vendredi 6 avril 2018

"JE NE SUIS PLUS JOUET DE TES CAPRICES" (cantique au Sacré-Cœur)

421

« Vous qui m’écoutez, 
pratiquez l’humilité
cette vertu la plus sublime, 
et ainsi vous gagnerez le Paradis. »

(Le démon par la voix d’Antoine Gay)


LIENS de TÉLÉCHARGEMENT des PDF de CANTIQUES & PAROLES de SAINTS

https://montfortajpm.blogspot.fr/2018/01/Jesus-doux-et-humble-de-Coeur--Jesus-Enfant-dans-la-creche-cantique-de-St-Alphonse.html


* * * * * * *

 https://montfortajpm.blogspot.fr/p/a-jesus-par-marie.html  

 

 

 

DÉVOTION RÉPARATRICE

aux SACRÉS-CŒURS de JÉSUS et de MARIE

(PREMIERS VENDREDI & SAMEDI du MOIS)

 http://montfortajpm.blogspot.fr/p/premiers-vendredis-samedis-du-mois.html

  

« Ce jour du Premier Vendredi du mois
a été indiqué à sainte Marguerite-Marie par Notre-Seigneur lui-même,
pour faire amende honorable à son Cœur.
Il est donc bien :
1° de s'y préparer par une Neuvaine ;
2° de communier aux intentions réparatrices
demandées par le Sauveur à sa fidèle Amante ;
3° de renouveler sa Consécration au Sacré-Cœur. »
 

(d'après le fascicule de la Garde d'honneur du Sacré-Cœur)


« Je promets d’assister à l’heure de la mort  
avec les grâces nécessaires au salut,
tous ceux qui, 

le premier samedi de cinq mois consécutifs 
se confesseront,
recevront la sainte Communion, 

réciteront le Chapelet,
et me tiendront compagnie 

pendant un quart d’heure
en méditant sur les quinze mystères du Rosaire,
dans le but de me faire réparation.
»


(Notre-Dame de Fatima)






"JE NE SUIS PLUS JOUET DE TES CAPRICES"

(Cantique au Sacré-Cœur)

 

Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

https://youtu.be/Q_y_Y2mdNwc

(exemple de site de téléchargement :  

https://www.onlinevideoconverter.com/fr/video-converter )



 

Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle)

   Enregistrement : 2010

 

1- Je ne suis plus jouet de tes caprices,
Monde imposteur, je ne te connais plus !
Le Cœur d’un Dieu m’a rempli des délices
Qui dans la gloire inondent les élus !

R./ Je connais ma faiblesse,
Mais je dirai sans cesse :
Cœur de Jésus, source du vrai bonheur,
Ah ! défends-moi contre mon propre cœur !


2- Quel doux moment que celui qui révèle
Tous les trésors renfermés dans ce Cœur !
Ah ! ton enfant, si longtemps infidèle,
Méritait-il cet excès de bonheur ?

3- Pour moi, ton Cœur est un doux sanctuaire
Où de l’amour je goûte les douceurs ;
Mais c’est aussi le céleste Calvaire
Où de la Croix j’entrevois les douleurs.

4- Divin Jésus, le feu qui me dévore
Voudrait brûler d’autres cœurs que le mien !
Te voir aimé, Cœur Sacré que j’adore,
Serait mon vœu !... n’était-ce pas le tien ?

5- Ah ! que ne puis-je, embrasé de tes flammes,
Me consumer et la nuit et le jour !
Et désormais te gagner autant d’âmes
Que j’ai de fois méconnu ton amour !

Dernier Refrain :

Je connais ma misère ;
Mais ton Cœur, je l’espère,
Me soutiendra, même au sein des douleurs,
Pour te bénir, pour te gagner des cœurs !

 

(tiré du "Recueil de Cantiques à l'usage des élèves du Sacré-Cœur de Jésus", 1883)

 

CANTIQUE précédent : "HEUREUX le CŒUR qui ne SOUPIRE"



« Je... me donne et consacre 
au Sacré-Cœur de Notre-Seigneur Jésus-Christ :
ma personne et ma vie, 
mes actions, peines et souffrances, 
pour ne plus vouloir me servir 
d’aucune partie de mon être, 
que pour l’aimer, honorer, glorifier ; 
c’est ici ma volonté irrévocable 
que d’être tout à Lui 
et faire tout pour son amour, 
en renonçant de tout mon cœur 
à tout ce qui Lui pourrait déplaire. 
Je vous prends donc, ô Sacré-Cœur, 
pour l’unique objet de mon amour, 
le protecteur de ma vie, 
l’assurance de mon salut, 
le remède de ma fragilité, 
le réparateur de tous les défauts de ma vie 
et mon asile assuré à l’heure de ma mort ; 
soyez donc, Cœur de bonté, 
ma justification envers Dieu 
et détournez de moi les traits de sa juste colère ; 
ô Cœur d’amour, 
je mets toute ma confiance en Vous ; 
car je crains tout de ma malice, 
mais j’espère tout de votre bonté. 
Consumez donc en moi 
tout ce qui Vous désagrée 
et qui Vous peut résister ; 
imprimez-vous Vous-même 
si avant dans mon cœur, 
que jamais, je ne Vous puisse oublier, 
ni être séparé de Vous que je conjure, 
par toutes vos bontés, 
que mon nom soit écrit en Vous, 
puisque je veux vivre et mourir 
en qualité de votre esclave. 
Ainsi soit-il. »

(Sainte Marguerite-Marie)



Indulgences : 
a) 300 jours applicables aux âmes du Purgatoire, Léon XIII, 1er juin 1897
b) plénière applicable aux âmes du Purgatoire, une fois par mois aux conditions ordinaires, St Pie X, 21 avril 1908

 

Fichier PDF de cette Prière : 
+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/djfq9-Percant_les_voiles_de_l_aurore_cantique_au_Sacre_Coeur_.pdf



Afin de vivre dans un acte de parfait Amour, 
je m’offre comme victime d’holocauste 
à votre Amour miséricordieux
vous suppliant de me consumer sans cesse, 
laissant déborder en mon âme les flots de tendresse infinie 
qui sont renfermés en vous, 
et qu’ainsi je devienne martyre de votre Amour ô mon Dieu !…

    Que ce martyre, 

après m’avoir préparée à paraître devant vous, 
me fasse enfin mourir, 
et que mon âme s’élance sans retard dans l’éternel embrassement 
de Votre Miséricordieux Amour !

    Je veux, ô mon Bien-Aimé, 

à chaque battement de mon cœur, 
vous renouveler cette offrande un nombre infini de fois, 
jusqu’à ce que, les ombres s’étant évanouies, 
je puisse vous redire mon amour 
dans un face à face éternel !!!…

(Finale de l’Acte d’Offrande composé par sainte Thérèse ;
Indulgences : 300 jours chaque fois, 

et plénière chaque mois aux conditions ordinaires, 
31 juillet 1923)



Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le ROSAIRE est ADMIRABLE !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
DISONS-LE DONC TOUS LES JOURS ! »
Alors, rendez-vous ici :