mardi 24 mai 2016

Dernières mises en ligne _ Sts Donatien & Rogatien, Esther & Mardochée

183

« Quelque souillé que soit un pécheur, 
notre grande Reine Marie est loin de le repousser. 
Dès que ce malheureux réclame son assistance, 
elle ne dédaigne pas d’étendre la main 
pour l’arracher à sa perte, 
car elle sauve tous ceux qui recourent à elle. »

(Saint Bernard)


LIENS de TÉLÉCHARGEMENT des PDF de CANTIQUES & PAROLES de SAINTS


* * *



« À Nantes en Bretagne,
les saints martyrs Donatien et Rogatien, frères,
qui, sous l'empereur Dioclétien,
ayant été mis en prison,
puis étendus et déchirés sur le chevalet,
ensuite percés d'un coup de lance,
à cause de leur constance dans la foi, 
eurent enfin la tête tranchée. »

(Le Martyrologe Romain au 24 mai)




Saint Donatien & Saint Rogatien,

Patrons célestes de la ville et du diocèse de Nantes,

priez pour nous.



Les Actes des Saints Rogatien (qui fut baptisé dans son sang) et Donatien, 
sont disponibles ici à partir de la page 415 :
https://gloria.tv/album/UjKzPoRcoKE81GwKSRm2gHxsL/record/M3zTi3b6fHRr2pLZh6iMYYjar

Q.280- Si le Baptême est nécessaire à tous, 

personne donc ne peut être sauvé sans le Baptême ?
R. Sans le Baptême, personne ne peut être sauvé ; 

toutefois, lorsque le Baptême de l’eau ne peut être reçu, 
il suffit du Baptême de sang — martyre souffert pour Jésus-Christ, — 
ou du Baptême de désir — amour de charité, 
désireux des moyens de salut institués par Jésus-Christ.
( CATÉCHISME de la DOCTRINE CHRÉTIENNE, publié par ordre de St Pie X en 1912 )

 

 

LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

 http://www.mp3tunes.tk/download?v=d7wpRzeVJZQ

 

 PAROLES ici :

http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/05/la-tres-sainte-trinite-notre-dame-de-la.html


 

 





En Orient,
sainte Esther,
femme d'Assuérus, roi de Perse
et son oncle, saint Mardochée.

(fêtés le 24 mai)




* * *


NEUVAINE à NOTRE-DAME du SACRÉ-CŒUR

(fêtée le 31 mai)

 

 

DEUXIÈME JOUR :

La meilleure Avocate

 

  « Pleins de confiance en vos mérites. »

 


Ô Marie, pour obtenir une grâce,
nos mérites ne nous sont pas de grande utilité,
car ils sont faibles, peu nombreux, et souvent, hélas !
ensevelis dans nos fautes de chaque jour.
Il est donc nécessaire de choisir une avocate
qui puisse plaider efficacement pour nous auprès de Notre-Seigneur Jésus-Christ.
Cette avocate, c'est vous, ô Notre-Dame du Sacré-Cœur !
Enfants d'Ève, malheureux exilés, nous élevons nos cris vers vous.
Nous soupirons vers vous,
gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.
Oh ! de grâce, notre Avocate,
tournez vers nous vos regards pleins de miséricorde.
À vous seule, vous avez plus de mérites que tous les Saints ensembles.
Immense est votre amour pour nous,
 toute-puissante est votre prière,
sans refus est votre demande.
Courage donc, ô mon âme !...
précieuse est la grâce que tu sollicites,
plus précieuse encore la protection dont t'environne Marie.
Jette-toi dans ses bras maternels et dis-lui :
« Ô ma Mère, daignez-nous venir en aide !
 Je ne vois personne plus digne que vous de parler au Cœur de Jésus ;
je ne connais pas de miséricorde au-dessus de la vôtre, après celle de Jésus,
pour prendre nos intérêts et faire triompher notre cause. »
Nous implorons donc votre généreuse assistance,
ô notre bien-aimée Souveraine !
Jetez un voile sur nos indignités,
couvrez-nous, nous vous en conjurons, du manteau de vos vertus ;
revêtez-nous de vos mérites innombrables.
Nous vous le demandons,
au nom de l'amour ardent
que vous avez toujours eu pour votre divin Fils,
au nom du dévouement sans bornes
 que vous lui avez constamment témoigné,
et surtout au nom de la part abondante
que vous avez prise aux angoisses et aux cruelles amertumes de son Cœur.




Souvenez-Vous, ô Notre-Dame du Sacré-Cœur,
de l’ineffable pouvoir que votre divin Fils
vous a donné sur son Cœur adorable.
Pleins de confiance en vos mérites,
nous venons implorer votre protection.
Ô céleste Trésorière du Cœur de Jésus,
de ce Cœur qui est la source intarissable de toutes les grâces,
et que vous pouvez ouvrir à votre gré
pour répandre sur les hommes
tous les trésors d’amour et de miséricorde,
de lumière et de salut qu’il renferme,
accordez-nous, nous vous en conjurons,
les faveurs que nous sollicitons...
Non, nous ne pouvons essuyer de refus,
et puisque vous êtes notre Mère,
ô Notre-Dame du Sacré-Cœur,
accueillez favorablement nos prières
et daignez les exaucer.

Ainsi soit-il.




LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=cG-5_CJZSyk



http://www.montfort.kingeshop.com/Prieres-V-VI-2-CD-cbaaaabFa.asp


La version améliorée de cette prière chantée
  est disponible sur notre petite boutique catholique en ligne ici :
 1- CD "Prières V-VI" (plage 1 du CD II) :
 http://www.montfort.kingeshop.com/Prieres-V-VI-2-CD-cbaaaabFa.asp
2- Téléchargement MP3 :




* * *


RÉSOLUTIONS

"Mon cœur, en ce jour solennel"

(cantique pour missions & retraites)

 



 LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=zfBkWn7-xaM


 Interprète : Jean-Myriam Chevalier
Enregistrement : 2012



http://www.montfort.kingeshop.com/L-Eucharistie-cbaaaabPa.asp





Une autre version plus travaillée de ce cantique et interprétée à deux voix
est disponible sur notre petite boutique catholique en ligne ici :
2- Téléchargement MP3 :

 

 

1- Mon cœur, en ce jour solennel,
Il faut enfin choisir un maître :
Balancer serait criminel,
Quand Dieu seul est digne de l'être.

R.1/ C'en est donc fait, ô Dieu Sauveur,
À vous seul je donne mon cœur.
(bis)


2- À qui doit-il appartenir
Ce cœur qui vous doit l'existence,
Que vous avez daigné nourrir
De votre immortelle substance ?

3- À chercher la félicité,
Hélas ! en vain je me consume ;
Loin de vous tout est vanité,
Déplaisir, tristesse, amertume.

4- Vous seul pouvez me rendre heureux ;
Je le sens, oui, votre présence
A pleinement comblé mes vœux
Et fixé ma longue inconstance.

5- Que sont tous les biens d'ici-bas ?
Qu'ils ont peu de valeur réelle !
Tous ensemble ils ne peuvent pas
Satisfaire une âme immortelle.

6- Que puis-je désirer de plus ?
Je possède mon Dieu lui-même !
Ah ! tous les biens sont superflus,
Quand on jouit du bien suprême.

R.2/ S'il le faut, nous saurons souffrir ;
Nous saurons souffrir,
Plutôt qu'abjurer la foi du Divin Roi.
S'il le faut, nous saurons souffrir ;
Nous saurons souffrir,
Nous saurons mourir !


7- En vain, trop séduisants plaisirs,
Vous faites briller tous vos charmes ;
Vous trompez toujours nos désirs
Et vous finissez par des larmes.

8- Le monde prétend, à tout prix,
Qu'à suivre ses lois je m'engage ;
Tu n'obtiendras que mon mépris,
Monde aussi trompeur que volage.

9- Vous m'avez dit avec douceur :
« Mon enfant, prends mon joug aimable ;
Quand on le porte avec ardeur,
Il est léger, doux, agréable. »

10- Qu'ils sont étonnants vos bienfaits !
Leur grandeur fait mon impuissance ;
Ah ! comment pourrai-je jamais
Acquitter ma reconnaissance ?

11- Vous voulez bien me demander
De mon cœur la chétive offrande ;
Hésiterai-je d'accorder
Ce que le Tout-Puissant demande ?

 

R.1/ C'en est donc fait, ô Dieu Sauveur,
À vous seul je donne mon cœur.
(bis)


12- Oui, ce cœur vous est consacré ;
Je veux que toujours il vous aime.
J'en atteste le don sacré
Qu'il tient de votre amour extrême.

 

R.2/ S'il le faut, nous saurons souffrir ;
Nous saurons souffrir,
Plutôt qu'abjurer la foi du Divin Roi.
S'il le faut, nous saurons souffrir ;
Nous saurons souffrir,
Nous saurons mourir !





* * *


 

ROSAIRE ENTIER

  sur les Ave Maria de Lourdes & Fatima

(quatrième version)



  LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=VmqwX-ZzdfI

 

Interprète : Gilbert Chevalier (aveugle) 
Enregistrement : mars 2016













* * *

 


L'EUCHARISTIE

"Oh ! l'auguste Sacrement"

  (cantique pour missions & retraites)

 



 LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=IQ_yNskr62E


 Interprète : Jean-Myriam Chevalier
Enregistrement : 2011



http://www.montfort.kingeshop.com/L-Eucharistie-cbaaaabPa.asp





Une autre version plus travaillée de ce cantique et interprétée à deux voix
est disponible sur notre petite boutique catholique en ligne ici :
2- Téléchargement MP3 :

 

 

  1- Oh ! l'auguste Sacrement
Où Dieu nous sert d'aliment !
J'y crois présent Jésus-Christ,
Puisque lui-même l'a dit.

R.1/ (couplets impairs)
Oui, sous l'humble hostie,
J'adore Dieu, vrai Pain de vie.
(bis)

2- Aux prêtres donnant sa loi,
Il dit : Faites comme moi ;
C'est mon Corps livré pour vous,
C'est mon Sang, buvez-en tous.

R.2/ (couplets pairs)
Ô Jésus, venez à moi
Dans l'Eucharistie !
Je vous ai donné ma foi,
Mon cœur et ma vie.


3- Dans la consécration,
Le prêtre parle en son nom ;
Aussitôt et chaque fois
Jésus se rend à sa voix.

4- Ainsi, sans quitter le Ciel,
Il réside sur l'autel ;
Il fait ici son séjour
Pour contenter son amour.

5- Le pain, le vin n'y sont plus :
C'est le vrai Corps de Jésus ;
Son Corps tient le lieu du pain,
Son Sang tient le lieu du vin.

6- Il en reste la couleur,
La forme, le goût, l'odeur ;
Mais sous ces faibles dehors,
On a son Sang et son Corps.

7- Ne demandons pas comment,
Soumettons-nous seulement ;
Si nos sens peuvent errer,
La foi doit nous rassurer.

8- Également on reçoit,
Sous quelque espèce qu'il soit,
Avec sa divinité,
Toute son humanité.

9- Qui le prend indignement,
Mange et boit son jugement ;
C'est le crime de Judas,
Le plus noir des attentats.

10- Qui lui prépare son cœur,
Trouve en lui le vrai bonheur ;
S'unissant à Jésus-Christ,
Il devient un même esprit.

11- Jésus est le Roi des rois ;
Adorons-le sur la Croix,
Adorons-le dans le Ciel,
Adorons-le sur l'Autel.

12- Adorons, louons, aimons
 

Le Seigneur dans tous ses dons.
Surtout n'oublions jamais
L'abrégé de ses bienfaits.





* * *

ADIEU AU MONDE INSENSÉ

2ère version

du troisième Intégral

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)





LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=ppW3HPpDD7U



Interprète : Gilbert Chevalier (aveugle) 
Enregistrement : 2014




1- Adieu, monde trompeur !
Je te dis : Anathème !
Avec Dieu, mon Sauveur,
Que je sers et que j’aime.
Ministre de Satan, Dieu t’a maudit, Dieu t’a maudit sur terre !
Je veux aussi, pour l’imiter, te déclarer la guerre !

2- C’est Satan qui t’apprend
Ta ruse et ta malice :
Contre le Tout-Puissant
Tu fais régner le vice,
Tu lui résistes en tout ! Il veut guérir, il veut sauver nos âmes :
Tu les séduis, tu les corromps, tu les conduis aux flammes !

3- « Souffrez, dit Jésus-Christ,
Si l’on vous persécute,
Si chacun vous maudit,
Vous maltraite ou rebute. »
Ceux-là, dis-tu, sont fous. Ô francs poltrons, tirez, tirez vengeance :
En gens de cœur, en gens d’honneur, vengez cette insolence !

4- Dieu répète cent fois :
« Heureux celui qui pleure !
Il faut porter sa croix
Et se vaincre à toute heure. »
Porter la croix, dis-tu, pleurer, souffrir, se faire mal, folie !
Rire et danser, boire et manger, vivants, voilà la vie !

5- « Bienheureux l’innocent
Qui souffre l’indigence ;
Malheureux le méchant
Qui vit dans l’abondance. »
Ne manquons point, dis-tu, soyons prudents, sortons de la poussière :
Le bonheur est de s’enrichir pour faire bonne chère.

6- Tu n’as pour le prochain
Qu’un cœur impitoyable !
Tu n’as que du dédain
Du pauvre misérable ;
S’il vient te demander, tu lui réponds : « Vas-t’en, coquin, travaille !
Qui m’a donné cet importun ? Je n’ai double ni maille ! »

7- Ô monde, réponds-moi,
N’est-il pas véritable
Que Dieu se trompe, ou toi ?
Mais, hélas ! détestable !
Ton mal ne peut guérir, car le démon, qui t’instruit et t’anime,
Te rend toujours aveugle et sourd et ferme dans le crime !

8- Ton abord est pompeux,
Montrant un beau visage
À tous ceux que tu veux
Réduire en esclavage.
Tu promets sans tenir, tu séduis tout par ruse et par finesse,
Tu fais mourir, tu fais périr tous ceux que tu caresses !

9- Tes souris sont mortels,
Tes biens sont en figure,
Tes plaisirs sont charnels
Et ta joie est impure.
Ceux qui t’ont mieux servi n’ont, à la fin, qu’un repentir pour gage,
Et pour jamais, et pour jamais un enfer pour partage !

10- Ton argent est ton roi,
Le Démon est ton père,
Ton plaisir est ta loi,
Et ta chair est ta mère.
Mais qu’apprends-tu chez toi ? La vanité, l’iniquité, le crime !
Ceux qui le font plus finement sont plus dans ton estime.

11- Le péché n’est, dis-tu,
Qu’une galanterie ;
Tu traites la vertu
D’une bigoterie.
Selon toi, la douceur, c’est lâcheté ; l’humilité, bassesse ;
Faire oraison, rusticité ; craindre l’enfer, faiblesse.

12- On nomme ton palais
L’infâme Babylone,
Où finement tu mets
Le Démon sur le trône.
Là, ton qu'en dira-t-on, tes bons repas, tes faux plaisirs, ta gloire,
Tes jeux, ton vin et ton argent te font chanter victoire.

13- Ô grand Dieu, levez-vous !
Prenez, prenez les armes,
Pour combattre avec nous
Le monde avec ses charmes.
« Confiez-vous, mon fils : je l’ai vaincu, vous le vaincrez de même ;
Il m’a haï, et s’il vous hait, c’est donc que je vous aime !

14- « Prenez tous mon parti
Contre ce détestable !
C’est Satan travesti
Pour se rendre agréable.
Chrétien, soyez prudent, je n’ai qu’horreur pour les grandeurs qu’il vante :
Aimez, cherchez tout l’opposé de ce dont il vous tente.

15- « Ah ! mondain, jusqu’à quand
Aimerez-vous le monde
Qui passe en un instant ?
Fuyez, quoiqu’il en gronde !
C’est un serpent rusé : fuyez, fuyez, ou vous mourrez, mon frère ;
Son abord plaît, mais tôt ou tard son doux poison opère. »

16- Nous voulons, ô Seigneur,
Marcher sous votre enseigne
Contre cet enchanteur,
Quoiqu’il gronde et se plaigne.
Oh ! qu’il est glorieux, oh ! qu’il est doux, oh ! qu’il est doux, bon Maître,
De vous avoir pour notre Chef pour combattre ce traître !

17- Malheureux monde, adieu !
Plus méchant qu’un athée
Qui n’a ni foi, ni Dieu,
Plus changeant qu’un Prothée,
Plus rusé qu’un serpent : adieu maudit ! adieu maudit, impie !
Nous méprisons, nous détestons, nous condamnons ta vie !




* * *


OH ! VIENS JÉSUS !

"Jésus, jusques à quand durera ton absence ?"

(cantique pour missions & retraites)

 


 LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=tQafy6I1heU


 Interprète : Jean-Myriam Chevalier
Enregistrement : 2011



http://www.montfort.kingeshop.com/L-Eucharistie-cbaaaabPa.asp





Une autre version plus travaillée de ce cantique et interprétée à deux voix
est disponible sur notre petite boutique catholique en ligne ici :
2- Téléchargement MP3 :

 

 

1- Jésus, jusques à quand durera ton absence ?
Ton cœur n'entend-il plus la voix de mon amour ?
Ma tristesse t'implore et la nuit et le jour,
Et mes pleurs devant toi coulent dans le silence.

R./ Oh ! viens Jésus !
Ne tarde plus :
C'est par Marie
Que je t'en prie.
Oh ! viens Jésus ! Ma joie à moi,
Tu le sais bien, Jésus, c'est toi ! (bis)

2- Loin de toi tous les biens ne sont rien pour mon âme :
Non, rien sans ton amour ne me plaît ici-bas.
Tu peux tout me ravir, je ne résiste pas ;
Mais rends-moi ton amour, ta douce et pure flamme.

3- Quand l'orage a passé, la fleur de la prairie,
Que flétrit la fureur de l'aquilon cruel,
Relève avec espoir sa tige vers le ciel
Et puise à sa lumière une nouvelle vie.

4- Mon père et mon pasteur, mon guide et ma lumière,
Sauveur compatissant, ami cher entre tous,
Des frères le plus tendre, incomparable époux :
Sinon toi, qui cherché-je au ciel et sur la terre ?

5- Mon cœur las de l'exil aspire à la patrie :
Que la terre me pèse à l'aspect de ton ciel !
Là je m'enivrerai d'un bonheur éternel,
Là tu te montreras à mon âme ravie !

 

http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/12/la-communion-spirituelle.html


« Ô Jésus, présent dans la Sainte Eucharistie,
je vous adore et je vous désire.
Venez dans mon cœur par votre grâce,

en attendant d’y venir par votre Sacrement. »

Comment faire la COMMUNION SPIRITUELLE ?
Saint Alphonse vous répond ici :







Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"