mardi 26 avril 2016

NOTRE-DAME du BON-CONSEIL (26 avril)

À Génestan, dans le diocèse de Préneste,
la fête de l'Apparition de la sainte image 
de Notre-Dame du Bon-Conseil,
qui fut apportée par les anges,
de Scutari en Albanie, en Italie.

(fêtée le 26 avril)




« Ô Dieu, qui nous avez donné pour Mère,
la Mère même de votre Fils bien-aimé,
et qui avez daigné glorifier sa ravissante image
par une miraculeuse apparition,
faites, nous vous en prions,
que, suivant toujours ses conseils,
nous puissions vivre selon votre Cœur,
et parvenir heureusement à la céleste patrie.
Par le même Notre-Seigneur Jésus-Christ, 
votre Fils, qui, étant Dieu, 
vit et règne avec Vous
dans l’unité du Saint-Esprit pour les siècles des siècles.
Ainsi soit-il. »


 
(Oraison de la messe de la fête)




* * *



  TROIS POÉSIES

de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus




LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=CaB1v64MGJs

 

 

LA REINE DU CIEL

À SON ENFANT BIEN-AIMÉE

MARIE DE LA SAINTE FACE (Céline)

 



1- Je cherche une enfant qui ressemble
À Jésus, mon unique Agneau,
Afin de les garder ensemble
Tous deux en un même berceau.

2- L’Ange de la Sainte Patrie
De ce bonheur serait jaloux !...
Mais je le donne à toi, Marie :
L’Enfant Dieu sera ton Époux !...

3- C’est toi-même que j’ai choisie
Pour être de Jésus la sœur.
Veux-tu Lui tenir compagnie ?...
Tu reposeras sur mon Cœur....

4- Je te cacherai sous le voile
Où s’abrite le Roi des Cieux :
Mon Fils sera la seule étoile
Désormais brillante à tes yeux.

5- Mais pour que toujours je t’abrite,
Sous mon voile près de Jésus,
Il te faudra rester petite,
Parée d’enfantines vertus....

6- Je veux que sur ton front rayonne
La douceur et la pureté,
Mais la vertu que je te donne
Surtout, c’est la Simplicité.

7- Le Dieu, L’Unique en trois personnes
Qu’adorent les anges tremblants,
L’Éternel veut que tu lui donnes
Le simple nom de Fleur des champs.

8- Comme une blanche pâquerette
Qui toujours regarde le Ciel,
Sois aussi la simple fleurette
Du petit Enfant de Noël !...

9- Le monde méconnaît les charmes
Du Roi qui s’exile des Cieux :
Bien souvent, tu verras des larmes
Briller en ses doux petits yeux.

10- Il faudra qu’oubliant tes peines
Pour réjouir l’Aimable Enfant,
Tu bénisses tes douces chaînes
Et que tu chantes doucement !....

11- Le Dieu dont la toute-puissance
Arrête le flot qui mugit,
Empruntant les traits de l’enfance
Veut devenir faible et petit.

12- La Parole incréée du Père
Qui pour toi s’exile ici-bas,
Mon doux Agneau, ton petit Frère,
Marie, ne te parlera pas !...

13- Ce silence est le premier gage
De son inexprimable amour :
Comprenant ce muet langage
Tu l’imiteras chaque jour.

14- Et si parfois, Jésus sommeille
Tu reposeras près de Lui
Son Cœur Divin qui toujours veille
Te servira de doux appui.

15- Ne t’inquiète pas, Marie,
De l’ouvrage de chaque jour,
Car ton travail en cette vie
Doit être uniquement : « L’Amour ! »

16- Mais si quelqu’un vient à redire
Que tes œuvres ne se voient pas :
« J’aime beaucoup, pourras-tu dire,
Voilà ma richesse ici-bas !...»

17- Jésus tressera ta couronne
Si tu ne veux que son amour :
Si ton cœur en Lui s’abandonne
Il te fera régner toujours.

18- Après la nuit de cette vie,
Invitée par Son doux Regard,
Dans le Ciel ton âme ravie
Volera sans aucun retard !...

 (La nuit de Noël 1894)



« C'EST PRÈS DE VOUS, VIERGE MARIE »

(À l’occasion de la prise d’habit 

de Sœur Marie de la Trinité, 

le 18 Décembre 1894)

 



1- C’est près de vous, Vierge Marie,
Que nous venons chanter ce soir
Vous priant pour l’enfant chérie
Dont vous êtes l’unique espoir.

2- Au jour béni de votre attente
Vous rendez son cœur bienheureux :
Elle dresse au Carmel sa tente
Et n’attend plus que les Saints Vœux.

3- Ce beau jour, ô tendre Marie,
Lui rappelle un doux souvenir :
En un autre jour de sa vie
Votre manteau vint la couvrir.

4- La bure enfin lui est rendue.
Deux fois elle a pris votre habit,
Qu’elle soit aussi revêtue
Mère, de votre double esprit.

5- Elle a chanté : « J’ai du courage !... »
­- C’est vrai, nous l’avons dit tout bas.
Elle a chanté : « J’aime l’ouvrage ! »
­- L’ouvrage ici ne manque pas !

6- Mais la force est très bonne chose
Pour travailler avec ardeur.
Sur ses joues, mettez d’une rose,
Mère, la brillante couleur !...

7- Pour elle l’attente est passée,
Son cœur goûte la paix du Ciel :
Avec l’habit de Fiancée
Jésus veut la voir à Noël.

8- Qu’Il daigne cacher en sa Face,
Tendre Mère, votre humble agneau :
C’est là qu’il réclame une place
Ne voulant pas d’autre berceau.

9- Daignez exaucer, ô Marie !
Les vœux de votre pauvre agneau :
Pendant la nuit de cette vie
Cachez-le sous votre manteau.

10- Écoutez toutes ses prières
Et que votre cœur Maternel
Lui garde bien longtemps les Mères
Qui lui rendent son cher Carmel !...




À NOTRE MAÎTRESSE ET MÈRE CHÉRIE 

(MÈRE MARIE DE GONZAGUE)

POUR FÊTER SES 60 ANS

 


1- Oh ! quel joyeux anniversaire
Nous célébrons en ce beau jour !
A notre bonne et tendre Mère,
Chantons, chantons tout notre amour.

2- Depuis soixante ans, sur la terre,
Divin Jésus, vous contemplez
Une fleur qui vous est bien chère :
De vos grâces vous l’arrosez.

3- Jésus, votre fleur embaumée
A pour vous gagné bien des cœurs,
Elle a cueilli dans la vallée
Une belle moisson de fleurs.

4- Divin Jésus, dans la Patrie
Vous saurez la récompenser ;
De la moisson qu’elle a cueillie
Nous vous verrons la couronner.

5- Jésus, votre Rose est la Mère
Qui dirige nos cœurs d’enfants ;
Daignez écouter leur prière :
Qu’ils fêtent ses quatre-vingt ans !

 

 

* * *


LE DÉVOT ZÉLÉ DE MARIE

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)




LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=qkwJL2Mp95Y

 

1- Chrétiens, voulez-vous être heureux ?
Servez fidèlement Marie,
Car elle est la porte des cieux
Et le chemin de l’autre vie.

R./ C’est une Mère de bonté :
Personne n’en est rebuté !


2- Ah ! si nous pouvions concevoir
Ses bontés toutes maternelles,
Nous souffririons tout pour pouvoir
Être ses serviteurs fidèles.

3- Chrétiens, êtes-vous affligés ?
Recourez à son assistance,
Et vous en serez soulagés
Presque contre toute espérance.

4- Êtes-vous tentés du démon
Et sur le bord du précipice ?
Vous vaincrez la tentation,
L’ayant pour votre protectrice.

5- Accourez, pécheurs endurcis,
Pour la prier sans défiance,
De vous obtenir de son Fils
Un cœur contrit et l’indulgence.

6- Sa miséricorde s’étend
Jusqu’aux extrémités du monde :
Elle guérit, elle défend
Partout, sur la terre et sur l’onde.

7- Elle est la terreur du démon
Et la ruine des hérétiques,
L’honneur de la Sainte Sion,
Le ferme appui des catholiques.

8- Quelqu’un veut-il être fervent
Et dévorer la pénitence ?
Qu’il la serve fidèlement,
Sans réserve et sans inconstance.

9- Elle prodigue ses faveurs
À ses serviteurs bien fidèles,
Elle sait enlever leurs cœurs
Par des douceurs toujours nouvelles.

10- Imitons ces petits enfants
Qui n’ont de recours qu’à leur mère :
« Ma mère ! ma mère ! » en tous temps,
C’est leur ordinaire prière.

11- Disons-lui tous très humblement :
Notre chère Mère et Maîtresse,
Soyez notre soulagement,
Notre force et notre richesse.

R./ Recevez-nous quoique pécheurs,
Dans votre aimable et très doux Cœur !


12- Priez votre cher Fils pour nous
Et nous conservez dans sa grâce,
Afin d’être un jour avec vous
Pour l’aimer et voir face à face,

R./ Pendant toute une éternité :
Oh ! quelle douce vérité !






http://montfortajpm.blogspot.fr/p/le-scapulaire-de-notre-dame-du-mont.html 


LA SALUTAIRE PROMESSE 
ATTACHÉE AU PORT DU SCAPULAIRE  
DE NOTRE-DAME DU MONT-CARMEL :






Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"