vendredi 21 décembre 2018

À SAINT MARTIN (cantique sur "Les Bleus sont là, le canon gronde")

486

« Les persécutions sont des marques
que la semence produit du fruit. »

(Sainte Thérèse d’Avila)

LIENS de TÉLÉCHARGEMENT des PDF de CANTIQUES & PAROLES de SAINTS


* * * * * * *


 https://montfortajpm.blogspot.fr/2015/12/limmaculee-conception-8-decembre.html 


CANTIQUES & PRIÈRES pour DÉCEMBRE 2018 :




« Le canon du concile de Mâcon, qui ordonne de célébrer la messe durant l’Avent comme en Carême, nous fait assez connaître que l’Avent a toujours été regardé comme le Carême de Noël ; c’est dire que comme le Carême de quarante jours avait été institué dans l’Église pour servir de préparation à la fête de Pâques, de même l’Avent fut établi pour nous disposer à la célébration de celle de Noël. Les jeûnes de l’Avent répondaient assez à ceux du Carême dans les églises où l’on jeûnait tous les jours, depuis le lendemain de la fête de saint Martin ; et c’est ce qui donna occasion aux réjouissances qu’on a faites en cette fête, ainsi qu’on fait la veille du Carême, parce qu’il était permis en ce jour de manger de la chair, et que ce n’était que le lendemain qu’on commençait l’abstinence et le jeûne. Dans quelques Églises, l’Avent commençait au mois de septembre mais comme on ne jeûnait que trois fois la semaine, on y trouvait toujours quarante jours de jeûne jusqu’à Noël. Le second concile de Tours, en 567, obligeait tous les religieux à jeûner seulement trois jours la semaine pendant les mois de septembre, d’octobre et de novembre ; mais pour le mois de décembre, ils devaient le jeûner tout entier jusqu’à Noël. Tout cela fait assez voir que le temps de l’Avent n’a pas été d’un nombre de jours égal partout ; il a été plus long ou plus court, plus suivi ou plus interrompu en des temps et des lieux différents ; on trouve cette différence de temps et d’usage dans les anciens sacramentaires : cette pratique d’observer un Avent de quarante jours ou de six semaines subsistait encore au treizième siècle, au moins dans quelques Églises et parmi les moines ; et depuis que l’Église a réduit le temps de l’Avent à quatre semaines, l’abstinence et le jeûne sont une règle indispensable dans plusieurs Ordres religieux. »

("Les petits Bollandistes" par Mgr Paul Guérin, Tome XVI, p.120)

D'où les deux Noëls connus interprétés musicalement à la fin de ce Cantique à Saint Martin...


À SAINT MARTIN

(cantique sur "Les Bleus sont là, le canon gronde")

 


Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

https://youtu.be/bDwp6MQmIzM

(exemple de site de téléchargement :  

https://www.onlinevideoconverter.com/fr/video-converter )

 

Chant : Jean-Myriam Chevalier

Accompagnement : Gilbert Chevalier

Enregistré le 11 novembre 2018



1- Martin, apôtre de nos pères,
Nous implorons ton prompt secours ;
Daigne accueillir notre prière :
Sauve la France pour toujours !

2- Jeune encor, tu ceignis le glaive,
Sous la bannière des Césars ;
Mais dans ton cœur la foi se lève,
Et t’offre d’autres étendards.

3- Si la Gaule est alors païenne,
Bientôt ses peuples baptisés
Seront la France très chrétienne,
Le grand royaume des croisés !

4- Le démon fuit en ta présence,
Les morts reviennent à ta voix :
Rien ne résiste à ta puissance,
Et tout s’incline sous la Croix !

5- On admire l’éclat suprême
De tes vertus, de ta bonté :
Ce mendiant, c’est Jésus même,
Dont tu revêts la nudité.

6- Comme lui, notre voix t’implore :
Ah ! couvre-nous de ton manteau !
Sous ta chlamyde abrite encore
Notre patrie et son drapeau.

7- Ce manteau, que le Roi de gloire
T’avait offert de partager,
Guida la France à la victoire
Jadis à l’heure du danger.

8- Mais, hélas ! un fatal mirage
A de nos jours conduit ses pas
Près de l’abîme et du naufrage :
Grand Saint, ne la délaisse pas !

9- Défends-nous, et jamais ne laisse
Arracher Dieu des cœurs chrétiens !
Rends le courage et la sagesse
À ceux qui règlent nos destins.

10- Veille enfin sur l’Église entière ;
Calme les vents, endors les flots :
Conduis la Fille avec la Mère
Au port suprême du repos !


Refrain original :
Ô saint Pontife, apôtre de nos pères,
Nous implorons aujourd’hui ton secours ;
Daigne accueillir nos vœux, nos vœux et nos prières :
Sauve, sauve la France, et garde-la toujours !



Fichier PDF des Paroles de ce cantique ici :
http://www.montfortajpm.sitew.fr/fs/Root/dzro5-A_Saint_Martin_cantique_sur_Les_Bleus_sont_la_le_canon_gronde_.pdf
+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/dzro5-A_Saint_Martin_cantique_sur_Les_Bleus_sont_la_le_canon_gronde_.pdf




PARTITION



4 autres versions de partitions plus élaborées avec les paroles sont disponibles ici :
https://www.partitionsdechansons.com/pdf/19079/Traditionnel-Les-bleus-sont-la.html#recueil




 https://montfortajpm.blogspot.fr/p/le-chapelet-recite-avec-vous.html


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »
Alors, rendez-vous ici :