vendredi 25 décembre 2015

Saint Jour de NOËL : NAISSANCE de JÉSUS (St Alphonse de Liguori)


Saint Jour de NOËL
25 Décembre



NAISSANCE de JÉSUS
Je vous salue, Marie,
Dans la naissance du Sauveur !
Que tout chante et publie
Votre bonheur !
Ô Vierge et Mère,
Je vous révère :
Produisez Jésus en mon cœur !

(St Louis-Marie Grignion de Montfort,



         La naissance de Jésus-Christ fut un sujet de joie pour tout l’univers. Il était le Messie promis à Adam, l’objet de tant de prières et de soupirs qu’Il était appelé le Désiré des Nations, le Désir des collines éternelles. Ce Sauveur est enfin venu ; Il est né dans une étable. L’Ange du Seigneur nous répète ce qu’Il dit alors aux bergers de Bethléem : « Je vous annonce un grand sujet de joie pour tous les hommes : c’est qu’aujourd’hui même il vous est né un Sauveur. » Quelle allégresse, dans un royaume à la naissance du royal enfant qui sera l’héritier du trône ! Mais combien ne devons-nous pas nous réjouir davantage en apprenant que le Fils de Dieu vient du Ciel pour régner sur nos cœurs par Son Amour, ainsi que l’annonça le prophète : « Pressé par les entrailles de Sa Miséricorde, Il a bien voulu descendre jusqu’à nous visiter. Nous étions perdus, et Il vient nous sauver. » Le Pasteur vient à la recherche de ses brebis perdues, prêt à donner Sa Vie pour elles. Voici l’Agneau de Dieu : Il vient s’immoler pour nous faire renaître à la vie de la grâce ; Il veut être notre Libérateur, notre Lumière, notre Vie ; et même notre nourriture dans le Saint-Sacrement. 
        Si Jésus naissant voulut qu’on le mît dans une crèche où les animaux prennent leur nourriture, c’est, dit Saint Maxime, pour nous faire comprendre qu’Il s’est fait homme non seulement afin de nous sauver par ses souffrances, mais encore pour nous donner en nourriture Sa Chair sacrée, aliment d’éternelle vie. Bien plus, Il veut chaque jour, au Saint Sacrifice de la Messe, naître entre les mains du prêtre, au moment de la consécration. L’autel est la Crèche où le Prêtre se rassasie de la Chair de Jésus-Christ, la Crèche où Il prend cette Divine Nourriture pour la donner aux fidèles. Il y a des Chrétiens qui souhaiteraient tenir Jésus entre leurs bras, comme le Saint vieillard Siméon ; mais la Foi nous enseigne que, lorsque nous communions, nous avons non pas dans nos bras, mais dans notre poitrine, ce même Jésus que la Foi nous montre aujourd’hui couché dans la crèche à Bethléem. Il y est né pour se donner entièrement à nous. « Un petit Enfant nous est né : un Fils nous a été donné. »

Affections et prières

Comment faire la Communion spirituelle ?
Rendez-vous ici :





         « J’ai erré comme une brebis loin du bercail, dit le Psalmiste ; cherchez votre serviteur. » Seigneur, je suis cette pauvre brebis qui, pour suivre ses fantaisies et ses caprices, s’est malheureusement perdue ; mais Vous êtes mon Pasteur ; Vous êtes aussi l’Agneau Divin venu du Ciel me sauver en Vous immolant sur la Croix pour expier mes péchés. Si donc je veux me corriger, qu’ai-je à craindre ? Ne dois-je pas au contraire me confier en Vous, qui êtes descendu en ce monde tout exprès pour me sauver ? Quelle plus grande preuve de Miséricorde pouviez-Vous me donner, mon doux Rédempteur, pour m’engager à me confier en Vous, que de Vous donner à moi ? Cher Enfant, combien je regrette de Vous avoir causé tant de douleur ! Je Vous ai fait pleurer dans l’étable de Bethléem ; mais sachant que Vous y êtes venu pour me chercher, je me jette à Vos pieds plein de confiance. Je Vous vois tout affligé et humilié dans la Crèche, sur la paille ; cependant je Vous reconnais pour mon Roi et mon Souverain Seigneur. J’entends Vos tendres vagissements : ils m’invitent à Vous aimer et réclament mon cœur. Le voici, ô Jésus ; je me jette aujourd’hui à Vos pieds pour Vous l’offrir ; changez-le, embrasez-le tout entier du Feu de Votre Amour. Je Vous entends me dire : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur. » Mais si je ne Vous aime pas, ô Jésus, Vous mon Seigneur et mon Dieu, qui donc aimerai-je ? Vous me dites que Vous êtes tout à moi : de fait, c’est pour cela que Vous vous êtes fait homme et petit enfant ; et moi je refuserais d’être tout à Vous ! Oh ! non, mon bien-aimé Seigneur : je me donne tout à Vous, et je Vous aime de tout mon cœur ; ne permettez pas que je cesse jamais de Vous aimer.

          Ô ma Souveraine, ô Marie, je Vous en conjure, par la joie qui remplit Votre Cœur lorsque pour la première fois Vos yeux bénis purent contempler Votre Divin Fils, suppliez-Le de m’attacher inséparablement à Lui par les liens du plus pur amour.



Fichier PDF de la totalité de la Neuvaine à télécharger ici :





Ô doux Cœur de mon Sauveur,
Je vous fais don de mon cœur :
Ô doux Cœur de mon Sauveur,
Régnez Vous seul sur mon cœur !

Ô Marie, prenez mon cœur :
Donnez-le à mon Sauveur !

Ô doux Cœur de mon Sauveur,
Daignez naître dans mon cœur :
Ô doux Cœur de mon Sauveur,
Venez loger en mon cœur !

Ô Marie, prenez mon cœur :
Donnez-le à mon Sauveur !

Ô doux Cœur de mon Sauveur,
Je vous fais don de mon cœur :
Ô doux Cœur de mon Sauveur,
Régnez toujours sur mon cœur !
https://www.youtube.com/watch?v=ZvbY2qLpX9c&index=13&list=PLkkHVphgJH9Z7zLYDt3XGVIlbd-IYiXOZ
 

* * *


NOËL des ANGES

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)




LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=ITA-wbyPEx4

 

1- Le Très-Haut, l’Incompréhensible
L’Éternel et le Tout-Puissant
Vient de naître maintenant.
Est-il possible ?
L’Éternel a un jour, le Verbe est en silence,
Le Tout-Puissant s’est fait enfant.
Reconnaissons,
Adorons, louons,
Louons, aimons
Et reconnaissons
Notre Dieu réduit à l’enfance.

2- Si ce bon Dieu naît pour les hommes
Et pour les rendre bienheureux,
Nous lui devons tout comme eux
Ce que nous sommes.
Allons mettre à ses pieds nos couronnes de gloire,
En lui disant d’un air joyeux :
Enfant très doux,
Nos biens sont à vous,
Régnez sur nous,
Nos biens sont à vous,
De vous seul vient notre victoire.

3- Ô séraphins, parmi vos flammes,
Chantons gloire à Dieu dans les cieux,
Grâce et paix dans ces bas lieux
Aux bonnes âmes.
Ô Fils du Tout-Puissant, ô Sagesse éternelle,
Que votre nom est glorieux !
Nous le louons,
Nous le bénissons,
Nous l’adorons,
Nous le glorifions,
Quoique dans une chair mortelle.

4- Ô bergers, ô troupe fidèle,
Mêlez vos concerts avec nous,
Dieu vient de naître pour tous :
Bonne nouvelle !
Laissez là vos agneaux, cherchez le véritable,
Cherchez-le bien, il est à vous :
Il vous attend
Quoiqu’il soit si grand,
Il vous attend,
Ce petit Enfant,
Sur du foin et dans une étable.

5- Que ce jour nous est honorable !
Un Dieu de toute majesté
S’est fait dans l’humanité
Notre semblable.
Allons donc l’adorer, allons le reconnaître,
Bénissons tous sa charité :
Faisons la cour
À ce Dieu d’amour,
Tous, tour à tour,
Faisons-lui la cour
Puisqu’il est notre commun Maître.

6- Ô pure et divine Marie,
Nous admirons votre bonheur
D’avoir à votre Sauveur
Donné la vie.
Pureté sans pareille, humilité profonde,
Vous avez charmé le Seigneur.
Cœur bien-aimé,
À nous s’est donné !
Cœur bien-aimé,
Il s’est incarné !
Publions ce miracle au monde.

 




* * *

 

NOËL des BERGERS

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort) 

 


 LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=mflNTJHTKGY

 

  

 Le disque où se trouve ce cantique
 est disponible sur notre petite boutique catholique en ligne ici :
2- Téléchargement MP3 :


  

 

LES BERGERS :
1- Bergers, d’où viennent ces concerts
Qui font retentir ces déserts ?
Amis, ce sont les chœurs des anges,
Un Dieu vient de naître pour nous,
C’est le sujet de leurs louanges.
Bergers, bergers, que tardez-vous ?
Vite, vite, cherchons-le tous.

2- Les anges nous ont avertis
Qu’il n’est pas né bien loin d’ici,
Et que c’est même en cette étable.
Naître dans une étable, un Roi,
Amis, cela n’est pas croyable.
Allons, pasteurs, et croyez-moi,
C’est là qu’il est, ayons la foi.

3- Portons à cet Enfant nouveau
Quelques fruits, ou bien un agneau,
En signe de reconnaissance,
Puisque c’est en notre faveur
Qu’il s’est réduit jusqu’à l’enfance.
Allons offrir à ce Sauveur
Ce que nous avons de meilleur.

4- Bonjour, cher Enfant attendu,
Pour nous, soyez le bienvenu.
Nous venons pour vous rendre hommage,
Nous ne sommes que des paysans,
Nous n’avons rien que de sauvage,
Supportez-nous en nos accents,
Et même en nos petits présents.

JÉSUS ENFANT :
5- Soyez les bienvenus, bergers,
Je vous appelle les premiers
Par les anges de ma lumière,
Car dans votre simplicité
Vous avez le don de me plaire.
Venez à moi par charité,
Approchez tous en sûreté.

LES BERGERS :
6- Seigneur, quel est votre dessein ?
N’êtes-vous pas Roi souverain ?
Pourquoi donc naître en une étable ?
Pour quel sujet avez-vous pris
Cet état pauvre et misérable ?
Cela surprend tous nos esprits,
Aucun de nous ne l’a compris.

JÉSUS ENFANT :
7- Bergers, il ne tenait qu’à moi
De naître, comme un puissant Roi,
Dans un palais riche et commode.
Mais j’ai choisi l’humilité
Afin de la mettre à la mode,
Mais j’ai choisi la pauvreté
Pour l’enrichir de sainteté.

LES BERGERS :
8- Ah ! nous pensions bien autrement !
Mais nous voulons dorénavant
Prendre, selon votre Sagesse,
Notre état bas pour un honneur,
Notre pauvreté pour richesse.
Bergers, bergers, quel grand bon­heur
De ressembler au doux Sauveur !

9- Bergers, que cet Enfant est beau,
Qu’il fait bon près de son berceau !
Que n’y pouvons-nous toujours être !
Nous goûterions le saint plaisir
Que fait goûter son petit Maître,
Nous le verrions tous à loisir.
Ah ! contentons notre désir.

10- Chantons, chantons tous d’une voix :
Nous vous bénissons mille fois,
Ô très Sainte Vierge Marie,
Vous nous donnez la vie à tous
En nous donnant le fruit de vie.
Par charité, permettez-nous
De rester ici près de vous.

JÉSUS ENFANT :
11- Demeurez, bergers, demeurez
Près de moi tant que vous voudrez,
J’y prends un grand plaisir moi-même.
Donnez-moi vos cœurs seulement,
C’est là le grand présent que j’aime.
C’est m’honorer excellemment
Que de m’aimer très tendrement.

LES BERGERS :
12- Voilà nos cœurs, Enfant Jésus,
Mais des cœurs pauvres de vertus.
Enrichissez-les donc, de grâce,
Pour chanter ici tour à tour,
Puisque vous nous y donnez place :
Enfant Jésus, par votre amour
Régnez sur nous, et nuit et jour.

 


* * *


LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=HIMUxNWxeaU

 

 

Fichier PDF des Paroles 

des Cantiques de Noëls 

  ici :


"Venez, divin Messie !" : 
http://www.montfortajpm.sitew.fr/fs/Root/ckwjs-Venez_divin_Messie_.pdf
+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/ckwjs-Venez_divin_Messie_.pdf
Chanté : http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/12/lattente-du-divin-enfantement-de-marie.html

"Venez, Verbe adorable !" : 

http://www.montfortajpm.sitew.fr/fs/Root/dc8g8-_Venez_Verbe_adorable_sur_Venez_divin_Messie_.pdf

+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/dc8g8-_Venez_Verbe_adorable_sur_Venez_divin_Messie_.pdfChanté : http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/12/venez-Verbe-adorable-cantique-sur-venez-divin-Messie.html


  "Douce nuit" (les trois cantiques) :
http://www.montfortajpm.sitew.fr/fs/Root/ckwjr-Douce_nuit.pdf
+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/ckwjr-Douce_nuit.pdf
Chanté : http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/12/neuvaine-de-noel-st-alphonse-de-liguori_24.html

  "Il est né le Divin Enfant" :
http://www.montfortajpm.sitew.fr/fs/Root/ckwjq-Il_est_ne_le_Divin_Enfant.pdf
+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/ckwjq-Il_est_ne_le_Divin_Enfant.pdf

Les Anges dans nos campagnes (les deux cantiques) :
http://www.montfortajpm.sitew.fr/fs/Root/cl70t-Les_Anges_dans_nos_campagnes.pdf
+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/cl70t-Les_Anges_dans_nos_campagnes.pdf

"Les Chœurs Angéliques" & "Entre le bœuf et l'âne gris" :
http://www.montfortajpm.sitew.fr/fs/Root/clz3v-Les_Choeurs_Angeliques_Entre_le_boeuf_et_l_ane_gris.pdf
+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/clz3v-Les_Choeurs_Angeliques_Entre_le_boeuf_et_l_ane_gris.pdf

"La marche des Rois" (les deux cantiques) :
http://www.montfortajpm.sitew.fr/fs/Root/clzvx-Peuple_fidele_Adeste_fideles_.pdf
+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/clzvx-Peuple_fidele_Adeste_fideles_.pdf
Chanté http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/01/lepiphanie-de-notre-seigneur-6-janvier.html

  Peuple fidèle "Adeste fideles" (les deux cantiques) :
http://www.montfortajpm.sitew.fr/fs/Root/clzvx-Peuple_fidele_Adeste_fideles_.pdf
+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/clzvx-Peuple_fidele_Adeste_fideles_.pdf

 

+ Noël (cantique de Ste Marguerite-Marie) :

 




Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"