serait fidèle à ce pieux exercice. Au contraire, abandonner son Rosaire, c’était le blesser au cœur, car c’était refuser la grâce qui conservait les fruits de ses prédications. Les paroisses qui laissaient la dévotion au Chapelet, il le savait par expérience, retombaient dans les mêmes désordres et dans de pires encore qu’avant la mission. »
(Le R.P. Texier)

**************************************************************************************
229- « Personne ne se sauve, si ce n’est par vous, ô Mère de Dieu. »
(Saint Germain)

**************************************************************************************
230- « Si vous ne nous ouvriez la voie du salut, ô Marie, nul ne pourrait se soustraire aux atteintes de la chair et du péché. »
(Saint Germain)

**************************************************************************************
231- « Le plus grand malheur pour un pécheur, c’est de n’être pas châtié sur la terre. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
232- « Si vous avez offensé Dieu et qu’il veuille user de miséricorde envers vous, il vous punira en cette vie. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
233- « Seigneur, punissez-moi de mes péchés ici-bas pour me préserver du châtiment éternel. »
(Saint Bernard)

**************************************************************************************
234- « Jamais Dieu n’est plus irrité que lorsqu’il ne s’irrite pas contre le pécheur et qu’il ne lui envoie aucun châtiment. »
(Saint Bernard)

**************************************************************************************
235- « Comme la patience dans les peines est une marque de prédestination, de même l’impatience est un présage de damnation. »
(Saint Grégoire)

**************************************************************************************
236- « Si l’on ne fuit les mauvaises occasions volontaires, particulièrement celles où l’on a eu l’habitude de tomber souvent, il est moralement impossible qu’on se maintienne dans la grâce de Dieu. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
237- « Bien des personnes ne pourraient être saintes si elles jouissaient d’une bonne santé. »
(Salvien)

**************************************************************************************
238- « Si Dieu vous punit en cette vie, c’est un signe qu’il veut vous préserver du supplice éternel. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
239- « Quiconque prie, mais prie avec la volonté de s’amender, obtient miséricorde de Dieu. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
240- « Quiconque aspire à la dignité d’enfant de Marie, doit d’abord renoncer au péché ; après cela, il peut espérer d’être bien reçu par elle. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
241- « Ô Marie, si vous voulez élever à une haute sainteté le pécheur le plus désespéré, il ne tient qu’à vous, puisque vous n’avez qu’à vouloir et tout se fera. »
(Saint Bernard)

**************************************************************************************
242- « Marie ne peut manquer ni de puissance ni bonne volonté pour nous sauver. »
(Saint Bernard)

**************************************************************************************
243- « On doit prier Marie de vouloir puisque tout ce qu’elle veut se fait nécessairement. »
(Saint Albert le Grand)

**************************************************************************************
244- « Que par la miséricorde de Dieu les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen »
(Requiescant in pace)

**************************************************************************************
245- « Il n’y a jamais eu personne qui, après avoir mis sa confiance en Marie ait été abandonné. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
246- « La dévotion envers Marie est un signe, ou qu’on est en état de grâce, ou qu’on y sera bientôt. »
(Saint Germain)

**************************************************************************************
247- « Si vous suivez Marie, vous ne vous égarerez point. »
(Saint Bernard)

**************************************************************************************
248- « Celui qui prie Marie avec confiance obtient tout ce qu’il demande. »
(Saint Alphonse de Liguori)
**************************************************************************************
249- « Dieu refuse à l’un par miséricorde ce qu’il donne à un autre par colère. »
(Saint Augustin)

**************************************************************************************
250- « Personne ne peut jamais, par défaut de confiance, hésiter à réclamer l’intercession de Marie, car elle est plus prompte à nous secourir que nous à l’invoquer. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
251- « Combien n’en est-il pas maintenant en enfer qui eussent été sauvés si, ayant une fois commencé de servir Marie, ils eussent persévéré jusqu’à la fin. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
252- « Comment pourrait-il jamais arriver qu’un serviteur de Marie vînt à se perdre ?
    - Mais c’est un pécheur, dira-t-on !
    - Eh bien, qu’il continue d’implorer cette bonne Mère et qu’il ait en même temps la volonté de se convertir, et Marie se chargera de lui obtenir la lumière pour sortir de son misérable état, la douleur de ses péchés, la persévérance dans le bien et finalement une bonne mort. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
253- « Ô Marie, qui n’a jamais eu recours à votre patronage et s’est vu abandonné de vous ? Non, cela n’est jamais arrivé et n’arrivera jamais. »
(Bienheureux Eutychien)
**************************************************************************************
254- « Je ne me souviens pas d’avoir rien demandé à Saint Joseph jusqu’à ce jour, qu’il ne me l’ait accordé. Ce serait une chose merveilleuse de raconter les grâces sans nombre que Dieu m’a faites, et les dangers, tant du corps que de l’âme, dont il m’a délivrée, par la médiation de ce glorieux Saint. Pour les autres Saints, il semble que le Seigneur leur ait accordé le pouvoir de nous secourir dans quelque nécessité particulière seulement ; l’expérience prouve, au contraire, que Saint Joseph nous secourt dans tous nos besoins, et qu’il plaît à Notre-Seigneur de nous témoigner par là que, comme il a bien voulu être soumis sur la terre à l’autorité de ce grand Saint, il fait également dans le ciel tout ce qu’il demande. C’est ce qu’ont vu comme moi, par expérience, d’autres personnes auxquelles j’avais conseillé de se recommander à lui... Connaissant par une si longue expérience l’étonnant crédit de Saint Joseph auprès de Dieu, je voudrais persuader à tout le monde de l’honorer d’un culte particulier. J’ai toujours vu les personnes qui ont pour lui une vraie dévotion, faire des progrès dans la vertu... Depuis plusieurs années, je lui demande une faveur particulière le jour de sa fête, et j’ai toujours vu mes désirs accomplis... Je conjure, pour l’amour de Dieu, ceux qui ne me croiraient pas, d’en faire l’épreuve... Je ne comprends pas comment on peut penser à la Reine des Anges, et à tout ce qu’elle eut à souffrir pendant la sainte enfance de Jésus, sans rendre grâces à Saint Joseph pour les secours qu’il a prêtés durant ce temps à la Mère et au Fils. »
(Sainte Thérèse d’Avila)

**************************************************************************************
255- « Quel est celui qui a jamais invoqué Marie sans en avoir été exaucé ? »
(Innocent III)

**************************************************************************************
256- « La patience est l’épreuve de la vertu. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
257-
Le 16 juillet 1251, la Très Sainte Vierge apparut à St Simon Stock, tenant en ses mains le Scapulaire de l’Ordre du Carmel, et lui dit :
    « Reçois, mon cher fils, ce Scapulaire de ton Ordre, comme le signe distinctif de ma Confrérie, et la marque du privilège que j’ai obtenu pour toi et les enfants du Carmel : CELUI QUI MOURRA REVÊTU DE CET HABIT SERA PRÉSERVÉ DES FEUX ÉTERNELS ; c’est un signe de salut, une sauvegarde dans les périls, et le gage d’une paix et d’une protection spéciale jusqu’à la fin des siècles. »

**************************************************************************************
258- « Le sens de la promesse de Marie est donc que cette Mère de miséricorde obtiendra aux confrères et consœurs mourants la grâce de n’être pas surpris de la mort en état de péché mortel, fallût-il, en bien des occasions, par une protection miraculeuse, écarter de funestes accidents pour les préserver de la mort, ou prolonger la vie aux malades, et leur ménager un moment favorable de conversion et de salut. Voilà le sens naturel et seul légitime de la promesse de Marie. »
(Le R.P. Brocard de Sainte Thérèse, 1846)

**************************************************************************************
259- « Si vous voulez mourir dans votre péché, vous y mourrez, chrétiens auditeurs ; Dieu même ne peut forcer une volonté déterminée à se perdre. Oui, vous mourrez dans l’impénitence, mais vous ne mourrez point sous le Scapulaire. »
(Bienheureux Claude de la Colombière, sermon du 16 juillet 1675 à Lyon)

**************************************************************************************
260- « Des Papes et des cardinaux, des empereurs et des rois et d’innombrables fidèles se sont fait, depuis six siècles, un honneur de porter cette livrée de Marie pour s’assurer la protection spéciale de la Très Sainte Vierge durant leur vie et à l’heure de la mort et pour participer aux pieuses faveurs spirituelles que le vicaire de Jésus-Christ a accordées aux membres de la confrérie du Carmel. On peut dire que, de même que le signe de la Croix est la marque caractéristique du chrétien, le Scapulaire est la marque distinctive des enfants et des dévots serviteurs de Marie. »
(Manuel des indulgences, 1897)

**************************************************************************************
261- « Pour être sauvé, il suffit d’invoquer Marie qui est plus désireuse de nous accorder ses grâces que nous de les recevoir. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
262- « Je consens, ô Vierge Sainte à ne plus parler de votre miséricorde si je vous invoque et que vous me délaissiez. »
(Saint Bernard)

**************************************************************************************
263- « Un acte de contrition parfaite remet le péché à l’instant même pourvu qu’on ait l’intention de se confesser plus tard si on le peut. Prenez l’habitude de faire souvent des actes de contrition parfaite et d’en faire un chaque fois que vous auriez le malheur de commettre un péché grave. Vous n’aurez pas toujours un confesseur à vos côtés pour vous absoudre : vous resteriez donc dans la disgrâce de Dieu jusqu’à la prochaine confession ! Durant ce temps vous travaillerez sans mérite puisqu’en état de péché mortel on ne mérite plus rien devant Dieu, et vous seriez exposé à chaque instant à mourir en mauvais état de conscience et à vous damner. Un acte de contrition parfaite préviendra tous ces malheurs. Voyez la grande pécheresse sainte Madeleine : à peine a-t-elle fait son acte de parfait repentir que le Seigneur lui dit : “ Tes nombreux péchés te sont remis parce que tu as beaucoup aimé.” »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
264- « Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé, parce que vous êtes infiniment bon, et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser, et de faire pénitence. »
(Acte de contrition parfaite)

**************************************************************************************
265- « Si nous sentons que le Seigneur nous a donné de l’amour et de la dévotion envers Marie, remercions-le ! car Dieu fait cette grâce à ceux-là seulement qu’il veut sauver. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
266- « Le péché mortel lui-même ne m’enlèverait pas ma confiance, non ! »
(Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus)

**************************************************************************************
267- « Ce n’est pas parce que j’ai été préservée du péché mortel que je m’élève à Dieu par la confiance et l’amour. »
(Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus)

**************************************************************************************
268- « Ah ! je le sens, quand même j’aurais sur la conscience tous les crimes qui peuvent se commettre, je ne perdrais rien de ma confiance. »
(Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus)

**************************************************************************************
269- « Ô Mère de Dieu, si je mets ma confiance en vous, je serai sauvé. »
(Saint Jean Damascène)

**************************************************************************************
270- « La confiance en Marie donne l’assurance du salut. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
271- « La patience est un bouclier qui nous défend contre tous les maux. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
272- « Sans le bouclier de la patience, on est à la merci de tous les traits de l’ennemi. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
273- « Celui qui se résout à souffrir pour Dieu, ou ne souffre plus, ou il aime à souffrir. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
274- « Les maladies sont la pierre de touche qui fait connaître l’esprit d’une personne, si c’est de l’or ou du cuivre. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
275- « Juste Lypse étant un jour tourmenté par de vives douleurs, un de ses amis l’exhortait à les souffrir avec fermeté en lui rappelant la patience des stoïciens ; mais levant alors les yeux vers le Crucifix, il répondit : “ Voici la vraie patience.” »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
276- « Quand nous saluons Marie par l’Ave Maria, prière qui lui est si agréable, elle nous répond toujours du haut du Ciel par quelque grâce. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
277- « Tout ce que Marie veut se fait. »
(Sainte Brigitte)

**************************************************************************************
278- « Écoutez chrétiens ! Aucun de ceux qui persévèrent dans le service de la Mère de Jésus-Christ et à dire le Rosaire n’est damné, car elle obtient à ses dévots serviteurs une vraie contrition de leurs péchés par laquelle ils en obtiennent le pardon et l’indulgence. »
(Le possédé albigeois à saint Dominique en 1215)

**************************************************************************************
279- « Marie peut, par ses prières, tout ce que Dieu peut par sa simple Volonté. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
280- « Ô Marie, vous exaucez tous ceux qui vous prient. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
281- « Ô Marie conçue sans péché,
Priez pour nous, qui avons recours à vous. »
(Invocation de la Médaille miraculeuse)

**************************************************************************************
282- « Allez à Joseph ! »
(La Genèse)
**************************************************************************************
283- « Sachez bien qu’étant très reconnaissante et très généreuse, Marie a coutume de récompenser par de grandes grâces le moindre hommage que nous lui offrons. »
(Saint André de Jérusalem)

**************************************************************************************
284- « Un jour de l’amour des souffrances
Est plus méritoire au chrétien
Que cent ans d’autres pénitences,
Que l’aumône de tout son bien. »
(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

**************************************************************************************
285- « Ô Marie, ô Marie,
La plus belle et la plus chérie,
Je veux partir en votre compagnie. »
(Le Père Fulgence d’Ascoli en mourant)
**************************************************************************************
286- « Je ne me souviens pas d’avoir rien demandé à saint Joseph jusqu’à ce jour, qu’il ne me l’ait accordé. »
(Sainte Thérèse d’Avila)

**************************************************************************************
287- « Ce serait une chose merveilleuse de raconter les grâces sans nombre que Dieu m’a faites, et les dangers, tant du corps que de l’âme, dont il m’a délivrée, par la médiation du glorieux saint Joseph. »
(Sainte Thérèse d’Avila)

**************************************************************************************
288- « Pour les autres saints, il semble que le Seigneur leur ait accordé le pouvoir de nous secourir dans quelque nécessité particulière seulement ; l’expérience prouve, au contraire, que saint Joseph nous secourt dans tous nos besoins, et qu’il plaît à Notre-Seigneur de nous témoigner par là que, comme il a bien voulu être soumis sur la terre à l’autorité de ce grand saint, il fait également dans le ciel tout ce qu’il demande. C’est ce qu’ont vu comme moi, par expérience, d’autres personnes auxquelles j’avais conseillé de se recommander à lui. »
(Sainte Thérèse d’Avila)

**************************************************************************************
289- « Connaissant par une longue expérience l’étonnant crédit de saint Joseph auprès de Dieu, je voudrais persuader à tout le monde de l’honorer d’un culte particulier. »
(Sainte Thérèse d’Avila)

**************************************************************************************
290- « J’ai toujours vu les personnes qui ont pour saint Joseph une vraie dévotion, faire des progrès dans la vertu. »
(Sainte Thérèse d’Avila)

**************************************************************************************
291- « Je ne comprends pas comment on peut penser à la Reine des Anges, et à tout ce qu’elle eut à souffrir pendant la sainte enfance de Jésus, sans rendre grâces à saint Joseph pour les secours qu’il a prêtés durant ce temps à la Mère et au Fils. »
(Sainte Thérèse d’Avila)

**************************************************************************************
292- « Depuis plusieurs années, je demande à saint Joseph une faveur particulière le jour de sa fête, et j’ai toujours vu mes désirs accomplis. Je conjure, pour l’amour de Dieu, ceux qui ne me croiraient pas, d’en faire l’épreuve. »
(Sainte Thérèse d’Avila)

**************************************************************************************
293- « En temps de maladie, nous devons nous résigner à la mort si notre heure est venue, et à la mort qu’il plaira à Dieu de nous envoyer. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
294- « Le don de la persévérance n’est accordé qu’à ceux qui prient. »
(Saint Augustin)

**************************************************************************************
295- « Toute notre vie, tout notre salut consiste à unir notre volonté à la Volonté divine. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
296- « Celui qui se tient uni à la Volonté de Dieu vit et se sauve. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
297- « Celui qui se sépare de la Volonté de Dieu meurt et se perd. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
298- « Heureuses les actions renfermées entre deux Ave Maria. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
299- « Si vous cherchez la Volonté de Dieu, que vous importe d’être en bonne santé ou d’être malade ! »
(Bienheureux Jean d’Avila)

**************************************************************************************


PAROLES d'ESPÉRANCE -5-

Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :




300- « Lorsque saint Vincent annonçait la proximité du jugement dernier, sa prophétie n’était pas absolue, mais comminatoire ; elle devait s’accomplir dans le cas où le monde n’aurait pas fait pénitence, mais un grand nombre de pécheurs s’étant convertis à la prédication de saint Vincent, Dieu retarda l’exécution de sa sentence, suivant cette parole de saint Ambroise, autorisée par une foule de textes de la sainte Écriture :
 “ Dieu saura changer de résolution si vous savez changer de vie : Novit Deus mutare sententiam, si tu noveris mutare delictum.” »
(Saint Antonin)

**************************************************************************************
301- « Saint Vincent Ferrier pouvait prêcher le jugement dernier, l’annoncer comme prochain, et se servir d’une terreur salutaire pour porter les hommes à la pénitence, quoiqu’il ne connût pas le dessein absolu de Dieu, ni le jour ni l’heure véritable du grand jugement. »
(Saint Antonin)

**************************************************************************************
302- « Je suis l’Immaculée-Conception. »
(Notre-Dame de Lourdes, le 25 mars 1858)

**************************************************************************************
303- « La patience est l’épreuve de la vertu ; elle est un bouclier qui nous défend contre tous les maux : sans ce bouclier, on est à la merci de tous les traits de l’ennemi. Celui qui se résout à souffrir pour Dieu, ou ne souffre plus, ou il aime à souffrir. C’est pourquoi les maladies sont la pierre de touche qui fait connaître l’esprit d’une personne, si c’est de l’or ou du cuivre. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
304- « Pénitence ! Pénitence ! Pénitence ! »
(Notre-Dame de Lourdes, le 24 février 1858)

**************************************************************************************
305- « Un acte de parfaite conformité à la Volonté de Dieu suffit pour changer un cœur inique en un cœur saint. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
306- « Le signe le plus certain pour s’assurer si une âme aime Dieu, c’est de voir si elle se conforme tranquillement à la Volonté divine, même dans les choses fâcheuses qui lui arrivent, pauvreté, maladies, revers, désolations, tentations, etc. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
307- « Celui qui se tient uni à la Volonté de Dieu vit et se sauve ; celui qui s’en sépare meurt et se perd. »
(Saint Alphonse de Liguori)
**************************************************************************************
308- « Si nous voulons nous sauver, recommandons-nous toujours aux prières de Marie, parce que ses prières sont toujours exaucées. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
309- « Ne craignons pas que Marie refuse de nous écouter quand nous la prions. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
310- « Marie peut nous procurer toutes les grâces que nous désirons. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
311- « Marie est toute-puissante auprès de Dieu. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
312- « Il suffit de demander à Marie pour obtenir. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
313- « Si nous sommes indignes, Marie nous rend dignes par son intercession si puissante. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
314- « Marie désire beaucoup que nous recourions à elle afin de pouvoir nous sauver. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
315- « Quel pécheur s’est jamais perdu après avoir recouru avec confiance et persévérance à Marie. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
316- « Nul ne se damne de ceux qui persévèrent dans la dévotion à la Sainte Vierge et au saint Rosaire. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
317- « On se perd quand on ne recourt pas à Marie. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
318- « Un acte de contrition parfaite remet le péché à l’instant même, pourvu qu’on ait l’intention de se confesser plus tard si on le peut. »
(Saint Alphonse de Liguori)

***************************************************************************************
319- « Prenez l’habitude de faire souvent des actes de contrition parfaite et d’en faire un chaque fois que vous auriez le malheur de commettre un péché grave. »
(Saint Alphonse de Liguori)

***************************************************************************************
320- « Nous sommes contraints de déclarer que nul ne se damne de ceux qui persévèrent dans la dévotion à la Sainte Vierge et au Rosaire parce que, s’ils pèchent, Marie leur obtient un vrai repentir avant leur mort. »
(Les démons à saint Dominique)

***************************************************************************************
321- « Si nous voulons nous sauver, recommandons-nous toujours aux prières de Marie, parce que ses prières sont toujours exaucées ; et ne craignons pas qu’elle refuse de nous écouter quand nous la prions, puisqu’elle peut nous procurer toutes les grâces que nous désirons, étant toute-puissante auprès de Dieu. Il suffit de demander à Marie pour obtenir. Si nous sommes indignes, elle nous rend dignes par son intercession si puissante, et elle désire beaucoup que nous recourions à elle afin de pouvoir nous sauver. Quel pécheur en effet s’est jamais perdu après avoir recouru avec confiance et persévérance à Marie ? Celui-là seul se perd qui ne recourt pas à elle. »
(Saint Alphonse de Liguori)

***************************************************************************************
322- « Un acte de contrition parfaite prévient le malheur de mourir en mauvais état de conscience. »
(Saint Alphonse de Liguori)

***************************************************************************************
323- « Nous devons embrasser la mort quand elle se présente, parce qu’elle nous délivre des péchés. »
(Saint Alphonse de Liguori)

***************************************************************************************
324- « Le démon, lorsqu’il veut se rendre maître d’une âme, tâche de lui faire abandonner la dévotion envers la Sainte Vierge ; ce canal une fois fermé, l’âme perd facilement la lumière, la crainte de Dieu et enfin le salut éternel. »
(Saint Alphonse de Liguori)

***************************************************************************************
325- « En abandonnant la dévotion à la Reine du Ciel, on se ferme ce canal salutaire et on s’expose à se perdre. »
(Saint Alphonse de Liguori)

***************************************************************************************
326- « Malheur à l’âme qui, négligeant de se recommander à Marie, se ferme ce canal des grâces. »
(Saint Alphonse de Liguori)

***************************************************************************************
327- « Nous vous adorons ô Christ et nous vous bénissons,
Parce que vous avez racheté le monde par votre sainte Croix. »

**************************************************************************************
328- « Autant de tentations vaincus, autant de couronnes à recevoir. »
(Saint Bernard)

**************************************************************************************
329- « Il est certain que si nous souffrons en paix les persécutions, Dieu prendra la défense de notre cause. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
330- « Celui qui est tenté, chaque fois qu’avec mon secours il surmonte la tentation, met une pierre précieuse sur ma tête. »
(Notre-Seigneur à sainte Mechtilde)

**************************************************************************************
331- « Quand vous êtes dans l’aridité, tenez bon et n’abandonnez rien de vos exercices de piété : résignez-vous à la divine Volonté en vous confiant en Dieu. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
332- « Ô Marie, votre bonté égale votre puissance. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
333-
Pie IX disait un jour en montrant son chapelet :
« Voici le plus précieux trésor du Vatican. »

**************************************************************************************
334- « Toutes les fois, dit la Sainte Vierge au Vénérable Dominique, chartreux, en 1481, toutes les fois qu’un fidèle récite le Rosaire en état de grâce, il obtient pleine et entière rémission de tous ses péchés. »
(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

**************************************************************************************
335- « Quiconque, dit la Sainte Vierge au Bienheureux Alain de la Roche, persévèrera dans la récitation du Rosaire en état de grâce, je lui obtiendrai pour récompense pleine rémission de la peine et de la coulpe de tous ses péchés à la fin de la vie. »
(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

**************************************************************************************
336- « Ô Mère de Dieu, vous n’avez point horreur d’un pécheur, quelque corrompu qu’il soit : s’il soupire après vous, vous lui tendrez la main et le sauverez du désespoir. »
(Saint Bernard)

**************************************************************************************
337- « Nous ne devons pas désirer les tentations ; mais quand elles arrivent, nous devons les recevoir avec résignation, en pensant que Dieu les permet pour notre plus grand bien. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
338- « Mon Jésus, miséricorde ! »
(Saint Léonard de Port-Maurice)

**************************************************************************************
339- « On doit prier Marie de vouloir, car dès qu’elle veut, ce qu’elle demande à son divin Fils se fait nécessairement. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
340- « Ô ma Souveraine, si vous priez pour moi, je serai sauvé, car vous obtenez par vos prières tout ce que vous voulez. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
341- « Le moyen unique et absolument nécessaire pour surmonter les tentations, c’est de recourir à Dieu par la prière. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
342- « Quand les démons voient qu’on fait peu de cas d’eux, ils restent sans force. »
(Sainte Thérèse d’Avila)

**************************************************************************************
343- « Aide-toi, le Ciel t’aidera. »
(Saint Augustin)

**************************************************************************************
344- « Ô Jésus, doux et humble de Cœur,
Rendez notre cœur semblable au Vôtre ! »

**************************************************************************************
345- « Marie promet le Paradis à quiconque l’aime et cherche à la faire aimer aussi des autres. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
346- « L’homme vraiment heureux est celui qui possède ce qu’il veut et ne veut pas le mal. »
(Saint Augustin)
**************************************************************************************
347- « Ô Mère de Dieu, si je mets ma confiance en vous, je serai sauvé ; si je suis sous votre protection, je n’ai rien à craindre, car vous être dévoué, c’est avoir des armes qui assurent la victoire, armes que Dieu n’accorde qu’à ceux qu’il veut sauver. »
(Saint Jean Damascène)

**************************************************************************************
348- « Dieu qui vous expose au combat ne vous y laissera pas seul : il ne vous abandonnera pas pour que vous vous perdiez. C’est pourquoi, abandonnez-vous entre ses mains et ne craignez point. Les saints se sont confiés en Dieu et ils ont ainsi vaincu. »
(Saint Augustin)

**************************************************************************************
349- « Quelle consolation vous ressentirez à votre mort de tout ce que vous aurez fait pour Marie ! »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
350- « Le Seigneur, pour nous porter à nous humilier, permet ordinairement que nous éprouvions des tentations, et souvent les plus honteuses. Or on ne résiste aux tentations impures qu’en se recommandant à Dieu et en leur tournant le dos. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
351- « Celui qui se trouve exposé au combat contre sa volonté, obtient le secours de Dieu ; mais celui qui s’y engage volontairement ne mérite pas de compassion : c’est pourquoi Dieu l’abandonne. »
(Saint Basile)

**************************************************************************************
352-  « La pratique des TROIS AVE MARIA en l’honneur de la Puissance, de la Sagesse et de la Miséricorde de la Très Sainte Vierge a été révélée à Sainte Mechtilde (XIIIe siècle), avec promesse de la bonne mort, si elle y restait fidèle tous les jours. »

**************************************************************************************
353-
On lit dans les révélations de Sainte Gertrude :

« Pendant que cette sainte chantait l’Ave Maria aux matines de l’Annonciation, elle vit, tout à coup, jaillir du Cœur du Père, du Fils et du Saint-Esprit, trois jets lumineux qui pénétrèrent au Cœur de la Bienheureuse Vierge. Puis elle entendit ces paroles : “ Après la Puissance du Père, la Sagesse du Fils, la Tendresse miséricordieuse du Saint-Esprit, rien n’approche de la Puissance, de la Sagesse, de la Tendresse miséricordieuse de Marie.” »

**************************************************************************************
354- Pratique des Trois Ave Maria :
Réciter matin et soir Trois Ave Maria, avec cette invocation à la fin :
    - le matin, « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant ce jour » ;
    - le soir, « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant cette nuit ».
(200 jours d’indulgence accordés par Léon XIII, bénédiction apostolique par saint Pie X)

**************************************************************************************
355- « Qui n’est qu’à Dieu ne s’attriste jamais, sinon d’avoir offensé Dieu, et sa tristesse sur cela consiste en une profonde mais tranquille et paisible humilité et soumission après laquelle il se relève en la bonté divine par une douce et parfaite confiance, sans chagrin ni dépit. »
(Saint François de Sales)
**************************************************************************************
356- « Dès que j’envisage la Volonté de Dieu dans les événements, mon cœur trouve incontinent du calme. »
(Sœur Françoise-Catherine, "Année Sainte de la Visitation")

**************************************************************************************
357- « Quand vous verrez la perversité du dogme dans la société ecclésiastique et qu’on s’y honorera comme Dieu, vous saurez que c’est le temps. »
(Saint Jérôme)

**************************************************************************************
358- « On aime le péril quand on va au-devant en s’exposant de plein gré à l’occasion, et alors, il serait inutile de vouloir se confier en Dieu, car ce serait, non une confiance sainte et agréable au Seigneur, mais une confiance téméraire qui mérite punition. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
359- « Un des plus grands moyens de salut, un des signes de prédestination les plus certains, est, sans contredit, la dévotion à la Très Sainte Vierge. Tous les saints docteurs sont unanimes à le dire avec saint Alphonse de Liguori : « Le dévot serviteur de Marie ne périra jamais. »
Le principal est de persévérer fidèlement jusqu’à la mort dans cette dévotion. »
(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
360- « Est-il une pratique plus facile, plus à la portée de tous, que celle de réciter chaque jour Trois Ave Maria, en l’honneur des privilèges conférés par l’adorable Trinité à la Vierge Immaculée : Puissance, Sagesse, Miséricorde ? »
(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
361- « La salutaire pratique des Trois Ave Maria a été révélée et enseignée à sainte Mechtilde par la Reine du ciel elle-même comme un moyen d’obtenir sûrement la grâce de la persévérance finale ou de la bonne mort. »
(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
362- « Un des plus zélés propagateurs des Trois Ave Maria est saint Léonard de Port-Maurice. Ce célèbre missionnaire faisait réciter les Trois Ave Maria, matin et soir, en l’honneur de Marie Immaculée, pour obtenir la grâce d’éviter tout péché mortel, et pendant le jour, et pendant la nuit. De plus, il promettait le salut, d’une manière certaine, à ceux qui y seraient constamment fidèles. »
(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
363- « À la suite de saint Léonard de Port-Maurice, saint Alphonse de Liguori adopta la pieuse pratique des Trois Ave Maria et lui donna l’appui de sa haute autorité. Il la conseillait beaucoup et l’imposait même comme pénitence à ceux qui n’en avaient pas l’habitude. »
(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
364- « Saint Alphonse de Liguori exhorte en particulier les parents et les confesseurs à veiller soigneusement à ce que les enfants soient fidèles à réciter, chaque jour, leurs Trois Je vous salue, Marie, le matin et le soir. Ou plutôt, à l’exemple de saint Léonard, il les recommande instamment à tous, aux dévots et aux pécheurs, aux hommes et aux femmes, aux jeunes gens et aux jeunes filles. Les personnes consacrées à Dieu en retireront elles-mêmes de précieux fruits de salut. Aussi, dans certains pays, cette pratique est-elle adoptée par la généralité des fidèles. »
(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
365- « De nombreux exemples montrent combien la dévotion aux Trois Ave Maria est agréable à la divine Mère, et quelles grâces particulières elle attire, pendant la vie et à l’heure de la mort, à ceux qui ne l’omettent jamais un seul jour. »
(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
366- « Oh ! quelle sainte pratique de piété ! c’est un moyen très efficace d’assurer votre salut. »
(Saint Léonard de Port-Maurice en parlant de la dévotion aux Trois Ave Maria )

**************************************************************************************
367- « Par un bref du 8 février 1900, le Souverain Pontife Léon XIII a sanctionné la pieuse coutume des Trois Ave Maria en accordant, à perpétuité, sur la demande d’un Frère Mineur Capucin, une indulgence de 200 jours, applicable aux âmes du Purgatoire, en faveur de tous ceux qui réciteraient les Trois Ave Maria, le matin et le soir, avec l’invocation recommandée par saint Alphonse : “ Mater mea, libera me hodie a peccato mortali ”, ou en français : “ Ô ma Mère, préservez-moi aujourd’hui du péché mortel.” »
(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
368- « Comme l’invocation doit être récitée une fois, le matin et le soir, après les Trois Ave Maria - de préférence à la fin de la prière habituelle - on conseille de dire, le matin : “ Ô ma Mère, préservez moi du péché mortel pendant ce jour ”, et, le soir, “ pendant cette nuit ”, ce que permit Benoît XV dans son bref du 30 juillet 1921 : “ sans que l’indulgence attachée à l’invocation n’en subisse aucune perte ”. »
(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
369- « Sa Sainteté Pie X a daigné accorder la Bénédiction Apostolique à tous ceux qui observeront la pieuse pratique des Trois Ave Maria. »
(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
370- « Deux personnes s’aiment véritablement quand l’une ne veut que ce que veut l’autre, car l’amour unit les volontés comme la haine les divise. »
(Saint Jérôme)
**************************************************************************************
371- « Il n’y a guère de sujet sur lequel l’Écriture Sainte revienne plus souvent que celui de la prière. À chaque page, peut-on dire, l’obligation de prier est fortement soulignée : “ Demandez et vous recevrez ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira.” Ailleurs, Notre-Seigneur ajoute : “ Veillez et priez.” Chacun connaît aussi la recommandation de l’Apôtre : “ Priez sans cesse.” Et les saints, que disent-ils ? Ils appellent la prière la respiration de l’âme ; ils affirment qu’un homme qui ne prie pas ressemble à une lampe sans huile, à une plante sans rosée, à un soldat sans armes. Que conclure de tout cela sinon que sans la prière, il n’y a ni véritable vertu, ni force contre le mal, ni mort chrétienne, ni salut ; malheur à celui qui cesse de prier : il est immanquablement perdu. »
(Le Père Curat)

**************************************************************************************
372- « Tous les Bienheureux qui sont maintenant en possession de la gloire du Ciel se sont sanctifiés par la prière. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
373- « Tous les réprouvés sont descendus dans les abîmes de l’enfer pour avoir cessé de prier : en continuant à prier, ils se seraient sauvés. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
374- « Le Pape a les promesses divines ; même dans sa faiblesse humaine, il est invincible et inébranlable, héraut de la vérité et de la justice, principe de l’unité de l’Église. Sa voix dénonce les erreurs, les idolâtries, les superstitions, condamne les iniquités, fait aimer la charité et les vertus. »
(Pie XII en 1949)

**************************************************************************************
375- « Le Pape peut-il donc se taire quand, dans une nation, on arrache par la violence ou par l’astuce, du centre de la chrétienté, de Rome, les Églises qui lui sont unies, quand on emprisonne tous les évêques gréco-catholiques parce qu’ils refusent d’apostasier la foi, quand on persécutent et arrêtent des prêtres et des fidèles parce qu’ils ne consentent pas à se séparer de leur véritable Mère l’Église ? »
(Pie XII en 1949)

**************************************************************************************
376- « Les tentations les plus dangereuses sont celles qui se présentent sous une apparence de bien ; on pourrait alors se trouver, presque à son insu, au fond de quelque précipice. Les personnes spirituelles sont particulièrement exposées à ce danger. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
377- « Dieu est moins glorifié quand vous abondez en lumières et en consolations spirituelles que lorsque vous vous soumettez à son bon plaisir. »
(Bienheureux Henri Suso)

**************************************************************************************
378- « Si une personne embrassait ses maux avec résignation, elle les sentirait moins et se consolerait par la pensée qu’elle fait plaisir à Dieu en acceptant cette croix de sa main. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
379- « Quiconque abandonne la prière devient fatalement un être dégradé ou un démon. »
(Sainte Thérèse d’Avila)

**************************************************************************************
380- « Savoir bien prier, c’est le secret de bien vivre. »
(Saint Augustin)

**************************************************************************************
381- « On ne peut rien attendre de bon d’un homme qui ne prie pas. »
(Saint François d’Assise)

**************************************************************************************
382- « Il est certain que celui qui prie se sauve et que celui qui ne prie pas se damne. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
383- « Sans prier, il est impossible de vaincre les tentations ; et en priant, on remporte certainement la victoire. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
384- « Ma fille, recherche celles de mes paroles qui respirent le plus d’amour ; écris-les, et puis les gardant précieusement comme des reliques, aie soin de les relire souvent. Quand un ami veut réveiller au cœur de son ami la vivacité première de son affection, il lui dit : “ Souviens-toi de ce que tu éprouvais, quand tu me dis un jour telle parole ”, ou bien : “ Te rappelles-tu de tes sentiments à telle époque, un tel jour, en un tel lieu ?...” Crois-le donc, les plus précieuses reliques de moi sur la terre sont les paroles de mon amour, les paroles sorties de mon très doux Cœur. »
(Notre-Seigneur à sainte Gertrude)

**************************************************************************************
385- « En possédant Marie, on possède le Paradis du Paradis. »
(Saint Léonard de Port-Maurice)
**************************************************************************************
386- « Les vrais droits de l’homme naissent précisément de ses devoirs envers Dieu. »
(Léon XIII)

**************************************************************************************
387- « L’entrée de cette contrée heureuse du Paradis ne peut s’ouvrir que devant celui qui aura longtemps soupiré après elle. »
(Saint Robert Bellarmin)

**************************************************************************************
388- « Celui qui veut suivre sa propre volonté contre celle de Dieu, ravit pour ainsi dire à Dieu sa couronne. »
(Saint Anselme)
**************************************************************************************
389- « Le sacrifice de notre propre volonté, comme nous n’avons rien à quoi nous tenions davantage, est le plus agréable que nous puissions offrir au Seigneur, et c’est celui qu’il ne cesse de nous demander. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
390- « Quelque chose que nous donnions à Dieu, si nous nous réservons notre propre volonté il ne sera jamais satisfait : “ Mon enfant, nous dit-il, donne-moi ton cœur ! ” c’est-à-dire “ ta volonté ”. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
391- « Le Rosaire de la Vierge Marie réunie d’une manière heureuse et fructueuse une magnifique forme de prière, un moyen efficace de conserver la foi, et un insigne modèle de vertu parfaite. »
(Léon XIII)

**************************************************************************************
392- « La malice du péché consiste à vouloir ce que Dieu ne veut pas. »
(Saint Anselme)
**************************************************************************************
393- « Souvent le diable lui-même nous est d’une grande utilité ; il faut seulement savoir le faire servir à notre avantage, et le gain sera grand. »
(Saint Jean Chrysostome)

**************************************************************************************
394- « Il est impossible de former des pensées qui répondent à l’excellence de la béatitude. »
(Saint Augustin)

**************************************************************************************
395- « La perfection consiste à se soumettre à la Volonté de Dieu. »
(Saint Thomas)

**************************************************************************************
396- « Persuadons-nous que tout ce que Dieu fait, il le fait pour notre bien et parce qu’il nous aime bien plus qu’aucune créature ne le peut. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
397- « Supposez deux servantes dont l’une veut toujours travailler mais toujours à sa mode tandis que l’autre travaille moins mais obéit en tout. Assurément, vous aimeriez beaucoup la seconde et peu ou point la première. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
398- « Oh ! combien nous nous trompons quand, en voulant entreprendre certaines choses de notre goût sans le concours de la Volonté divine, nous disons que cela intéresse la gloire de Dieu. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
399- « Il faut nous persuader que la plus grande gloire que nous puissions donner à Dieu, c’est de nous conformer à sa sainte Volonté. »
(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
400- « Les prédestinés sont plus heureux dans le Ciel que les réprouvés ne sont malheureux aux enfers. »
(Le R.P. Ventura)

**************************************************************************************
401- « Dieu est plus généreux dans la récompense que sévère dans le châtiment. »
(Le R.P. Ventura)
**************************************************************************************
402- « À tous égards, la miséricorde, dans ses effets, surpasse la justice. »
(Le R.P. Ventura)

**************************************************************************************
403- « Une seule goutte de la joie céleste tombée au séjour des réprouvés suffirait pour en éteindre toutes les ardeurs, pour changer en douceurs toutes les amertumes de l’enfer. »
(Le R.P. Ventura)

**************************************************************************************
404- « Ô notre ennemie, ô notre ruine, ô notre confusion, pourquoi êtes-vous venue exprès du ciel pour nous tourmenter si fort ? Faut-il que, malgré nous, ô Avocate des pécheurs qui les retirez des enfers, ô chemin très assuré du paradis, nous soyons obligés de dire toute la vérité ? Faut-il que nous confessions devant tout le monde ce qui sera la cause de notre confusion et de notre ruine ? Malheur à nous, malheur à nos princes de ténèbres. Écoutez donc, chrétiens. Cette Mère de Jésus-Christ est toute puissante pour empêcher que ses serviteurs ne tombent en enfer ; c’est elle qui, comme un Soleil, dissipe les ténèbres de nos machines et finesses ; c’est elle qui évente nos mines, qui rompt nos pièges et rend toutes nos tentations inutiles et sans effet. Nous sommes contraints d’avouer qu’aucun de ceux qui persévèrent dans son service n’est damné avec nous. Un seul de ses soupirs qu’elle offre à la Sainte Trinité, surpasse toutes les prières, les vœux et les désirs de tous les saints. Nous la craignons plus que tous les bienheureux ensemble et nous ne pouvons rien contre ses fidèles serviteurs.
    Plusieurs chrétiens mêmes qui l’invoquent à la mort, et qui devraient selon nos lois ordinaires être damnés, sont sauvés par son intercession. Ah ! si cette Mariette (c’est ainsi que leur rage la faisait appeler) ne s’était opposée à nos desseins et à nos efforts, nous aurions depuis longtemps renversé et détruit l’Église et fait tomber tous ses ordres dans l’erreur et l’infidélité. Nous protestons de plus, par la violence qu’on nous fait, qu’aucun de ceux qui persévèrent à dire le Rosaire n’est damné ; car elle obtient à ses dévots serviteurs une vraie contrition de leurs péchés par laquelle ils en obtiennent le pardon et l’indulgence. »
(15000 démons à la Sainte Vierge par la voix d’un albigeois possédé, devant saint Dominique et une foule immense en 1215 près de Carcassonne, rapporté par saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

**************************************************************************************
405- « Tous les Bienheureux sont parfaitement satisfaits, et tous ont un contentement indicible de connaître qu’après avoir assouvi tout le désir de leur cœur et rempli pleinement leur capacité en la jouissance du Bien infini qui est Dieu, cependant il reste encore en cette infinité des perfections infinis à voir, à ouïr et à posséder que la divine Majesté seule connaît, elle seule se comprenant soi-même. Ah ! qu’il fait beau voir ces heureux citoyens du Paradis et vraiment grands princes du saint Empire, mieux environnés et investis de toute part de l’Océan de la Divinité, que les poissons ne sont couverts de flots dans le sein de la mer, que les oisillons voltigeant ne sont entourés de l’air, que les astres enchâssés dans l’azur du firmament ne sont environnés des cieux ! Oh ! quelle félicité d’être plus intimement uni à Dieu que la lumière au pur cristal, que le feu à l’or qui brille comme un soleil dans le creuset, que l’âme au corps et que la grâce à l’âme ! Explique qui pourra la pleine réjouissance des Saints qui naît de la jouissance sans réserve du Souverain Bien incréé, lequel ne se sonde que par les abîmes, ne se mesure que par l’immensité, ne se borne que par l’infinité, ne se termine que par l’éternité et n’est compris que par la Divinité même ! C’est de là que les parfaits Amis de Dieu tirent un extrême contentement, se voyant infiniment au-dessus de tout ce qu’ils auraient pu espérer, comblés de bonheur, abîmés de joie, enivrés des torrents très voluptueux de la Maison de Dieu, vrai rendez-vous de toutes les saintes et chastes délices que le Très-Haut, Dieu de paix et de toute consolation étale incessamment pour réjouir ses fidèles serviteurs, les rassasiant à cœur plein, sans dégoût toutefois, des mets de sa table divinement royale et digne de ce très heureux, très magnifique et très glorieux Monarque. Dieu, comme un père très amoureux, se plaît à festoyer de la sorte avec ses vrais enfants légitimés par sa grâce et reconnus par la gloire qu’il leur départ, ce qu’il fait d’une façon infiniment admirable ! Car, de la jouissance leur naît le désir, et à mesure que croit le désir croît aussi l’assouvissement, celui-ci étant sans ennui et celui-là sans angoisse, mais l’un et l’autre avec un parfait plaisir et contentement. Quand la volonté jouit de Dieu, elle se repose en lui, prenant une souveraine complaisance, et néanmoins, elle ne se lasse point de continuer le mouvement de son désir, désirant l’Amour ardemment et aimant le désir infiniment. Ô Dieu, que les élus chantent mélodieusement les bénédictions divines à proportion de leur sainteté et mérite ici-bas en terre ! À mesure que ces âmes parfaites louent Dieu, elles se plaisent à le louer ; et à mesure qu’elles se plaisent à le louer, elles désirent encore le mieux louer ; et pour se contenter, ne pouvant souhaiter à Dieu aucun agrandissement parce qu’il en a infiniment plus qu’elles ne lui en peuvent désirer ni même jamais penser, elles souhaitent au-moins que son Nom soit béni, exalté, loué, honoré et adoré de plus en plus au Ciel et sur la terre, des hommes et des Anges. »
(Saint François de Sales)

**************************************************************************************
406- « Les prédestinés sont plus heureux dans le Ciel que les réprouvés ne sont malheureux aux enfers, Dieu étant plus généreux dans la récompense que sévère dans le châtiment. À tous égards, la miséricorde, dans ses effets, surpasse la justice. Oui, elle est immense la joie du Bienheureux dans le Ciel ! Et c’est précisément ce qui rendait impossible la réalisation du souhait du mauvais riche quand il demandait qu’une goutte d’eau venue du Ciel fût déposée sur sa langue. En effet, une seule goutte de la joie céleste tombée au séjour des réprouvés suffirait pour en éteindre toutes les ardeurs, pour changer en douceur toutes les amertumes de l’enfer. »
(Le R.P. Ventura)

**************************************************************************************
407- « L’effet de la prière est infaillible toutes les fois qu’elle réunit les quatre conditions suivantes :
        1- demander pour soi ;
        2- demander des choses nécessaires au salut ;
        3- les demander avec piété ;
        4- les demander avec persévérance.
    Ces quatre conditions réunies rendent toujours infaillible la prière du juste ; si elle ne l’est pas, tenez pour certain qu’une ou plusieurs de ces conditions n’ont pas été remplies.
    Celle du pécheur est également exaucée, non pas en vertu des lois de la justice, mais par miséricorde, lorsqu’elle procède d’un bon désir et qu’elle est revêtue des quatre conditions indiquées plus haut. »
(Saint Thomas d’Aquin)

**************************************************************************************

  PAROLES d'ESPÉRANCE -6-



Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

 



Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le ROSAIRE est ADMIRABLE !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
DISONS-LE DONC TOUS LES JOURS ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"