mardi 31 mai 2016

FIN des dernières mises en ligne _ NOTRE-DAME du SACRÉ-CŒUR, Ste Pétronille

190

« Résignons-nous à la Volonté de Dieu, 
et il nous viendra en aide. »

(Saint Alphonse de Liguori)


LIENS de TÉLÉCHARGEMENT des PDF de CANTIQUES & PAROLES de SAINTS




* * *





« À Rome,
sainte Pétronille, vierge,
fille du bienheureux Apôtre saint Pierre,
qui, refusant d'épouser Flaccus, noble romain,
et ayant obtenu trois jours pour y penser,
les passa en jeûnes et en prières.
Le troisième jour étant arrivé, elle rendit l'esprit,
immédiatement après avoir reçu le Sacrement de Jésus-Christ. »

(Le Martyrologe Romain au 31 mai)







À Issoudun, au diocèse de Bourges,
la fête de Notre-Dame du Sacré-Cœur.

(fêtée le 31 mai)


« L’objet de la dévotion à Notre-Dame du Sacré-Cœur
est la puissance que Marie, en qualité de Mère de Dieu,
exerce sur le Cœur de son Divin Fils.
La fin ou le but qu’on se propose
est d’exalter la gloire de notre Mère par ce nouveau titre,
qui semble à lui seul résumer tous les autres ;
c’est aussi de confier à la Vierge, puissante sur le Cœur de Jésus,
le succès des causes difficiles, extrêmes et désespérées,
tant dans l’ordre spirituel que dans l’ordre temporel.
En effet,
« Elle est l’Espérance des désespérés », assure saint Éphrem. »
 

(Les Petits Bollandistes, au 31 mai)



NEUVAINE à NOTRE-DAME du SACRÉ-CŒUR

  

 

NEUVIÈME JOUR :

  L'espérance

    
 
« Et puisque vous êtes notre Mère, 

ô Notre-Dame du Sacré-Cœur, 

accueillez favorablement nos prières 

et daignez les exaucer. Ainsi soit-il ! »

 


Je viens à vos pieds, ô Notre-Dame du Sacré-Cœur, terminer ma neuvaine de prières, 
j'éprouve le besoin de vous remercier 
avant même de connaître le résultat de ma demande. 
Le calme que j'éprouve, l'espérance qui grandit dans mon âme, 
l'amour plus ardent que mon cœur ressent pour vous, 
me font croire avec raison que je n'ai pas vainement sollicité votre secours. 
Vous avez voulu me donner une nouvelle preuve de votre amour ; 
soyez-en mille fois bénie, ô la meilleure de toutes les mères, 
ô la plus puissante de toutes les reines ! 
Si donc, comme je l'espère, ma prière est exaucée aujourd'hui, 
rien ne sera capable d'arrêter le transport de ma reconnaissance 
et le sentiment de ma vive allégresse ; 
 je publierai vos louanges, 
je dirai hautement que le plus sûr moyen d'obtenir la grâce 
est de s'adresser à Notre-Dame du Sacré-Cœur, 
et qu'il faut aller en toute confiance à ce trône de l'éternelle miséricorde. 
Mais si la faveur que j'implore est différée de quelque temps,
 je l'attendrai avec patience, sans cesser de vous la demander ; 
loin de me décourager, 
je renouvellerai chaque jour avec plus d'ardeur mes supplications, 
parce que j'espère toujours en votre bonté 
et que vous savez mieux que moi l'heure et le moment, 
où il me sera plus utile de recevoir l'objet de mes désirs. 
Enfin, ce qu'à Dieu ne plaise, 
si la grâce que je sollicite était changée pour moi en quelque épreuve redoutée, 
ou en quelque sacrifice inattendu, 
c'est alors surtout, ô Notre-Dame du Sacré-Cœur ! 
que vous auriez à venir à mon aide, 
à me renouveler dans l'esprit de foi et dans la résignation chrétienne, 
et à me faire comprendre 
que cette mystérieuse conduite de la divine Providence 
est en vue d'un plus grand bien. 
Mais, maintenant, ô ma céleste Protectrice, 
j'ai agi envers vous comme un enfant vis-à-vis de sa Mère bien-aimée, 
je vous ai fait connaître mes souffrances et mes craintes, 
mes peines, mes tentations, ma faiblesse, mes périls ;
 je me jette dans vos bras, je m'abandonne à vous,
 je sais que vous ne me laisserez pas périr. 
Ô Notre-Dame du Sacré-Cœur, 
de nouveau je vous conjure d'écouter ma prière 
et de m'accorder toutes les grâces que j'ai sollicitées pendant cette neuvaine ; 
étendez votre protection sur moi 
et sur toutes les personnes que je vous ai tant de fois recommandées, 
 obtenez-nous du Cœur de Jésus 
le bonheur de l'aimer ici-bas et de régner avec lui dans le ciel !  
Ainsi soit-il !




Souvenez-Vous, ô Notre-Dame du Sacré-Cœur,
de l’ineffable pouvoir que votre divin Fils
vous a donné sur son Cœur adorable.
Pleins de confiance en vos mérites,
nous venons implorer votre protection.
Ô céleste Trésorière du Cœur de Jésus,
de ce Cœur qui est la source intarissable de toutes les grâces,
et que vous pouvez ouvrir à votre gré
pour répandre sur les hommes
tous les trésors d’amour et de miséricorde,
de lumière et de salut qu’il renferme,
accordez-nous, nous vous en conjurons,
les faveurs que nous sollicitons...
Non, nous ne pouvons essuyer de refus,
et puisque vous êtes notre Mère,
ô Notre-Dame du Sacré-Cœur,
accueillez favorablement nos prières et daignez les exaucer.

Ainsi soit-il.




LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=GXXg5x1oyZ4






 

 


LITANIES de NOTRE-DAME du SACRÉ-CŒUR




Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
 
Jésus, écoutez-nous.
Jésus, exaucez-nous.
 
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde,
qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
 
Cœur-Sacré de Jésus, ayez pitié de nous.
 
Notre-Dame du Sacré-Cœur, priez pour nous.
Notre-Dame du Sacré-Cœur, Reine de la paix et de la clémence,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, dispensatrice des dons de Dieu,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, conquérante des cœurs,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, Mère de miséricorde,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, Mère de la divine grâce,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, doux présent du Ciel,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, souveraine bienfaitrice,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, trésorière incomparable,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, auguste médiatrice,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, secours assuré dans tous les périls,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, assistance de ceux qui sont abandonnés,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, Mère des orphelins et des délaissés,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, Espérance des désespérés,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, 
vous que les générations bénissent,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, 
vous dont la suavité dépasse la douceur du miel,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, 
vous dont les prières commandent au Tout-Puissant,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, 
terre bénie qui avez produit le Fruit de vie,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, 
lis immaculé dont les parfums embaument l’univers,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, 
fontaine mystérieuse,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, 
sûr asile contre tous les dangers du monde,
Notre-Dame du Sacré-Cœur, 
la plus pure et la plus aimable des créatures,
 
Daignez agréer nos louanges et exaucer nos vœux, ô Notre-Dame du Sacré-Cœur !
Que le Ciel vous révère, 
Que la terre publie vos bienfaits,
Que la jeunesse s’abrite sous votre manteau virginal,
Que les mères vous confient leurs familles,
Que les vieillards vous invoquent et vous bénissent,
Convertissez les pécheurs les plus endurcis,
Triomphez de l’insensibilité de nos cœurs,
Faites couler de nos yeux les larmes du repentir,
Soyez notre armure quand Satan nous assiège,
Daignez nous aider à sanctifier nos peines,
Daignez bénir et féconder nos travaux,
Daignez partout nous garder sous votre égide,
Que dans nos chutes nous ne vous oubliions jamais,
Laissez-vous attendrir par nos plaies, nos dangers et nos maux,
Daigne votre charité nous ouvrir vos bras pour refuge,
Daigne votre compassion couvrir nos fautes,
Daigne votre tendresse ne nous abandonner jamais,
Daigne votre humilité vaincre notre orgueil,
Daigne votre amour nous conduire au Cœur de Jésus,
Daigne votre prière nous assister à notre dernière heure,
Daigne votre défense nous protéger au Tribunal de Dieu,
Conservez-nous notre souverain Pontife-Roi,
Conservez la foi à la France qui vous aime,
Dirigez les Évêques et le Clergé dans les voies de la sainteté,
Protégez l’Europe catholique contre les efforts de l’impiété,
Ramenez à l’Église de Jésus-Christ les hérétiques et les schismatiques,
Faites briller la lumière de l’Évangile aux yeux des infidèles,
 
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, 
pardonnez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, 
exaucez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, 
ayez pitié de nous Seigneur.

V./ Priez pour nous, ô puissante et invincible Dame du Sacré-Cœur,
R./ Afin que, par vous, ô sublime Espérance des désespérés, 

nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ, votre Fils.

Oraison

    Mon Dieu, qui avez voulu, 
pour le triomphe de votre miséricorde 
et le salut de nos âmes, 
donner à Marie, Vierge Immaculée, 
une souveraine puissance sur le Cœur de Jésus, 
accordez-nous, par ses prières et son intercession, 
la grâce de vivre et de mourir dans votre saint amour. 
Nous vous le demandons par le même Jésus-Christ, Notre-Seigneur. 
Ainsi soit-il.



http://www.montfort.kingeshop.com/Litanies-de-N-D-du-Sacre-C%C5%93ur-cbaaaaala.asp




SOURCE : "Litanies de Notre-Dame du Sacré-Cœur",
disponible sur notre petite boutique catholique en ligne ici :
http://www.montfort.kingeshop.com/Litanies-de-N-D-du-Sacre-C%C5%93ur-cbaaaaala.asp






 

 

 

* * *

 

 

LOURDES HISTORIQUE

  sur les Ave Maria de Lourdes & Fatima



  LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=NnEML8zJDEc

 

Interprète : Gilbert Chevalier (aveugle) 
Enregistrement : avril-mai 2016



Fichier PDF 
du Cantique de Procession de Lourdes ici :
 
 




LITANIES de NOTRE-DAME de LOURDES, ici :


 http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/02/sainte-bernadette-18-fevrier.html



* * *



LA FERMETÉ DE L’ESPÉRANCE

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)



   
LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=1k97JK2y9pk

 

Chant : Jean-Myriam Chevalier
 
Mélodie & Orgue : Gilbert Chevalier (aveugle) 

  Enregistrement : 25 mai 2016

 

  1- Je suis la vertu d’Espérance,
Qui fait qu’on attend du Seigneur
La grâce et puis sa récompense
Par les mérites du Sauveur.

2- Je suis cette ancre ferme et stable
Qui fixe l’instabilité,
Cette colonne inébranlable
Qui soutient toute sainteté.

3- Je tire toutes mes richesses
D’un Dieu tout plein de vérité,
Fidèle à toutes ses promesses,
Dans le temps et l’éternité.

4- Voici ce qui me rend bien grande :
Dieu veut que l’homme espère en lui ;
Il crie, il répète, il demande :
« Mortel, mets en moi ton appui ! »

5- « Je t’aime comme mon ouvrage,
Je suis ton Dieu, je suis ton Roi ;
Espère en moi : voilà l’hommage
Que tu ne dois rendre qu’à moi !

6- « Je ne veux pas que tu périsses,
Je suis ton ami, je suis bon,
Je veux que tu te convertisses
Et que tu demandes pardon. »

7- Chrétien, Dieu même est votre Père :
Espérez en sa charité !
Est un grand fou, qui désespère
De sa paternelle bonté.

8- Jésus est votre ami fidèle,
Votre Sauveur et votre Époux.
« C’est moi, dit-il, je vous appelle :
Ne craignez rien, confiez-vous. »

9- Marie est votre bonne Mère
Et le refuge du pécheur :
Espérez tout de sa prière,
Attendez tout de sa faveur.

10- Tant de bienfaits inénarrables
Dont Dieu vous comble tous les jours
Sont des motifs incontestables
Pour espérer en son secours.

11- L’espoir peut-il être frivole
Dans ce que Dieu même a promis ?
Il est fidèle à sa parole,
Il est le meilleur des amis.

12- Quiconque a mis sa confiance
En Dieu, n’a point été confus,
Dieu même a mis surabondance,
L’homme a toujours reçu de plus.

13- Je rends une âme inébranlable
Comme une tour, comme un rocher :
L’ennemi le plus redoutable
Ne peut pas la faire broncher.

14- On jette l’ancre dans l’orage
Afin de ne pas submerger ;
Je suis l’ancre de l’homme sage
Au milieu du plus grand danger.

15- Avec moi tout devient facile :
On est content, on est joyeux,
On est un aigle, on est agile,
On a des ailes pour les cieux.

16- Par moi l’homme change sa force
En la force du Tout-Puissant ;
Avec lui-même il fait divorce,
Et puis il devient agissant.

17- Tous les martyrs, à ma présence,
Riaient dans leurs maux les plus grands :
Je leur montrais leur récompense,
Ils surmontaient tous les tyrans.

18- Je ne recherche que la grâce
Et les biens de l’éternité,
Et je méprise ce qui passe
Comme une pure vanité.

19- « Maudit est l’homme, dit Dieu même,
Qui met son appui dans la chair ! » 
Dans sa vie il est anathème,
À sa mort il tombe en enfer.

20- C’est une folie imprudente
Que de s’appuyer sur les eaux.
La créature est inconstante
Comme les eaux et les roseaux.

21- L’homme n’est de nulle durée :
C’est un vent qu’on ne peut garder,
C’est une écume bien parée.
On est bien fou de s’y fonder !

22- Tout trompe ici-bas le pauvre homme,
Souvent lui-même est un trompeur.
C’est un imposteur, un fantôme,
S’il n’espère dans le Seigneur.

23- Si Dieu n’est pas de la partie
Pour consoler un affligé,
En vain sur l’homme l’on s’appuie,
On n’en peut être soulagé.

24- Je m’appuie en Dieu sans partage
Et non sur des appuis humains,
Mais, si l’homme m’aide et soulage,
Je ne fais qu’emprunter ses mains.

25- Ne fondez rien sur vos misères :
Chez vous rien n’est fort, rien n’est grand !
Mais sur le Père des lumières
De qui tout don parfait descend.

26- Espérez tout de sa clémence :
Le temporel et l’éternel,
Puisqu’il prend par sa Providence
Un soin de vous tout paternel.

27- Rien ne lui fait plus grande injure
Que de désespérer de lui ;
Car, comme il est bon par nature,
Quand il pardonne, il est ravi.

28- Faites votre salut en crainte,
Sans tomber dans le désespoir ;
Joignez-y l’espérance sainte,
Mais sans trop vous en prévaloir.

29- Sans tarder, renoncez au monde
Trompeur, inconstant et malin,
Et que votre espoir ne se fonde
Qu’en Dieu qui vous tient en sa main.

30- Pour avoir cette confiance
Et cet appui dans le Seigneur,
Conservez bien votre innocence,
Ayez la pureté de cœur.

31- Dites : « Dieu même est mon bon Père,
Et je lui crie : Abba Pater !
Marie est ma très douce Mère,
Je n’irai jamais en enfer. »

32- Quand, par faiblesse ou par malice,
Vous péchez, vous tombez à bas,
Priez Dieu qu’il vous soit propice,
Et ne vous désespérez pas.

33- Embrassez sa miséricorde,
Noyez dans son Sang vos péchés.
Il est toujours bon, il accorde
Toute indulgence aux cœurs touchés.

34- Imitez la Vierge fidèle,
Occupez-vous à la servir :
Mettez-votre espérance en elle,
Et vous ne pouvez pas périr !

35- « Seigneur, pour certain, ma malice
Est moindre que votre bonté.
J’espère en vous, avec justice,
Sans crainte d’être rebuté.

36- « J’espère en vous comme mes pères,
Et vous m’exaucerez comme eux.
Si j’ai de plus grandes misères,
Vous en serez plus glorieux.

37- « Quand vous auriez en main la foudre
Prête à m’écraser sous ses coups,
Je ne pourrais pas me résoudre
À ne pas espérer en vous.

38- « J’espère en vous contre espérance,
Quand j’en devrais perdre le jour,
Si vous ne m’en faites défense ;
Mais non, je connais votre amour !

39- « Ma confiance est toute entière !
Pardon si c’est témérité,
Faites-moi tout comme j’espère
En votre douce charité.

40- « J’espère ici-bas votre grâce,
Les biens de l’âme et ceux du corps ;
J’espère vous voir face à face
Et jouir de tous vos trésors.

41- « Et par Jésus, et par Marie,
En vous, Seigneur, j’espère en paix :
J’espérerai toute ma vie
Et je ne périrai jamais ! »

DIEU SEUL
 

 

* * *



  AMOUR à JÉSUS-EUCHARISTIE

"Ciel, ciel ! oh, quel bonheur !"

(cantique pour missions & retraites)

 

 LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=rvxSl68f2z4


 Interprète : Jean-Myriam Chevalier
Enregistrement : 2011



http://www.montfort.kingeshop.com/L-Eucharistie-cbaaaabPa.asp




Une autre version plus travaillée de ce cantique et interprétée à deux voix
est disponible sur notre petite boutique catholique en ligne ici :
2- Téléchargement MP3 :

 

R./ Ciel, ciel ! oh, quel bonheur !
Oui, c'est mon Roi, c'est mon Dieu, je l'adore.
Ciel, ciel ! oh, quel bonheur !
De son amour je sens brûler mon cœur.

 

1- Jésus quitte son trône
Pour visiter mon cœur.
Il voile sa couronne
Et cache sa grandeur.

2- Ô Jésus, quel abîme
De douceur, de bonté !
Vous oubliez mon crime
Et mon indignité.

3- Ô Dieu de l'innocence,
Que suis-je devant vous ?
Je n'ai rien qui n'offense
Vos yeux purs et jaloux.

4- Je suis votre conquête,
Commandez en vainqueur ;
Glorieuse défaite,
Vous êtes mon bonheur.

5- Mon âme s'est donnée
À l'aimable Jésus.
À son Cœur enchaînée,
Elle ne fuira plus.

6- C'est assez me poursuivre,
Vous m'avez su charmer ;
Que je cesse de vivre
Si je cesse d'aimer.

7- Amour pur, amour tendre,
Le cœur qui t'a goûté
Ne doit plus rien attendre
Que l'immortalité.

 

http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/12/la-communion-spirituelle.html


« Ô Jésus, présent dans la Sainte Eucharistie,
je vous adore et je vous désire.
Venez dans mon cœur par votre grâce,

en attendant d’y venir par votre Sacrement. »

Comment faire la COMMUNION SPIRITUELLE ?
Saint Alphonse vous répond ici :
http://montfortajpm.blogspot.fr/p/premiers-vendredis-samedis-du-mois.html




* * *

 

Ici prend fin la série des Dernières mises en ligne comprenant 190 articles.

Si vous souhaitez être au courant des nouvelles parutions au jour le jour :

A) Abonnez-vous aux deux chaînes YouTube :
https://www.youtube.com/user/montfortkingeshop 
(Vous trouverez le lien de téléchargement des vidéos toujours au début de leur descriptif.)
&
https://www.youtube.com/channel/UCWMVXeonX39D7hVS-EYCAUw


Le cas échéant, un lien dans le descriptif des différentes vidéos 
vous indiquera où trouver les Paroles des Cantiques, 
à moins qu'elles n'y soient mises intégralement.


B) Suivez les quatre comptes suivants sur le site Gloria.tv :
1- https://gloria.tv/GChevalier
2- https://gloria.tv/AJPM
3- https://gloria.tv/Montfort%20AJPM
4- https://gloria.tv/montfort.kingeshop.com





SOMMAIRE des 2000 CANTIQUES et plus :
http://montfortajpm.blogspot.fr/p/sommaire-des-2000-cantiques-et-plus.html






Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"