mercredi 22 février 2017

POÈME-DES-POÈMES 1

262

« Je consens, 
ô Vierge Sainte 
à ne plus parler de votre miséricorde 
si je vous invoque et que vous me délaissiez. »

(Saint Bernard)






* * * * * * *


22 février :

CHAIRE de Saint PIERRE à ANTIOCHE



Ce que disent les Papes & les Saints 
sur l'infaillibilité pontificale,
l'obéissance due au Pape
& la cas du pape hérétique, ici :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/01/la-chaire-de-saint-pierre-rome-18.html




* * * * * * *


POÈME-DES-POÈMES 1



1- Tes yeux vont voir des choses
Que tu n'as jamais vues !
Fini le temps des roses :
Les épines sont venues.

2- La Grande Confusion
A jeté sa noirceur
Sur les plus belles fleurs
De la sainte Sion.

3- Paix et sécurité,
Entend-on de partout !
« Paix et sécurité
Vous n’aurez plus chez vous. »

4- Pouvons-nous en ce jour
Être heureux et contents,
Nous qui perçons l'Amour
À temps et contre-temps ?

5- Dieu nous aime, dis-tu,
Vilaine Bête cornue,
Et tu prends cet adage
Pour l'offenser davantage ?

6- Et l'Inique est arrivé,
Comme écrit, au temps marqué,
Et l'Homme de confusion
Jette la consternation !

7- Au temps de Jésus-Christ,
La paix était universelle ;
Au temps de l'Antéchrist,
La guerre est universelle.

8- Ô cieux, étonnez-vous !
Terre, pousse des cris !
Car est entré le Loup
Dedans la Bergerie !

9- Regarde autour de toi :
Tu ne verras que ruines !
« La couronne d'épines,
Dit l’Église, est sur moi. »

10- Mon âme gémissante
Regarde vers le ciel,
Et ma main est tremblante,
Et mes larmes ruissellent.

11- Tous les arbres gémissent
Sous l’horrible tempête,
Mais l’Homme dans ses vices
Se complaît et tient tête.

12- Les cieux se sont fermés
Sur notre humanité,
Et ce temps a pour nom
La Grande Tribulation.

13- L'abîme s'est ouvert :
La Bête en est sortie !
La terre est un désert
Depuis qu'elle est ici.

14- Pourquoi es-tu venue ?
- Parce que c'est mon temps :
Je ne m'en irai plus !
- Tu t'en iras, Satan !

15- Marie écrasera
Cette Bête infernale,
Et il n'y aura pas
D'écologie intégrale !

16- Regarde autour de toi,
Et reste là, sans voix :
Cette guerre mondiale
N’aura point son égale.

17- Quel est-il celui-là
Que mon œil aperçoit ?
C'est l'Homme de péché
Qui a tout renversé !

18- Dans les périphéries,
Terrible, il s'est assis !
Sur le sable des mers
S'est posé Lucifer !

19- Développement durable,
A crié le fils du diable
En brandissant sa trique :
« Changement climatique !!! »

20- Les arbres se sont couchés
Devant l’Homme damné !
Les montagnes se sont fondues
Et le soleil a disparu !

21- Le monstre s'est emparé
De la sainte Cité,
Et tout l'enfer l'a cernée,
Puis en elle s'est infiltré !

22- C'est par l'Apostasie
Que la périphérie,
Du centre s'est emparé,
Puis l’Église a vidé.

23- Après la fumée blanche
S’en vint la fumée noire :
Quand fut coupée la branche,
Il s’en vint le miroir.

24- Quand l’Obstacle fut levé,
Le passage fut livré
Aux hommes d’iniquité
Et à l’Homme damné.

25- Il s’est habillé de lumière,
Lui, l’Homme ténébreux,
Et une flamme incendiaire
Est sortie de ses yeux.

26- De blanc il s’est habillé,
Lui, l’Homme tout noirci,
Puis, ayant tout ravagé,
Sur le Trône il s’est assis.

27- La marmite s’est ouverte
Et le couvercle a sauté
Lorsque la Grande Assemblée
Par l’Impie fut ouverte.

28- Il parle comme un dragon,
Mais qui le reconnaîtra ?
Car le monde est apostat
Et s’est livré au démon.

29- Son peuple est invincible
D’après ses propres dires,
Et l’Église est sa cible
Car il veut la détruire.

30- Mais qu’arrivera-t-il
De ce monstre infernal
Qui publie son profil
Dans son propre journal ?

31- Les mécréants canonisent
Celui qui est de leur bord,
Et lui-même canonise
Ceux de la seconde mort.

32- Je dirai par la suite
Des choses explicites ;
Contentons-nous pour le moment
D’examiner le temps des temps.

33- Temps des temps à l’envers,
Car temps de l’Homme de fer
Cachant sous sa fausse bonté
Le sommet de l’iniquité !

34- Fin des fins à revers,
Fin du Fils de Lucifer
Ou de l’Homme de péché
Qui sur les eaux s’est posé !

35- Peut-on taire des choses
Qu’à peine l’on comprend ?
Peut-on les tenir closes ?
Non ! Parlons ! Il est temps !

36- De parler, il est l’heure !
Vous dirais-je le nom
De l’Homme de confusion ?
Le voici : l’Exterminateur !

37- Le premier s’introduisit,
Et ce fut le désastre ;
Puis le second renchérit,
Et tombèrent les astres.

38- Le troisième se leva
Comme la lune se lève ;
Le quatrième éclipsa
Le soleil par ses rêves.

39- Le cinquième ne fut pas
Une branche d’olivier,
Mais la place il prépara
Pour l’Homme de péché.

40- Mais le sixième sait-il
Si l’Antéchrist est-il ?
Car sept têtes maudites,
En saint Jean sont décrites !

41- Mes yeux pleurent de tristesse
En voyant la situation,
Situation de détresse
Dans laquelle nous vivons.

42- Le courage me revient
Quand je vois dans le lointain
La sainte Église refleurir :
Ce lointain va s’ouvrir.

43- Il me faut continuer
Ce que j’ai commencé ;
Il me faut achever
Ce que j’ai énoncé.

44- Qu’est le commencement ?
C’est la Tête-Multiple !
Et qu’est l’achèvement ?
C’est bien la Tête-Triple !

45- Une énorme Tête
Fit bouger la planète :
C’est la grande comète
À plus de mille têtes !

46- Ce fut la Tête énorme
Changeant lois, temps et formes,
Qui sera la dernière
Et qui fut la première.

47- Quel sera le septième ?
Voilà qu’il est le même
Que le huitième-même :
C’est l’Antéchrist lui-même !

48- Le huit est Lucifer,
Le sept, l’Homme de fer :
Tous les deux sont liés,
Et c’est l’Homme de péché !

49- Toi qui lis mes petits vers,
Surtout, point ne désespère :
De Jésus, prends la main,
Et va droit ton chemin.

50- Ne t’occupe pas des intrus
Qui l’Église polluent :
De Marie, implore le secours,
Et tu finiras bien tes jours.

51- La pyramide à l’envers,
Voilà ce qu’il a fait :
Il a la tête sous la terre,
Et les pieds sur le sommet !

52- Qui dira ce qu’il fera ?
Je le dirai : écoutez !
Et pour sûr, je n’invente pas :
Les Pères, il vous faut scruter.

53- La Météorite est tombée,
Dans le sol s’est enfoncée,
A plongé dans le puits
De l’éternel oubli.

54- Les météorites ont suivi
La Grande-Météorite :
Alors c’en fut fini
De ces vieilles pépites !

55- L’Antéchrist est un météore
Ayant l’apparence de l’or,
Mais la faucille et le marteau
Font qu’il défie le Très-Haut.

56- Levant son poing vers le ciel,
Lui, le nouveau Jésus,
Se compare à l’arc-en-ciel :
Avant d’être il n’est plus !

57- N’entends-tu pas les clameurs
Du Grand-Exterminateur ?
Ne vois-tu pas que Gog
Est devenu Magog ?

58- La descente aux enfers
S’effectue à l’envers :
La terre est devenue le ciel,
Son royaume plus qu’éternel !

59- Toi qui ne comprends pas
Tout ce que je dis là,
Comprends-le maintenant
Avant qu’il ne soit temps.

60- Le Livre s’est ouvert
À la compréhension :
Tout est devenu clair !
Écoute avec attention !

61- Ne l’as-tu pas reconnu
À son air ingénu,
Prêchant la miséricorde
En te nouant la corde ?

62- Ne l’as-tu pas découvert,
Le maître de la terre
Qui veut tout attirer à lui
Pour tout précipiter au puits ?

63- Mon frère, reconnais
À quel temps l’on est !
Ma sœur, regarde bien :
Ne te trompe pas de chemin !

64- Ma fille, ne vois-tu pas
Où tu poses tes pas ?
Mon fils, ne vois-tu rien :
Es-tu aveugle à ce point ?

65- Voici la chronologie :
La grande Apostasie
Par l’Antéchrist couronnée !
Puis l’Église glorifiée.

66- La fin du monde surviendra
Quand l’Église fleurira :
Alors, le dernier Jugement
Se fera en un instant.

67- Il veut être à la tête,
Lui qui est à la queue,
Pour diriger la planète
Et la mettre toute en feu.

68- La bombe va exploser !
La bombe a explosé !
Et qu’en est-il résulté ?
Familles désemparées !

69- Le culte a été changé
Par les fils d’Asmodée
Dont l’écologie intégrale
Est leur seule morale.

70- Ils n’aiment pas la casuistique,
Ceux du changement climatique :
Leur développement durable
Est le grand dogme du diable !

71- Qu’est-ce que l’Antéchrist,
Sinon l’envers du Christ,
Qui se prend pour le Christ,
Venant avant le Christ !

72- L’Antéchrist va venir,
L’Antéchrist est venu,
L’Antéchrist va partir,
L’Antéchrist ne sera plus !

73- Le nouveau Christ a parlé,
Et tu restes bouche-bée ?
Le Grand-Bouddha a écrit
Et tu restes ébahie ?

74- Le Grand-Mahdi a dit :
« Moi, je suis celui
Qui est le tout autre ! »
Peut-être sera-ce un autre !

75- Le Polyèdre s’est levé,
Contre le ciel, le poing dressé,
Pour mettre la révolution
Dans la sainte Sion.

76- Son dogme ? L’œcuménisme !
Et sa morale ? L’érotisme !
Son culte ? « Bande d’idiots
Adorez-moi, moi, le Plus-Haut ! »

77- Ce sont des membres morts
Que les membres de l’Antéchrist :
À eux on distribue à tort
Ce qu’on croit être du Christ.

78- Il appelle des membres vivants
Ceux de la périphérie,
Leur disant : « Vous êtes dedans ! »
Mais ils sont morts, eux et lui !

79- Mon cœur sèche de frayeur
En voyant l’Exterminateur
Qui extermine à toute heure
En disant : « N’ayez pas peur ! »

80- Antéchrist, je t’interpelle !
Que dis-tu de toi-même ?
« Je suis le fils de celle
Qui est la veuve-même ! »

81- Il est bien le septième,
Lui qui est le sixième,
Si l’on compte comme tête
L’énorme et multiple tête.

82- Socin apparut dans le feu
À ses admirateurs ;
De même l’Exterminateur
Finira dans le feu.

83- Plus de péché originel !
Plus de péchés actuels !
Plus de péchés mortels !
Plus de péchés véniels !

84- Vous êtes tous immaculés
Depuis votre conception,
A dit le Grand-Histrion
Qu’Antéchrist a canonisé.

85- Lui qui est le sixième,
Mais peut-être la septième,
Est alors aussi la huitième
Qui est la septième-même.

86- Mais qu’est donc la huitième
Qui est aussi septième ?
C’est Lucifer lui-même
Lié à l’Antéchrist-même.

87- L’Antéchrist met dans l’erreur,
Puisque l’Exterminateur,
Et tous le suivent ébahis,
Hébétés et ahuris !

88- Les moutons de Panurge
Suivent en bêlant
Le tout nouveau Démiurge
Qui leur dit : « Va de l’avant ! »

89- Mais qui est l’Exterminateur ?
Je vous le dis sur l’heure :
C’est l’Antéchrist, fils du diable
Qui est très reconnaissable !

90- Vous reconnaîtrez l’Antéchrist
En ce qu’il dit le contraire
De tout ce qu’ont dit le Christ,
L’Église et les saints Pères.

91- Que dit l’Homme d’iniquité
Dans toute sa stature ?
Qu’il n’y a plus aucun péché,
Et que lui-même est l’Écriture !

92- Mais que fait l’Homme de péché
Dans toutes ses horreurs ?
Il applique avec saveur
Et cynisme ses idées !

93- Les colonnes d’acier
Sont devenues papier :
Elles se sont effondrées !
Le feu les a consumées.

94- L’Homme de péché a dit :
« Je désire que vous péchiez,
Mais que vous péchiez sans péché
Dans Laetitia amori ! »

95- Il adore la terre,
Le maître de la terre,
Et c’est dans Laudato si
Qu’il trouve son paradis !

96- La Joie de l’évangile,
Mais de son évangile,
Evangelii gaudium,
Écrit cet Hominum !

97- L’Antéchrist est apparu :
C’est le nouveau Jésus
Qui prend pour ses douze apôtres
Tous ceux qui sont tout autre.

98- L’Évangile, il l’a réduit
À tout ce qui est de lui,
En simples œuvres humanitaires
Qui à tous peuvent plaire.

99- De l’Antéchrist, vous dirai-je le nom ?
Ne le connaissez-vous pas, tout de bon ?
Si ce n’est lui, ce sera
Le successeur de François.

100- Oui, l’Antéchrist est parmi vous !
Mais vous ne le reconnaissez pas !
Lui-même doute s’il est le Loup,
D’où le fait qu’il soit aux abois.

(à suivre)

Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen

(26/03/2016 au 17/04/2016)


  http://montfortajpm.blogspot.fr/search/label/Proph%C3%A9tie%20de%20St%20Fran%C3%A7ois%20d%27Assise

Plus sur la Grande Apostasie :

Prophétie de St François d'Assise 

 

 

 
 http://montfortajpm.blogspot.fr/search/label/Po%C3%A8mes%20pieux%20de%20Gilbert%20Chevalier%20l%27Aveugle-Vend%C3%A9en

 

 

Plus de Poèmes pieux de Gilbert Chevalier, l'Aveugle-Vendéen :

http://montfortajpm.blogspot.fr/search/label/Po%C3%A8mes%20pieux%20de%20Gilbert%20Chevalier%20l'Aveugle-Vend%C3%A9en

 

      

Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le ROSAIRE est ADMIRABLE !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
DISONS-LE DONC TOUS LES JOURS ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"