dimanche 30 avril 2017

POÈMES PIEUX 8

291

« Je ne comprends pas comment on peut penser à la Reine des Anges, 
et à tout ce qu’elle eut à souffrir pendant la sainte enfance de Jésus, 
sans rendre grâces à saint Joseph 
pour les secours qu’il a prêtés durant ce temps 
à la Mère et au Fils. »

(Sainte Thérèse d’Avila)

  LIENS de TÉLÉCHARGEMENT des PDF de CANTIQUES & PAROLES de SAINTS

 

TOUT sur la SAINTE FAMILLE, ici :
& sur SAINT JOSEPH, là :

 

* * * * * * *


 
DIMANCHE du BON PASTEUR
(2ème après Pâques)

LIENS de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=gFwRyv4g25E

PAROLES ici :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_24.html



* * *
 

MAI :

MOIS de NOTRE-DAME du SACRÉ-CŒUR

 par un missionnaire de Notre-Dame du Sacré-Cœur

PDF à TÉLÉCHARGER ici :
https://gloria.tv/album/UjKzPoRcoKE81GwKSRm2gHxsL/record/DByEM6mgdWa81wWyNs7mBJXmA


      NEUVAINE à NOTRE-DAME du SACRÉ-CŒUR,

à partir d'ici : 
http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/05/dernieres-mises-en-ligne-ste-giselle.html





* * * * * * *


POÈMES PIEUX 8




351- « Mon Cœur, dès le commencement
Vous aima tous infiniment
Puisque moi, si riche et si puissant
Je naquis en l’étable si pauvrement. »

352- « Mon Cœur vous aima si passionnément
Que pour vous je souffris patiemment
Les fouets, les clous et tous les tourments
Et jusqu’à mon crucifiement. »

353- « Mon Cœur vous aime si ardemment
Qu’une fois ressuscité et vivant
Je vous attire dans le Firmament
Si vous le voulez évidemment. »

354- À Jésus par Marie !
Telle est la devise
Approuvée par l’Église
Du grand saint Louis-Marie.

355- La dévotion est une douce chose
Qui éclôt comme la rose
À mesure qu’on la pratique :
Pratiquez-là, bons catholiques.

356- La dévotion doit être intérieure
En même temps qu’extérieure :
Ce sont là ses deux pieds
Avec lesquels il faut marcher.

357- L’abbé Gravier a fait
Un beau cantique, ci-fait,
Sur la Pucelle d’Orléans :
Sur l’Ave Maria est ce chant.

358- La prière est toujours bonne
Lorsque l’intention est bonne
Et qu’elle est intérieure
En même temps qu’extérieure.

359- Soir et matin il faut prier,
Et aussi pendant la journée :
Il faut prier à toute heure
Dans la joie comme dans les pleurs.

360- Dieu soit béni dans tous les temps,
Dieu soit béni dans tous les lieux,
Dieu soit béni par tous les gens
Comme le bénissent les bienheureux !

361- Un bon acte de contrition
Remet tous les péchés,
Mais à la condition
De vouloir se confesser.

362- Si nous n’aidons pas les âmes
Abandonnées dans le Purgatoire,
Il arrivera que notre âme
Sera délaissée dans ce cachot noir.

363- Jésus vivant en Marie,
Voilà la sainte Incarnation ;
C’est pourquoi nous allons
À Jésus par Marie.

364- Ton Scapulaire autour du cou,
Porte-le bien toujours,
Et tu arriveras un jour
Où t’attend ton saint Époux.

365- Je suis le pauvre d’esprit
Qui chante : « Dieu soit béni ! »
Oui, et dans tous les temps
Et par toute sorte de gens.

366- Faisons notre salut :
La chose est nécessaire,
Le conseil salutaire !
Ne cherchons rien de plus.

367- La cantate est un chant sacré,
Un peu comme nos cantiques :
En la rendant catholique
Nous pouvons nous l’approprier.

368- Dire : « Dieu soit béni ! »
C’est faire la Volonté
De Jésus et Marie :
Voilà la vérité.

369- La vertu d’espérance
Marche avec la confiance
Et la persévérance
Dans la sainte constance.

370- Hénoch et Élie reviendront
Combattre le fils du dragon
Et relever la sainte Église,
Chose par Jésus-Christ promise.

371- L’Ave maris Stella
Est une belle prière ;
Marie est la lumière
Qui au Port nous conduira.

372- Adieu pour jamais
À ce monde trompeur
Car le vrai bonheur,
C’est l’Amour parfait.

373- Sur cette colline, Bernadette
A vu ce que nous ne voyons pas
Parce que nous sommes ici-bas
Tremblants et chargés de dettes.

374- Les Saints et les Anges nous viennent
À tout instant tirer de peine.
Mais hélas, nous ne le savons pas,
Puisqu’enfouis dans tous nos fatras.

375- Le traditionnel est celui
Qui aime la Tradition,
Ne s’occupant pas de lui
Mais de ce que pour l’Église est bon.

376- Lourdes, vous connaissez ?
Bien souvent j’y suis allé,
Dans la piscine m’y suis baigné
Et Marie m’a réconforté.

377- Les 15 mystères du Rosaire
Doivent faire nos délices :
Ils nous enlèveront nos vices
En nous conduisant au Calvaire.

378- À Massabielle, je me suis
Souvent rendu. Vous aussi,
Rendez-vous-y, et vous verrez
Que vous y serez réconfortés.

379- Je ne suis pas un centenaire.
Arriverez-vous à cent ans ?
Vous comme moi finirons en
[Préparons-nous bien !] terre.

380- Connaissez-vous Fatima ?
J’y suis allé une fois,
Mais d’une façon fugitive !
Hélas ! Pourtant là est l’eau vive.

381- La vraie offrande d’amour,
C’est Notre-Seigneur Jésus-Christ
Que nous voyons tous les jours
En contemplant le Crucifix.

382- Saint Joseph protège le Carmel
Comme a voulu sainte Thérèse,
Et la petite Thérèse
Le protège aussi du Ciel.

383- On peut dire mission accomplie
Quand on fait bien ce que l’on doit,
Autrement dit son devoir d’état :
Voilà ce que désire Jésus-Christ.

384- La véritable offrande d’amour,
C’est le Sacré-Cœur de Jésus
Qui pour nous s’est ouvert un jour
Et qui ne se refermera plus.

385- La véritable humanité
N’est pas l’humanitarisme,
Mais bel et bien la charité
Qui est le cœur du christianisme.

386- Le véritable service
Ne fait aucun préjudice :
Notre-Seigneur lava
Même les pieds de Judas.

387- Qui nous dira les bienfaits,
Non du quatorze juillet
Mais du seize juillet ?
Chrétiens, rappelez-vous-les.

388- Les pécheurs convertis
Sont la gloire de Marie
Qui brilleront comme des étoiles
Quand se déchirera le voile.

389- Génération détestable,
Tu t’es vautrée dans l’étable !
Reviens à ton Dieu maintenant :
Il t’accueillera sûrement.

390- Voici un tryptique admirable :
Le Cœur de Jésus adorable,
Le Je vous salue Marie
Que le Signe de Croix finit.

391- Rappelons-nous toujours
L’amour de Jésus pour nous
Et nous marcherons tous les jours
Avec lui, comme lui marche avec nous.

392- Barbe-Bleue s’est converti
À la fin de sa vie :
Puissions-nous faire comme lui
Pour aller en Paradis.

393- Toute consécration est bonne,
Que ce soit à la Madone,
Au Sacré-Cœur de Jésus,
Ou à quelque saint : n’hésitez plus !

394- Qui a Jésus a tout ;
Qui a Marie a tout,
Car par Marie l’on parvient
À Jésus l’Enfant divin.

395- Sur le dôme du Sancy,
Quand fus jeune je grimpai ;
Mais il vaut mieux monter
Pour sûr en Paradis.

396- Les coquilles saint Jacques,
Vous appréciez certainement !
Mais le bourdon de saint Jacques
On le porte en pélerinant.

397- Abandonnons-nous à Jésus :
Le Ciel en est le prix ;
Abandonnons-nous à Marie
Pour aller à Jésus.

398- L’autre jour, j’allai visiter
Le bon Monsieur de Kériolet
Qui fut d’abord une brute exécrable
Et qui devint un ange admirable.

399- Les critiques de Marie
Ne verront pas Marie,
À moins qu’ils ne reviennent
De leur absurde haine.

400- Je me portai l’autre jour
Chez sainte Anne, ma Dame,
Pour lui demander secours
Afin de sauver mon âme.


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen

(09/07/2014 au 27/07/2014)

 


http://montfortajpm.blogspot.fr/search/label/Po%C3%A8mes%20pieux%20de%20Gilbert%20Chevalier%20l%27Aveugle-Vend%C3%A9en



SOMMAIRE des POÈMES PIEUX 

de Gilbert Chevalier, l'Aveugle-Vendéen :

http://montfortajpm.blogspot.fr/2017/05/sommaire-des-poemes-pieux-de-Gilbert-Chevalier.html

 

  + POÈMES PIEUX 7

 

 


Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le ROSAIRE est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"