mercredi 18 mai 2016

Dernières mises en ligne _ St Pascal Baylon, St Félix de Cantalice

179

« La Croix semble lourde 
à quiconque la traîne malgré soi ; 
mais celui qui l’embrasse de bon cœur 
ne la sent pas. »

(Sainte Thérèse d’Avila)


« À Villa-Réal, en Espagne,
saint Pascal Baylon,
de l'Ordre des Frères Mineurs, confesseur,
homme d'une innocence et d'une pénitence admirables.
Le Pape Léon XIII l'a déclaré Patron céleste des congrès eucharistiques
et des confréries du Très Saint-Sacrement. »

(Le Martyrologe Romain au 17 mai)









« À Rome,
saint Félix de Cantalice,
confesseur de l'Ordre des Capucins,
remarquable par sa simplicité évangélique et sa charité.
Le Pape Clément XI l'a mis au nombre des Saints. »

(Le Martyrologe Romain au 18 mai)



* * *


MOIS de MARIE


 



LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=3h0-8W38EAk

 

 

  1- Écoutez, pauvres pécheurs, les bontés de Marie :
Elle m’a comblé de biens,
Et c’est d’elle que je tiens
La vie !  (ter)

2- Mes péchés n’ont mérité qu’une mort éternelle :
L’enfer m’est justement dû !
Je serais déjà perdu
Sans elle !  (ter)

3- Dieu prêt de me condamner, cette Mère très tendre
L’a tant prié, tant pressé,
Qu’il s’est vu comme forcé
D’attendre. (ter)

4- Qui concevra maintenant combien elle m’est bonne,
Qui publiera ses bontés
Et ses libéralités ?
Personne ! (ter)

5- Marie est tout mon soutien, dans ma grande misère !
Dans tous mes besoins pressants
Je lui dis, comme un enfant :
« Ma Mère ! » (ter)

6- Le démon me tente-t-il avec toute sa suite ?
Je l’invoque incontinent :
Au nom de Marie, il prend
La fuite ! (ter)

7- Elle me guide et conduit à la Vie éternelle :
Car dans les pas dangereux
Je tourne aussitôt les yeux
Vers elle ! (ter)

8- Voyant que je dois beaucoup, et toujours infidèle,
Elle se fait mon paiement,
Mon gage et mon supplément
Fidèle. (ter)

9- Si je souffre quelque mal, elle m’aide et soulage ;
Si je suis prêt d’abîmer,
Elle-même vient calmer
L’orage. (ter)

10- Si je tombe, ou suis tombé, si le démon me tente,
Elle vient d’un air bénin
Me tendre et m’offrir sa main
Puissante. (ter)

11- Elle m’inspire surtout une paix très profonde,
De l’amour pour son cher Fils,
De l’horreur et du mépris
Du monde. (ter)

12- Quelqu’un de vous, ô pécheurs, veut-il rompre sa chaîne
Et s’empêcher de périr ?
Qu’il vienne donc la servir :
Qu’il vienne ! (ter)

13- Qu’est-ce qui peut engager cette grande Princesse
À prendre soin d’un pécheur ?
C’est où l’amour de son Cœur
L’abaisse. (ter)

14- Si mes péchés très griefs, si ma misère extrême
N’ont point borné sa bonté,
Qu’il espère en sûreté
De même ! (ter)

15- Quelqu’un veut-il ressentir sa douceur maternelle ?
Qu’il l’imite fermement
Et qu’il lui soit constamment
Fidèle ! (ter)


Fichier PDF des Paroles de ce cantique ici :

http://www.montfortajpm.sitew.fr/fs/Root/cyr6r-Le_pecheur_converti_par_l_intercession_de_Marie_cantique_du_Pere_de_Montfort_.pdf
+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/cyr6r-Le_pecheur_converti_par_l_intercession_de_Marie_cantique_du_Pere_de_Montfort_.pdf




* * *


INVOCATION à l'ESPRIT-SAINT

- 1 -
"Venez, Esprit-Saint, pur amour"

 


 LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=maA8O2hcO9c


 Interprète : Jean-Myriam Chevalier
Enregistrement : 2010


1- Venez, Esprit-Saint, pur amour,
Descendez sur nous en ce jour,
Allumez par vos traits vainqueurs,
Le feu divin dans tous les cœurs.

R./ Vive le Seigneur,
Le Seigneur, le Seigneur,
Vive le Seigneur
Dans tous les cœurs.
(bis)


2- Grand Dieu, souverain Créateur,
Envoyez le Consolateur :
Vous verrez, malgré les enfers,
Se renouveler l'univers.



Autre version en duo
+ Autres Cantiques au Saint-Esprit à télécharger ici :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/05/la-pentecote.html




* * *

 

Les MYSTÈRES GLORIEUX du ROSAIRE

  sur les Ave Maria de Lourdes & Fatima




  LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=7BeHJS0jXz8

 

Interprète : Gilbert Chevalier (aveugle) 
Enregistrement : mars 2016




La Résurrection :
(la vie de la Foi)

11- Jésus, Roi de gloire,
    Vainqueur des enfers,
    Jésus, ta victoire
    A brisé nos fers !


R./ Ave, ave, ave Maria !
    Ave, ave, ave Maria !


ou

R./ Laudate, laudate,
    Laudate Mariam !
    Laudate, laudate,
    Laudate Mariam !

L’Ascension :
(le désir du Ciel)

12- En quittant la terre,
    Jésus glorieux
    Demande à son Père
    Notre place aux Cieux.

La Pentecôte :
(le courage chrétien)

13- Ô divine Flamme,
    Saint-Esprit, c’est Toi
    Qui répands dans l’âme
    L’amour et la foi !

L’Assomption :
(la grâce d’une bonne mort)

14- Le Ciel dans l’attente
    Bénit tes vertus :
    Monte triomphante,
    Mère de Jésus !

Le Couronnement
de Marie :
(la Confiance en Marie)

15- Ton Fils te couronne,
    Ô Reine des Cieux !
    Il forme ton trône
    D’Anges radieux.










* * *


LES LUMIÈRES DE LA FOI

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)



   
LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=CfuWdjDTXbQ 

 

Chant : Jean-Myriam Chevalier
 
Mélodie & Orgue : Gilbert Chevalier (aveugle) 

  Enregistrement : 15 mai 2016

 

  1- Je suis une lumière pure
Qui fait tout croire sûrement,
Dès lors que c’est Dieu qui l’assure
Et l’Église conjointement.

2- Je suis toute surnaturelle,
On ne m’apprend point par les sens ;
Je suis obscure, mais très belle,
Toute ma gloire est au-dedans.

3- Je suis la base inébranlable
De ce qu’on espère ici-bas,
Je suis l’argument admirable
De tout ce que l’on ne voit pas.

4- Je suis cette lampe luisante
Qui brille en un lieu ténébreux,
Je suis cette colonne ardente
Qui dans la nuit conduit aux cieux.

5- Je suis vraiment très nécessaire,
On ne voit Dieu que par la foi :
Aucun sans foi ne lui peut plaire,
Quand ce serait le plus grand roi.

6- Les sens font la bête charnelle,
La raison fait l’homme de bien ;
Mais moi je fais l’homme fidèle,
L’homme de Dieu, le bon chrétien.

6- Je suis la lumière de vie
Qui conduit à la vérité ;
Il faut ou que je sois suivie
Ou qu’on reste en l’obscurité.

7- C’est moi qui fais chanter victoire
À de pauvres petits enfants,
C’est moi qui mérite la gloire
À tous les fidèles croyants.

8- C’est moi qui frappe et qui terrasse
Le démon, ce prince orgueilleux ;
C’est moi qui lui résiste en face,
C’est moi qui le plonge en ses feux.

10- Je suis la victoire du monde,
Lequel a tant d’autorité.
Il faut que sur moi l’on se fonde
Pour en voir la malignité.

11- Je captive et je mortifie
La chair et ses désirs charnels,
En lui montrant dans l’autre vie
Les douceurs des biens éternels.

12- Je rends l’homme pur sans malice
Dans le corps, l’esprit et le cœur,
Et puis j’en fais un sacrifice
Agréable aux yeux du Seigneur.

13- Je rends l’âme souple à la grâce
Et la chair soumise à l’esprit,
Et je fais voir que ce qui passe
Trompe, souille, damne et périt.

14- Je tue et je détruis les vices
Par ma divine pureté.
Sur les vertus et les justices
J’ai droit et pleine autorité.

15- Je suis en Dieu toute-puissante,
J’obtiens de lui ce que je veux ;
Par ma force une âme innocente
Fait des prodiges merveilleux.

16- J’ai fait tous ces grands personnages
Qui commandaient aux éléments,
J’ai fait tous les plus grands ouvrages
De tous les lieux, de tous les temps.

17- Samuel forma le tonnerre,
Élie a mis l’air tout en feu,
Moïse entrouvrit mer et terre
Par la foi qu’ils avaient en Dieu.

18- L’un tire de l’eau d’une pierre,
Un autre arrête le soleil,
Tous ont la victoire sans guerre :
Ma force n’a rien de pareil.

19- C’est moi qui donnais l’allégresse
Aux apôtres persécutés,
Qui les faisais courir sans cesse
Malgré toutes difficultés.

20- Au milieu des plus grands supplices
Je faisais rire les martyrs :
Je leur donnais plus de délices
Que leur cœur n’avait de désirs.

21- Je leur faisais voir la couronne,
Les biens et les plaisirs des cieux,
Et que le Seigneur ne les donne
Qu’aux fidèles victorieux.

22- La Sainte Vierge n’est louée
Que pour sa foi dans le Seigneur :
C’est la foi qui l’a consacrée
La Mère de son Créateur.

23- Écoute, écoute, créature :
Dieu même s’est servi de moi
Dans la grâce et dans la nature.
J’étais son bras, j’étais sa loi.

24- Il demandait pour l’ordinaire :
« Vous serez guéri, croyez-vous ?
Sans la foi je ne veux rien faire,
Selon la foi je fais à tous. »

25- Je fais voir à l’âme fidèle
En un moment tout l’univers,
La mort et la vie éternelle,
Le ciel, la terre et les enfers.

26- Je suis la clef qui donne entrée
Aux mystères de Jésus-Christ,
Aux merveilles de l’empyrée,
Aux grands secrets du Saint-Esprit.

27- Je suis cette divine armure
Dont les vrais chrétiens sont armés,
Desquels, comme Dieu nous assure,
On éteint les traits enflammés.

28- Je suis le trésor ineffable
Du bon pauvre dans ces bas lieux.
Je suis l’avare misérable :
Nous nous détruisons tous les deux.

29- Je fais bien plus, qu’on le médite !
C’est moi qui fais les bienheureux,
Je fais sur terre leur mérite
Et leur degré de gloire aux cieux.

30- Je suis, dans l’Église visible,
Ferme appui de la vérité,
Très sainte, infaillible, invincible
Malgré tout l’enfer irrité.

31- Mon Église est l’universelle,
Soumise en tout à Jésus-Christ :
Il n’est point de salut hors d’elle,
Et qui lui résiste périt.

32- Je déteste tout hérétique,
Le juif, le turc et le païen,
L’apostat et le schismatique ;
Le seul catholique est mon bien !

33- Voici des motifs, qu’on appelle
Motifs de crédibilité,
Afin qu’on me soit plus fidèle
Comme à la pure vérité.

34- Mes vérités sont très croyables :
Par les saintes prédictions,
Par les miracles innombrables,
Par les belles conversions,

35- Par l’accord de tous les mystères,
Par la pureté de la loi,
Par les merveilleuses manières
Dont le monde a reçu la foi,

36- Par la fermeté de l’Église
Par les chocs de ses ennemis.
Croyez donc d’une foi soumise,
Et tous les biens vous sont promis.

37- Recherchez-moi dans l’Évangile :
Je suis cachée en tous ses mots.
Il faut un cœur humble et docile
Pour m’y découvrir en repos.

38- Apprenez quelle est ma pratique
Pour m’avoir dans ma pureté :
Croyez tout ; c’est être hérétique
De nier une vérité !

39- Croyez les vérités pratiques
Et celles qui ne le sont point.
Hélas! combien de catholiques
Sont hérétiques en ce point !

40- La foi simple est très belle et bonne,
D’un grand mérite et d’un grand prix :
Je ne veux pas que l’on raisonne
Sur les vérités que je dis.

41- Il faut croire avec grand courage,
Malgré la chair, malgré les sens,
Malgré le démon et sa rage,
Malgré le monde et ses tyrans.

42- Soit qu’on menace ou qu’on caresse,
Soit même qu’on en vienne aux mains,
Professez la foi sans faiblesse
Devant les plus grands libertins.

43- Je suis un cadavre sans âme
Quand je suis dans l’oisiveté ;
Je suis vive comme la flamme,
Mais je meurs sans la charité.

44- Gardez-vous d’une foi stérile
Qui croit tout et qui ne fait rien,
Mais vivez selon l’Évangile :
Croyez-le tout, faites-le bien !

45- Gardez-vous d’une tromperie
Qui croit de moment en moment :
On croit l’Évangile en partie,
On le fait imparfaitement.

46- Parmi des millions d’infidèles
Perdus par l’infidélité,
Rendez des grâces immortelles
D’avoir connu la vérité.

47- Fuyez les nouvelles doctrines
Et les hérétiques nouveaux :
Ils sèment des erreurs bien fines
Qui causent partout de grands maux.

48- Ne donnez pas créance aux fables,
Aux histoires sans fondement ;
Pour les histoires véritables,
Croyez-les, mais pieusement.

49- Contentez-vous de ma lumière,
Ne cherchez point les visions,
Et de l’Église votre Mère
Embrassez les décisions.

50- Croyez Jésus dans son Vicaire,
Dans tout ce qui touche à la foi,
Et prenez ce qu’il dit en chaire
Comme un oracle et sûre loi.

51- Le propre esprit est diabolique,
Défiez-vous de son éclat :
C’est lui qui forme l’hérétique,
Le schismatique et l’apostat.

52- Vous me rendrez beaucoup de gloire,
Si vous enseignez aux petits
Tout ce qu’ils doivent faire et croire
Pour acquérir le Paradis.

53- Faites souvent cette prière :
« Augmentez-moi la foi, Seigneur,
Afin qu’elle aille tout entière
De mon esprit jusqu’à mon cœur.

54- « Donnez-moi la foi simple et pure
Qui croit tout sans voir ni sentir,
Malgré les sens et la nature
En leur donnant le démentir.

55- « Priez pour moi, Vierge fidèle,
Augmentez ma foi seulement,
Afin qu’à la vie éternelle
Je vous voie en Dieu clairement.

56- « Je crois d’une foi très soumise
De tout mon cœur, sans contredit,
Tout ce que croit la sainte Église,
Parce que c’est Dieu qui l’a dit.

57- « Je crois ce que dit le Saint-Père,
Malgré les fins suppôts d’enfer,
Il est mon chef et ma lumière :
Je ne vois goutte, il voit très clair.

58- « Seigneur, en tout, je veux vous croire,
Mais augmentez toujours ma foi,
Afin que je voie en la gloire
Plus clairement ce que je crois.

59- « Faites gronder le doux tonnerre
De votre Évangile en tous lieux :
Que la foi par toute la terre
Rende votre Nom glorieux ! »

DIEU SEUL





Autres versions
+ Infaillibilité du Pape, ici :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/01/la-chaire-de-saint-pierre-rome-18.html




* * *

 

 

À l'ESPRIT-SAINT

ou

L'ÂME qui s'est DONNÉE ENTIÈREMENT à DIEU

(cantique de St Alphonse de Liguori)

  

 

https://gloria.tv/album/o7cyg42MJsD/audio/S68JpqAeVkf

(Audio [mp3] à télécharger !)

 

Chant : Jean-Myriam Chevalier
 
Accompagnement à l'orgue : Gilbert Chevalier (aveugle) 

  Enregistrement : 5 mai 2016

 

LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=gagV5L1yqJc

   

 

« Arrière, ô vain espoir, ô vain amour du monde !
Sois à qui te recherche, à qui sur toi se fonde.
Quitte à l'instant mon cœur, je ne suis plus à toi ;
Je ne veux plus chercher, je hais ta joie immonde.
Viens, ô Dieu de mon cœur ! viens, et détache-moi.  »




* * *



L’UTILITÉ des CANTIQUES

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)



  LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=2UT6GAGepRc

 

Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle) 
Enregistrement : 2010


1- Chantons, ma chère âme, chantons,
Faisons retentir nos cantons
D’une très sainte mélodie :
Le Ciel et tout nous y convie !

2- Notre grand Dieu toujours joyeux
Nous écoute du haut des Cieux,
Il aime beaucoup les cantiques :
Ce sont ses concerts angéliques.

3- Écoutons les anges chanter
Et chantons pour les imiter !
Ils sont anges par leurs louanges :
En chantant nous deviendrons anges.

4- Jour et nuit brûlant d’un saint feu,
Ils chantent les grandeurs de Dieu ;
Dieu même y prête les oreilles :
Chantons donc comme eux ses merveilles !

5- En chantant ils brûlent d’amour :
Chantons, brûlons à notre tour !
En chantant ils soufflent leurs flammes :
Chantons pour enflammer nos âmes !

6- Leurs airs font retentir les cieux,
Faisons un écho merveilleux :
Que tout chante et se réjouisse
Et que la terre au ciel s’unisse !

7- Chantons, mais chantons comme il faut
Pour chanter dans les Cieux plus haut :
Chantons, âme prédestinée,
Chantons pour être couronnée.

8- Mon cantique est désapprouvé
Du mondain et du réprouvé.
Tant mieux ! puisqu’il ne veut pas croire,
Sur lui je chanterai victoire.

9- Dieu veut que ses bons serviteurs
Chantent jour et nuit ses grandeurs :
Quand toute son Église chante,
Il triomphe à sa voix charmante.

10- Comme il est toujours bienheureux,
Il veut des serviteurs joyeux.
Le trouble le chasse d’une âme
Et la tristesse éteint la flamme.

11- Dieu fait chanter en tous les lieux
Le prêtre et le religieux :
Il leur fait chanter ses mystères
Les jours et les nuits même entières.

12- Il trouve un très parfait honneur
Dans leurs chants, s’ils partent du cœur.
Il veut qu’au plus lugubre office
On lui fasse ce sacrifice.

13- Les saints chrétiens des premiers temps
S’animaient au bien par leurs chants :
En chantant de divins cantiques
Ils devenaient tout séraphiques.

14- Le Saint-Esprit les y portait.
Souvent saint Paul leur répétait :
« Soyez joyeux, chantez, fidèles,
Quelques chansons spirituelles. »

15- Plusieurs fois les saints ont chanté,
C’est un secret de sainteté.
Marie a fait un beau cantique :
Chantons en prenant sa pratique.

16- Chantons donc, mais avec ferveur ;
Chantons, nous plairons au Seigneur ;
Chantons, nous lui donnerons gloire ;
Chantons, nous chanterons victoire !

17- Sachez qu’un cantique sacré
Rend notre esprit plus éclairé,
Chasse du cœur toute humeur noire
Et met Dieu dans notre mémoire.

18- Lorsque le cœur est abattu,
Le cantique porte vertu :
Chantez, malgré votre tristesse,
Et vous recevrez l’allégresse.

19- Le chant, ainsi qu’il est écrit,
Ouvre le cœur au Saint-Esprit :
Dieu descend dans un cœur qui chante
Et lui donne grâce abondante.

20- Le cantique charme nos maux
Et nous délasse en nos travaux :
C’est en chantant qu’on se dispose
À travailler à d’autre chose.

21- Le chant est un secret divin
Pour chasser tout esprit malin :
Un saint cantique que l’on chante
Le fait s’enfuir lorsqu’il nous tente.

22- Le monde a mêlé le péché
Dans des airs qu’il a recherchés :
Sa musique est l’apprentissage
De son plus fin libertinage.

23- Chantons et réparons l’honneur
Que ses chansons font au Seigneur :
Par de nouveaux airs de justice
Détruisons ceux de sa malice !

24- Chante, ivrogne, en buvant ton vin ;
Après avoir bu ce venin,
Va pleurer, va prendre avec rage
Le fiel des dragons pour breuvage !

25- Libertin, qu’il t’en coûtera
Pour ce vilain chant d’opéra !
Satan l’a fait par sa malice ;
En chantant tu lui rends service.

26- Avale, avale les poisons
De tes amoureuses chansons :
Un jour ces impures délices
Seront tes plus cruels supplices.

27- Le diable, par ce mot couvert,
Te fait rire, mais il te perd :
Il souffle ton chant, il t’enflamme
D’un tendre plaisir, mais infâme.

28- Tu prends un poison infernal
Et dis que ce n’est pas un mal :
Cette parole à double entente
Cache et fait ta perte évidente.

29- Tu nous appelles scrupuleux
Et nous t’appelons malheureux,
Car à ta chanson si plaisante
Tout le ciel pleure et l’enfer chante.

30- Loin de moi, chantres de Bacchus !
Loin de moi, chantres de Vénus !
Loin de moi, fins suppôts du diable !
Dont le malheur est déplorable.

31- Tu chantes cet air empesté
Devant tous pour être écouté,
Tu leur en apprends la cadence
Et tu corromps leur innocence.

32- Damne-toi si tu veux, mondain,
Mais ne damne pas ton prochain :
Il t’écoute, il apprend le crime,
Il le fait, il tombe en l’abîme.

33- Va, cloaque de saleté !
Vomir ailleurs l’impureté
Des chansons de tes amourettes
De tes paroles de fleurettes.

34- Amis de mon Dieu, tenons bon
Contre le monde et le démon :
Leur air est beau, leur voix est tendre,
Mais gardons-nous de les entendre !

35- Chantons en l’honneur de Jésus
L’excellence de ses vertus,
Pour les mettre en notre mémoire
Et les pratiquer avec gloire.

36- Faisons retentir l’univers
De nos chansons et de nos vers,
Afin que Dieu s’y glorifie
Et le prochain s’en édifie.









* * *

INVOCATION à l'ESPRIT-SAINT

- 2 -
"
Esprit-Saint, pure flamme"

 


 LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=7H9X9k6DDLA


 Interprète : Jean-Myriam Chevalier
Enregistrement : 2010


1- Esprit-Saint, pure flamme,
Je t'implore en ce jour :
Viens pénétrer mon âme,
De ton divin amour.

R./ Élève-toi, mon âme,
Élève-toi, mon âme à Dieu ;
Sans cesse élève-toi, mon âme,
Sans cesse élève-toi, mon âme, à Dieu.


2- De votre loi si sainte
Gravez en nous les traits :
Que dans nos cœurs empreinte
Elle règne à jamais !



Autre version en duo
+ Autres Cantiques au Saint-Esprit à télécharger ici :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/05/la-pentecote.html








Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"