jeudi 7 janvier 2016

Dernières mises en ligne _ les 2 Sts Siméon Stylite, St Mélaine

69

« Un signe certain de prédestination, 
c’est de s’efforcer constamment 
d’imiter mon Cœur. »

(Imitation du Sacré-Cœur de Jésus)

 Téléchargement PDF du "Recueil de Paroles de Saints 1" :
  http://www.sitew.com/fs/Root/cohsg-Recueil_de_paroles_de_Saints_1.pdf



* * *




 « À  Antioche,
saint Siméon l'ancien, moine, 
qui demeura plusieurs années debout sur une haute colonne ; 
ce qui lui fit donner le nom de Stylite ; 
toute sa vie et toute sa conduite 
ne furent qu'un long tissu de merveilles. »

(Le Martyrologe Romain au 5 janvier)




« À  Antioche,
saint Siméon Stylite le jeune, 
prêtre et solitaire sur la Montagne admirable. »

(Le Martyrologe Romain au 3 septembre)





« À  Rennes, en France,
saint Mélaine, évêque et confesseur,
qui, après avoir fait des miracles innombrables,
ne respirant que pour le ciel,
sortit glorieux de ce monde. »

(Le Martyrologe Romain au 6 janvier)



* * *


  NOËL NOUVELET


Pensez à télécharger images & vidéos !

 

(Audio [mp3] à télécharger !)

 

Chant : Jean-Myriam Chevalier
 
Accompagnement à l'orgue : Gilbert Chevalier (aveugle) 

  Enregistrement : 1er et 4 janvier 2016



1- Noël nouvelet, Noël chantons ici.
Dévotes gens, crions à Dieu merci.
Chantons Noël, pour le Roi nouvelet !

R./ Noël nouvelet, Noël chantons ici.

2- Quand je m'éveillai et eus assez dormi,
J'ouvris les yeux, vis un arbre fleuri
Dont il sortait un bouton merveilleux.

3- Quand je le vis, mon cœur fut réjoui,
Car grand beauté resplendissait en lui,
Comme au soleil qui luit au matinet.

4- D'un oiselet après le chant ouïs,
Qui aux pasteurs disait : Partez d'ici !
En Bethléem trouverez l'angelet.

5- En Bethléem, Marie et Joseph vis.
L'âne et le boeuf, l'Enfant couché au lit ;
La crèche était au lieu d'un bercelet.

6- L'étoile y vis, qui la nuit éclaircit,
Qui, d'Orient d'où elle avait sorti
En Bethléem les trois Rois amenait.

7- L'un portant l'or, l'autre la myrrhe aussi,
L'autre l'encens qu'il faisait bon sentir ;
Du Paradis semblait le jardinet.

8- Quarante jours la nourrice attendit,
Entre les bras de Siméon le mit,
Deux tourterelles dedans un panneret.

9- Un prêtre vint dont je fus ébahi,
Qui les paroles lentement entendit,
Puis les musa dans un petit livret.

10- Et ci me dit : « Mon frère crois ceci :
Si tu y crois, au ciel sera ravi,
Si tu n'y crois, va d'enfer au gibet. »

11- Quand Siméon le vit, fit un haut cri :
« Voici mon Dieu, mon Sauveur Jésus-Christ ;
Voici celui qui gloire au peuple met ! »

12- En trente jours Noël fut accompli ;
En douze vers sera mon chant fini ;
En chacun jour j'en ai fait un couplet. 

 




* * *
  

  L'AMOUR DU PROCHAIN

(cantique attribué à St Louis-Marie Grignion de Montfort)

 


Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle)
Enregistrement : 2011




1- Entr’aimez-vous, Jésus l’ordonne,
C’est son précepte souverain :
Que chacun aime son prochain !
Ne haïssez jamais personne,
Si vous voulez entrer un jour
Dans l’heureux règne de l’Amour.

2- Dans les premiers temps de l’Église,
Quel amour parmi les chrétiens !
Ils mettaient en commun leurs biens ;
« Aimons-nous ! » c’était leur devise :
Ils n’étaient tous en Jésus-Christ
Qu’un cœur, qu’une âme et qu’un esprit.

3- Entre eux l’amour était extrême
Et ne pouvait aller plus loin ;
Puisque, s’il eût été besoin,
Au jugement d’un païen même,
L’un pour l’autre eût voulu mourir,
Prêts en tout à se secourir.

4- Cet exemple qu’il nous faut suivre,
Si fort négligé de nos jours,
Ne reprendra-t-il point son cours ?
Afin de le faire revivre,
Changeons nos mœurs, suivons leurs pas,
Nous entr’aimant jusqu’au trépas.

5- Aimer seulement de parole,
Se bornant à de vains discours,
Quand on peut donner du secours,
C’est une charité frivole :
L’amour sincère est effectif,
Et non purement affectif.

6- Ne nous souffrons point d’autre dette
Que celle de la Charité,
Qui fixe dans l’éternité,
Dans le temps n’est jamais complète ;
N’en différons plus le paiement,
Il enrichit infiniment.

7- Ce que vous craignez qu’on vous fasse,
Ne le faites pas à autrui ; 
Mais au contraire faites-lui
Ce qu’il devrait à votre place :
C’est ce que veut la Charité,
C’est la règle de l’équité !

8- En peu de mots, pour beaucoup dire :
Avec la Charité tout sert, 
Sans la Charité tout se perd !
Quoi de plus fort pour nous induire
À mettre en pratique par choix
Une vertu d’un si grand poids ?

9- Grand Dieu, Charité par essence,
Source des plus vives ardeurs,
Daignez en pénétrer nos cœurs !
Et si notre amour est immense,
Votre esprit règnera dans nous,
Et nous règnerons avec vous.



* * *

 

  AMOUR de MARIE

(cantique du Petit Séminaire de la Primatiale de Lyon)

 


 http://gloria.tv/album/xgXUQwebtSD/media/w8fMJfpu872


Orgue & Chant : Jean-Myriam Chevalier

 

Harmonisation : abbé A. Stanislas Neyrat (1868)
 

http://www.montfort.kingeshop.com/Cantiques-du-Petit-Seminaire-de-Lyon-1-cbbaaabHd.asp

    

 

 

Le disque où se trouve ce cantique
 est disponible sur notre petite boutique catholique en ligne ici :
2- Téléchargement MP3 :

 

 

 

 

Plus de détails avec téléchargements des Paroles ici :

http://cantiques-anciens.blogspot.fr/2015/03/3-amour-de-la-sainte-vierge.html



* * *

À NOTRE-DAME de LORETTE

sur les Ave Maria de Lourdes & Fatima

  

 http://gloria.tv/album/n9xexwE67Vc/media/93k1cjU6R4X

(Audio [mp3] à télécharger !)

 

Interprète : Gilbert Chevalier (aveugle) 
Enregistrement : juillet 2015



Auteur : le R.P Louis Richeome, jésuite, 1604


1- Mère glorieuse
Du Fils Roi des rois,
Mère gracieuse,
Écoutez ma voix.

R./ Ave, ave, ave Maria !
    Ave, ave, ave Maria !


2- Oyez ma prière,
Oyez mes soupirs :
Dressez la carrière
De tous mes désirs.

3- Ma voix gémissante
Vous dit mes langueurs :
Ma prière instante
Requiert vos faveurs !

4- Au Ciel je soupire
Par vœux larmoyants :
Le Ciel je désire,
Terre des vivants !

5- Impétrez-moi grâce
De toujours marcher
Des Saints en la trace,
Sans Dieu offenser !

6- De marcher sur terre
Comme pèlerin,
De prendre à grand’erre
Du Ciel le chemin !

7- De voir la Chambrette
Du grand Dieu logis,
Votre Maisonnette,
Enfin Paradis !


ARTICLE connexe :


* * *


  Le REMÈDE SPÉCIFIQUE de la TIÉDEUR

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

 

http://gloria.tv/album/QuchuYitRz3/media/zrTBwS8Wk43

Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle)
Enregistrement : 2006


  1- La discipline
Est médecine.
Qu’un chacun frappe sur son dos
Jusqu’aux os,
Jusqu’aux os :
C’est le remède à tous maux.

2- À ce remède
Tout l’enfer cède !
Tu frappe[s] en frappant sur ta chair
Tout l’enfer,
Tout l’enfer :
Frappe, afin d’en triompher !

3- Ta chair te tente,
Oh ! l’insolente !
Frappe-la bien à tours de bras :
Tu vaincras,
Tu vaincras !
Frappe, et ne t’épargne pas !




* * *


GLOIRE À MARIE !

  -37-

sur les Ave Maria de Lourdes & Fatima

 

 

Interprète : Gilbert Chevalier (aveugle) 
Enregistrement : décembre 2015 




Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"