vendredi 4 novembre 2016

CANTATE à SAINTE MARGUERITE-MARIE

242

« Marie ne peut manquer 
ni de puissance ni bonne volonté 
pour nous sauver. »
   
(Saint Bernard)



LIENS de TÉLÉCHARGEMENT des PDF de CANTIQUES & PAROLES de SAINTS



* * * * * * *




DÉVOTION RÉPARATRICE

aux SACRÉS-CŒURS de JÉSUS et de MARIE

(PREMIERS VENDREDIS & SAMEDIS du MOIS)

 http://montfortajpm.blogspot.fr/p/premiers-vendredis-samedis-du-mois.html

 



  CANTATE du 2ème Centenaire 

de SAINTE MARGUERITE-MARIE

(1690-1890)

(auteur : Henri Curé)


Pour TÉLÉCHARGER, voici l'URL de la vidéo :

https://youtu.be/wUCCG6QNKxA

(exemple de site de téléchargement :  

https://www.onlinevideoconverter.com/fr/video-converter )


    Mélodie & Accompagnement : Gilbert Chevalier (aveugle)
Chant : Jean-Myriam Chevalier

Enregistrement : 12 octobre 2016 

 

 R./ Deux siècles écoulés ! L’écho plein d’espérance
Redit : « Perle du Ciel, Fleur de la France,
Hosanna ! sois bénie,
Ô Vierge du Seigneur !
Gloire à Marguerite-Marie !
Gloire à l’Ange du Sacré-Cœur ! »
Pèlerins, répétons en chœur :
« Gloire à l’Ange du Sacré-Cœur !
Gloire à Marguerite-Marie !
La source de nos maux par l’amour est tarie ;
Hosanna ! Gloire à notre auguste sœur !
Gloire à l’Ange du Sacré-Cœur ! »

 

1- Tintez gaîment, tintez vos notes cristallines,
Ô cloches du Val d’Or !
Cloches du Charollais, chantez sur les collines :
Vérosvre a trouvé son trésor !
Bercez l’enfant de voix argentines :
À Lautecour, la sœur des Anges dort !
Tintez gaîment, tintez vos notes cristallines,
Ô cloches du Val d’Or !

2- Qu’elle est aimable à voir, cherchant la solitude,
Ange de pureté !
Elle a cinq ans à peine, et toute son étude
Est de grandir en sainteté.
Pour fuir le mal (précoce inquiétude !)
Elle fait vœu d’entière chasteté.
Qu’elle est aimable à voir, cherchant la solitude,
Ange de pureté !

3- Ton cœur est bien gardé ! Dieu fait signe à l’épreuve
D’en protéger le seuil !
Pleure ton père, Enfant que la douleur abreuve,
Pleure et prie autour du cercueil,
Astre d’espoir pour l’anxieuse veuve,
Jette un reflet sur la robe du deuil !
Ton cœur est bien gardé ! Dieu fait signe à l’épreuve
D’en protéger le seuil !

4- Salut, jour de bonheur ! Au couvent de Charolle,
Quels cantiques fervents !
Marguerite a compris la divine parole :
« Venez à moi, petits enfants ! »
Charmante fleur, elle ouvre sa corolle,
Et Dieu descend dans ce cœur de neuf ans !
Salut, jour de bonheur ! Au couvent de Charolle,
Quels cantiques fervents !

5- Si jeune, Marguerite, et gravir le Calvaire !
Près de la Croix fleurir !
Malade et rebutée, et voir pleurer ta mère !
Tout endurer, toujours souffrir !
Jésus est donc un maître bien sévère ?
« Souffrir pour lui, c’est doux comme un plaisir ! »
Si jeune, Marguerite, et gravir le Calvaire !
Près de la Croix fleurir !

6- Dix-sept printemps ont mis au front de Marguerite
Des rêves de bonheur !
Belle et riche, le monde à ses fêtes l’invite ;
Elle s’y jette avec ardeur.
Mais Jésus veille ! et cette âme d’élite
Près de la Croix retrouve sa splendeur.
Dix-sept printemps ont mis au front de Marguerite
Des rêves de bonheur !

7- Quand la nacre a reçu la goutte d’eau féconde
En son nid argenté,
On dit qu’elle se ferme et glisse au fond de l’onde
Pour garder sa virginité.
Ainsi Paray dérobe aux yeux du monde
La Perle fine et sa chaste clarté,
Car la nacre a reçu la goutte d’eau féconde
En son nid argenté.

8- Ô transports des saints vœux ! J’entends en la chapelle
Les voûtes résonner :
« À vous seul, Bien-Aimé Jésus, mon cœur fidèle
Sans partage veut se donner !
- Oui, Marguerite, viens, mon Cœur t’appelle ;
Je suis l’Époux qui dois te couronner ! »
Ô transports des saints vœux ! J’entends en la chapelle
Les voûtes résonner !

9- Prier, souffrir, aimer : sublime ministère !
Plaisir mystérieux !
Marguerite à genoux semble oublier la terre ;
Jésus se révèle à ses yeux !
Son âme est l’urne où, dans le monastère,
Brûle toujours l’encens délicieux.
Prier, souffrir, aimer : sublime ministère !
Plaisir mystérieux !

10- Reçois, vierge en extase au pied du Tabernacle,
Une insigne faveur :
Ton front, comme le front de l’Apôtre au Cénacle,
Se penche sur le divin Cœur.
Par toi, Dieu veut que la terre (ô miracle !)
S’embrase aux feux de son Amour vainqueur.
Reçois, vierge en extase au pied du Tabernacle,
Une insigne faveur !

11- Ô France, Dieu le veut ! retrace en ton histoire
Un cycle triomphal.
Prends le saint Étendard et vole à la victoire :
La vierge a donné le signal !
Dresse à Paris le Temple expiatoire,
Offre à Jésus le Vœu national.
Ô France, Dieu le veut ! retrace en ton histoire
Un cycle triomphal.

12- Anges du Ciel, chantez ! Elle a fui, la Colombe,
Aux parvis des Élus !
Sous les saintes ardeurs, Marguerite succombe ;
Sur terre son âme n’est plus.
Vierges du cloître, ornez de fleurs la tombe
Où dort l’Apôtre du Cœur de Jésus.
Anges du Ciel, chantez ! Elle a fui, la Colombe,
Aux parvis des Élus !

13- De vos voix de cristal, chantez l’apothéose,
Ô cloches du Val d’Or !
Pontifes, soulevez les dalles où repose
Le chef respecté par la mort !
Le peuple accourt : à ses yeux on expose
La châsse d’or qu’il baise avec transport.
De vos voix de cristal, chantez l’apothéose,
Ô cloches du Val d’Or !

Dernier Refrain :
Les siècles couleront : l’écho plein d’espérance
Dira : « Perle du Ciel, Fleur de la France,
Hosanna ! sois bénie,
Ô Vierge du Seigneur !
Gloire à Marguerite-Marie !
Gloire à l’Ange du Sacré-Cœur ! »
Pèlerins, répétons en chœur :
« Gloire à l’Ange du Sacré-Cœur !
Gloire à Marguerite-Marie !
La source de nos maux par l’amour est tarie ;
Hosanna ! Gloire à notre auguste sœur !
Gloire à l’Ange du Sacré-Cœur ! »

   


Fichier PDF des Paroles de ce cantique :  

http://www.montfortajpm.sitew.fr/fs/Root/daq56-Cantate_a_Ste_Marguerite_Marie.pdf
+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/daq56-Cantate_a_Ste_Marguerite_Marie.pdf

 

 

SOMMAIRE des CANTIQUES de Sainte MARGUERITE-MARIE + PRIÈRES






http://montfortajpm.blogspot.fr/search/label/Cantiques%20de%20Ste%20Marguerite-Marie



À retrouver ici :








Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le ROSAIRE est ADMIRABLE !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
DISONS-LE DONC TOUS LES JOURS ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"