lundi 14 décembre 2015

Dernières mises en ligne

52

« Peu de personnes savent prier comme Jésus le voudrait. 
On manque de confiance, 
et pourtant Jésus n’exauce 
que d’après l’ardeur de nos désirs 
et la mesure de notre amour. 
Voilà pourquoi souvent les grâces qu’on sollicite restent sans effet. »

("Le manuscrit du Purgatoire")




* * *


GLOIRE À MARIE !

  -23-

sur les Ave Maria de Lourdes & Fatima

 

 

  LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=ntYMJx7XSjg

 

 Interprète : Gilbert Chevalier (aveugle) 

Enregistrement : décembre 2015

 

* * *

  CANTIQUE sur la TRÈS SAINTE EUCHARISTIE

(cantique attribué à St Louis-Marie Grignion de Montfort)




LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=vGicrmKCjQg

 

Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle)
Enregistrement : 2011

 

* * *


Les 15 MYSTÈRES du ROSAIRE

sur les Ave Maria de Lourdes & Fatima



http://gloria.tv/album/n9xexwE67Vc/media/Ld8E4h2GNpz

(Audio [mp3] à télécharger !)

 

 Interprète : Gilbert Chevalier (aveugle) 
Enregistrement : juillet 2015


MYSTÈRES JOYEUX :

1- Écoute, Marie,
    L’Ange Gabriel :
    « Le Ciel t’a choisie,
    Salut d’Israël ! »

2- La douce visite
    Que fait ta bonté,
    Ô Marie, invite
    À la charité.

3- Dans une humble étable,
    Pauvre, abandonné,
    Pour l’homme coupable
    Un Sauveur est né.

4- Je vois dans le Temple
    La Vierge et son Fils :
    Pour donner l’exemple
    Un Dieu s’est soumis !

5- Apprends-nous, ô Mère,
    À chercher Jésus :
    Puissions-nous sur terre
    Aimer ses vertus !

MYSTÈRES DOULOUREUX :

6- Dans son agonie,
    Regarde, ô pécheur :
    Jésus souffre et prie
    Pour gagner ton cœur !

7- Les bourreaux flagellent
    Son corps innocent :
    Sous les coups ruissellent
    Des torrents de Sang...

8- Sanglante couronne,
    Signe de mépris,
    Par vous Dieu pardonne
    Aux pécheurs contrits.

9- Contemple, ô fidèle,
    Jésus sous la Croix :
    Tout son corps chancelle
    Sous l’horrible poids.

10- L’Auteur de la vie
    Pour nous veut mourir.
    Avec toi, Marie,
    J’apprends à souffrir.

MYSTÈRES GLORIEUX :

11- Jésus ressuscite
    Vainqueur du tombeau :
    En moi qu’il suscite
    Un cœur tout nouveau !

12- En quittant la terre,
    Jésus glorieux
    Demande à son Père
    Notre place aux Cieux.

13- Ô nouveau miracle !
    Des langues de feu
    Brillent au Cénacle :
    C’est l’Esprit de Dieu !

14- Les saintes phalanges
    D’un essor joyeux,
    Ô Reine des Anges,
    Te portent aux Cieux.

15- Ton Fils te couronne,
    Ô Reine du Ciel !
    Par toi qu’il nous donne
    Un trône éternel.



Fichier PDF des Paroles  des 6 Cantiques des 15 Mystères du Rosaire ici :


+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/cu13d-Les_15_mysteres_du_Rosaire_Ave_Maria_de_Lourdes_Fatima_.pdf 




* * *

 

Le DÉSESPOIR du PÉCHEUR à la MORT

&

Les SOUPIRS des DAMNÉS

(cantiques de St Louis-Marie Grignion de Montfort)




LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=BHzlo39Sla4



Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle)
Enregistrement : 2005




LE MOURANT IMPÉNITENT :
1- Quoi donc ! faut-il que je meure
Et que je quitte mes biens ?
Ô cruelle et maudite heure
Qui m’ôte ce que je tiens !

2- Ô mort amère et terrible
Qui me sépare de tout,
À mes cris rends-toi sensible
Et suspends un peu ton coup.

3- Ah ! je suis pris dans les pièges
Que Satan m’avait cachés,
Je sens tous mes sacrilèges,
J’aperçois tous mes péchés.

4- Que de grâces méprisées !
Que de conseils rejetés !
Que d’heures mal employées !
Que de dons foulés aux pieds !

5- Mon Jésus, miséricorde
À ce malheureux pécheur ;
Mère de miséricorde,
Priez pour moi mon Sauveur.

JÉSUS :
6- Tu t’es moqué, misérable,
Des appels de mon amour :
Il est juste et raisonnable
Que je me moque à mon tour.

7- Je me ris de tes alarmes
Et de ton faux repentir,
Je me moque de tes larmes :
Il faut mourir et périr.

MARIE :
8- Il fallait pendant la vie
Me prier et t’amender :
C’est trop tard que tu me pries,
Car je ne veux plus t’aider.


LE MOURANT IMPÉNITENT :
9- Malheur sur moi ! Plus de Père :
Il est mon juge irrité.
Malheur sur moi ! Plus de Mère :
De tous, je suis rebuté.

10- Mes ennemis m’environnent,
Mon corps s’affaiblit toujours,
Et je ne trouve personne
Qui me donne du secours.

11- Hélas ! faut-il que je meure
Pour être à jamais damné ?
Malheureuse et maudite heure
À laquelle je suis né !

12- Je vois trop tard, monde impie,
Ton funeste aveuglement ;
Je connais ta tromperie,
Mais hélas ! Il n’est plus temps !

13- Adieu, maudite carcasse,
Adieu, pâture des vers,
Je vais t’attendre en ta place
Qui t’attend dans les enfers.

14- Ah ! si je t’avais matée,
La mort serait mon plaisir.
Mais, hélas ! je t’ai flattée,
C’est mon cruel repentir.

15- Je te vois, malheureux diable,
Qui m’attends près de mon lit.
Emporte-moi, détestable,
Car c’est toi qui m’as séduit.

16- On m’écorche, on me déchire,
Puisque je meurs malgré moi.
Hélas ! faut-il que j’expire
Dans mes péchés que je vois ?

17- Je meurs dans l’impénitence
Pour avoir, jusqu’au trépas,
Différé ma pénitence.
Pécheur, ne m’imite pas !

18- Celui-là seul est le sage
Qui s’est préparé longtemps
À ce terrible passage.
Rends-toi juge à mes dépens !

19- Vis mieux que moi, je t’en prie,
Pour avoir un meilleur sort.
Telle que sera ta vie,
Telle aussi sera ta mort !







1- Malheureuse âme damnée,
Qui t’a mise dans ces feux ?
Qui t’a mise, infortunée,
Dans ces cachots ténébreux ?


LE DAMNÉ :
2- Ah ! c’est ma pure malice
Qui m’a plongée en ce feu,
Où j’éprouve la justice
Et la vengeance de Dieu !

3- Ma perte est universelle :
Dieu perdu, tout est perdu !
Dieu perdu, perte cruelle !
Ce mot n’est point entendu.

4- Ah ! que je suis misérable !
Car je ne puis aimer Dieu.
Oh! malheur insupportable
Qu’on ne comprend qu’en ce lieu !

5- Je n’ai plus Dieu pour mon Père !
Il est mon juge irrité,
Qui dans toute sa colère
Punit mon iniquité.

6- Comme je suis tout contraire
À ce Dieu saint et puissant,
Il me rend guerre pour guerre
Et m’accable à chaque instant.

7- J’ai, pour une bagatelle,
Pour un plaisir d’un moment,
Perdu la vie éternelle :
J’en enrage incessamment !

8- Hélas ! ma vie est passée.
Oh ! souvenir très cruel !
Je sens mon âme rongée
D’un repentir immortel.

9- Je gémis sans pénitence,
Je brûle sans consumer,
Je souffre sans espérance,
Je me repens sans aimer.

10- Je ne respire que flamme
Tant au dehors qu’au dedans,
Le feu pénètre mon âme :
Je suis un charbon ardent.

11- Dans tout ce qui m’environne
Je trouve un nouveau tourment ;
Je souffre sans qu’on me donne
Le moindre soulagement.

12- Tous les démons me tourmentent :
Les démons sont mes bourreaux !
Ces cruels tyrans inventent
Des tourments toujours nouveaux !

13- Le désespoir et la rage
Et les grincements de dents
Sont mon unique langage
Au milieu de mes tourments !

14- Je me déchire et me mange !
Je me dépite et maudis !
Car mon malheur est étrange,
Car mes maux sont infinis !

15- Une peine qui m’accable,
C’est la longue éternité.
Oh ! « Jamais » épouvantable !
Oh ! Terrible vérité !

16- Pour jamais avec les diables,
Les damnés et les serpents,
Dans des feux insupportables
Et dans des cachots puants !

17- Pour jamais cette demeure !
Pour jamais être damné !
Malheureuse et maudite heure
À laquelle je suis né !

18- Rage, désespoir, blasphème,
Puisqu’il faut toujours souffrir,
Puisqu’il faut rester de même
Sans jamais pouvoir mourir !

19- Je t’attends, ô maudit frère,
Qui m’as fait offenser Dieu !
Viens, je te ferai la guerre
À tout jamais en ce lieu !

20- Homme mortel, fais-toi sage,
Et le fais à ses dépens :
Si tu n’entends son langage,
Tu souffriras son tourment !

21- Oh ! quel malheur, quel langage !
J’en frémis, j’en suis touché,
Oui, je veux me rendre sage,
En évitant le péché.




HISTOIRE de SAINT BRUNO & du Docteur DIOCRÈS :
https://gloria.tv/album/DxLwm3JaXVky3U2yvng1ch9Ae/record/r13dtKt7SyqZ1mmiV73nhn2Ai





Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"