lundi 31 octobre 2016

Saint FRANÇOIS de SALES & LUTHER (31 octobre 1617)

241

« Ô Marie, 
si vous voulez élever à une haute sainteté 
le pécheur le plus désespéré, 
il ne tient qu’à vous, 
puisque vous n’avez qu’à vouloir 
et tout se fera. »
   
(Saint Bernard)



LIENS de TÉLÉCHARGEMENT des PDF de CANTIQUES & PAROLES de SAINTS


* * * * * * *



Saint François de Sales, 
qui, par votre zèle et votre douceur,
avez gagné à l’Église plus de soixante-dix mille hérétiques,
priez pour nous.


 (Litanies de Saint François de Sales : 
http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/01/saint-francois-de-sales-29-janvier.html )



* * *

Saint FRANÇOIS de SALES & le PREMIER CENTENAIRE de LUTHER



« Le 30 octobre 1617, 
notre Père saint François de Sales, 
étant grandement occupé à préparer son peuple 
pour lui faire gagner saintement le jubilé général 
que le Pape avait concédé cette année-là, 
reçut un contrecoup de douleur fort sensible 
en lisant des lettres où on lui donnait avis que l’Électeur de Saxe, 
en dérision de nos Pardons, 
avait ordonné, pour ce même jour et les deux suivants, 
une fête solennelle par tout son État, 
en mémoire de ce qu’il y avait cent ans à tel jour, 
Martin Luther avait fait afficher ses thèses à Wittemberg 
contre les indulgences des Papes, 
et en action de grâces de la consommation 
de ce premier siècle de l’hérésie des protestants. 
Ce saint Prélat fit d’admirables discours sur cette impiété
sur les malheurs de cet insigne apostat
et sur la nuit éternelle d’horreur 
où l’avait conduit la fausse lumière 
qui a malheureusement aveuglé tant de chrétiens, 
et les a plongés dans l’erreur et les ténèbres.
    

Les domestiques du saint Évêque 
ont déposé ne l’avoir jamais vu si touché, 
si ému et si troublé en soi de ce trouble sacré 
qui afflige les zélateurs de l’honneur de Dieu et de son Église ; 
et qu’en cette conjoncture, 
leur montrant une pièce de monnaie 
que ce prince avait fait battre 
pour faire des largesses à son peuple au jour de cette malheureuse fête, 
il avait les larmes aux yeux 
et leur disait mille belles choses de la patience chrétienne 
avec laquelle il faut ouïr et savoir ces sacrilèges
qui doivent être des motifs 
de redoubler notre ferveur et notre fidélité 
au service de Jésus-Christ et de l’Église, son épouse. »

(La Mère de Chaugy, 

"Année Sainte des Religieuses de la Visitation Sainte-Marie", 
1870, Tome X, p.752-753, au 30 octobre)





« Une des plus remarquables prophéties de saint Hypace 
fut celle qu’il fit au sujet de l’hérésiarque Nestorius. 
Lorsque Denis, qui commandait la milice d’Orient, 
conduisit Nestorius en 428, 
pour prendre possession de la chaire de Constantinople, 
et qu’il approchait de la ville, 
saint Hypace eut une révélation 
dans laquelle il lui sembla de voir 
que plusieurs séculiers plaçaient ce nouvel évêque sur le trône pontifical, 
et en même temps il entendit une voix qui dit : 
“ Encore trois ans et demi, et ces ivraies seront arrachées.”
 ...

Après que Nestorius eut été déposé et envoyé en exil, 
plusieurs ecclésiastiques et solitaires, 
ainsi que d’autres personnes constitués en dignité, 
vinrent en parler à saint Hypace, 
et lui demandèrent s’il croyait qu’il serait rappelé à Constantinople. 
Il y reviendra, dit-il, si c’est le temps de l’Antéchrist
car il en est l’avant-coureur par sa doctrine impie. 
Mais si l’Antéchrist ne doit point paraître encore, 
soyez assurés que Nestorius ne sera point rétabli.
[effectivement, Nestorius ne fut pas rétabli sur son siège et mourut en exil]

Je rougis, ajouta-t-il, mes frères, 
de l’impiété de ceux qui osent le soutenir, 
et qui parlent comme lui. 
Pensent-ils échapper à la colère de Dieu qui les menace, 
s’ils ne changent de sentiment et ne font pénitence, 
ces esprits vains qui se complaisent tant en leurs fausses lumières ?
 

Pour nous, mes frères, 
suivons les lumières de la foi : 
ne nous écartons jamais de la voie de la vérité 
qui nous a été marquée par les Apôtres.” »
 
 ("Vie des Pères des déserts d’Orient" 

par le R.P. Michel-Ange Marin, 
1824, Tome IX, p.186 & 187)




RÉHABILITATION de LUTHER


500 ans après sa condamnation par l’Église, 
Luther est :
- reçu à Rome avec honneur
le 13 octobre 2016,
en lieu et place de Notre-Dame de Fatima
(99 ans du miracle du soleil) :





- gratifié d'une année de commémorations œcuméniques
(ce qui est refusé à Notre-Dame de Fatima 
qui n'aura pas le droit à une année mariale 
pour son centenaire !!!)

- donné comme médicament : 

« Et aujourd’hui, luthériens et catholiques, avec tous les protestants, 
 nous sommes d’accord sur la doctrine de la justification
sur ce point si important, lui ne s’était pas trompé
Il a fabriqué un ‘‘médicament’’ pour l’Église
ensuite ce médicament s’est consolidé dans un état de choses, 
dans une discipline, dans une manière de croire, 
dans une manière faire, de façon liturgique. »

(François Bergoglio, conférence de presse au cours du vol de retour de l'Arménie, 26 juin 2016)
 

QUEL MÉDICAMENT POUR L’ÉGLISE ?
 la dévotion à la Sainte Vierge, le Rosaire ?

NON,

LE PÉCHÉ :


« Si tu es un prêcheur de la grâce, alors prêche une vraie grâce, et non une fictive ; 
si la grâce existe, alors tu dois avoir un vrai péché, et non un péché fictif. 
Dieu ne sauve pas ceux qui ne sont que des pécheurs fictifs. 
Sois pécheur et pèche fortement
mais confie-toi et réjouis-toi plus fortement dans le Christ, 
car il est victorieux du péché, de la mort et du monde. 
Tant que nous sommes là nous devons pécher
Cette vie n’est pas le domicile de la vertu, 
mais, comme le dit Pierre, 
nous cherchons de nouveaux cieux et de nouvelles terres où la vertu habite. 
Il est suffisant que par les richesses de la gloire de Dieu, 
nous en soyons venus à connaître l’Agneau qui enlève le péché du monde. 
Aucun péché ne nous séparera de l’Agneau, 
même si nous devions tuer et forniquer 
des milliers et des milliers de fois chaque jour. 
Penses-tu que le prix de rachat payé pour la rédemption de nos péchés 
par un Agneau aussi grand soit trop petit ? 
Prie hardiment — toi aussi tu es un gros pécheur. »

(Martin Luther, Lettre à Mélanchthon du 1er août 1521)



DONC

L’HOMME DE PÉCHÉ
(Amoris Laetitia),
LE FILS DE PERDITION,
autrement dit 
L'ANTÉCHRIST EST LÀ ! 



  LES SAINTS NOUS PARLENT



 LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=1bnrKS4XQpI

  

 

 https://gilbertchevalier.blogspot.fr/

 


-1-

« Dans le cas où le pape deviendrait hérétique, 
il se trouverait, 
par ce seul fait et sans aucune sentence, 
séparé de l’Église. 
En effet, une tête séparée d’un corps ne peut, 
aussi longtemps qu’elle en reste séparée, 
être la tête de ce même corps dont elle s’est retranchée. 
Donc, un pape qui aurait été séparé de l’Église par l’hérésie, 
cesserait par cela-même d’être la tête de l’Église : 
il ne pourrait être hérétique et rester Pape, 
parce qu’étant hors de l’Église, 
il ne peut posséder les clefs de l’Église. »

(Saint Antonin)



-2-

« Un pape manifestement hérétique 
a cessé de lui-même d’être le Pape et la tête, 
de la même façon qu’il a cessé d’être catholique 
et membre du corps de l’Église. 
La raison en est qu’il ne peut pas être la tête 
s’il n’est pas membre. 
Or, l’acatholique n’est pas membre de l’Église, 
et un hérétique manifeste n’est pas catholique. 
C’est pourquoi, 
un hérétique manifeste ne peut pas être Pape. 
C’est la sentence de tous les anciens Pères 
qui enseignent que les hérétiques manifestes 
perdent aussitôt toute juridiction.
 Finalement, les saints Pères enseignent unanimement, 
non seulement que les hérétiques sont en dehors de l’Église, 
mais encore qu’ils sont, par le fait-même, 
privés de toute juridiction et dignité ecclésiastique. 
En effet, les hérétiques, 
avant même d’être excommuniés, 
sont hors de l’Église et privés de toute juridiction, 
car ils se sont condamnés par leur propre sentence, 
comme l’enseigne l’Apôtre, 
c’est-à-dire coupés du corps de l’Église sans excommunication, 
comme l’explique saint Jérôme. »
 

(Saint Robert Bellarmin)


-3-
 
« Rien ne doit être innové 
pendant la vacance du siège. » 

(Canon 436 du Code de 1917)

 

-4-

« Le pouvoir de juridiction est confié à un homme par simple injonction 
et n’adhère point à lui de manière inamovible ; 
c’est pourquoi elle ne demeure point dans les schismatiques et les hérétiques. 
Aussi, ils ne peuvent ni absoudre ni excommunier 
ni concéder des indulgences ou autres choses semblables ; 
que s’ils le font, rien n’est opéré. »

(Saint Thomas d’Aquin)

 

-5-
 
« Par tacite renonciation admise par le droit lui-même, 
tout office devient vacant par le fait-même 
et sans aucune déclaration, 
si le clerc défaille publiquement de la foi catholique. »

(Canon 188 paragraphe 4 du Code de 1917)


-6-

« Si jamais le Pape, 
comme personne privée, 
tombait dans l’hérésie, 
il serait à l’instant déchu du pontificat, 
car, comme il serait alors hors de l’Église, 
il ne pourrait plus être chef de l’Église. 
Dans ce cas, l’Église devrait donc, 
non le déposer puisque personne n’a autorité sur le Pape, 
mais le déclarer déchu du pontificat. 
Nous avons dit : 
“ Si le Pape, comme personne privée, tombait dans l’hérésie !” 
car le Pape, en tant que Pape, 
c’est-à-dire donnant ses enseignements ex-cathedra à l’Église universelle, 
ne peut enseigner aucune erreur contre la foi, 
attendu que la promesse de Jésus-Christ 
ne peut manquer de se réaliser, 
à savoir que les portes de l’enfer ne prévaudraient jamais contre l’Église. 
Il est hors de doute 
que si un pape était hérétique déclaré, 
comme le serait celui qui définirait publiquement 
une doctrine opposée à la loi divine, 
il pourrait, non pas être déposé par un concile, 
mais être déclaré déchu du pontificat 
en sa qualité d’hérétique. »

(Saint Alphonse de Liguori)



 -7-

« Et ces Pontifes,
qui osera dire qu’ils aient failli,
même sur un point,
à la mission qu’ils tenaient du Christ
de confirmer leurs frères dans la foi ? »

(Benoît XV dans "Principi apostolorum" du 5 octobre 1920, parlant de tous les Papes)
 






 



http://montfortajpm.blogspot.fr/search/label/Proph%C3%A9tie%20de%20St%20Fran%C3%A7ois%20d%27Assise


SOMMAIRE des ARTICLES ayant trait à la GRANDE APOSTASIE :

 



Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le ROSAIRE est ADMIRABLE !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
DISONS-LE DONC TOUS LES JOURS ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"